Changer d'édition

Négociations sur le Brexit: May «est dans une autre galaxie» pour Juncker
International 2 min. 30.04.2017 Cet article est archivé

Négociations sur le Brexit: May «est dans une autre galaxie» pour Juncker

Jean-Claude Juncker estime que Theresa May est "dans une autre galaxie".

Négociations sur le Brexit: May «est dans une autre galaxie» pour Juncker

Jean-Claude Juncker estime que Theresa May est "dans une autre galaxie".
Photo: REUTERS
International 2 min. 30.04.2017 Cet article est archivé

Négociations sur le Brexit: May «est dans une autre galaxie» pour Juncker

La Première ministre britannique Theresa May a assuré dimanche ne pas être dans une «autre galaxie» quant aux négociations avec l'UE sur le Brexit, répondant à des critiques de responsables européens rapportées par la presse l'accusant d'être trop exigeante.

(AFP) - La Première ministre britannique Theresa May a assuré dimanche ne pas être dans une «autre galaxie» quant aux négociations avec l'UE sur le Brexit, répondant à des critiques de responsables européens rapportées par la presse l'accusant d'être trop exigeante.

L'affaire faisait même dimanche la Une du Sunday Times: «May vit dans une autre galaxie, dit Bruxelles», écrit le journal, avant de relater la réunion qui s'est tenue mercredi à Londres entre Theresa May, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier.

La cheffe de l'exécutif britannique y aurait ainsi affirmé vouloir discuter d'un accord commercial entre l'UE et le Royaume-Uni avant de régler la question sensible de la facture du divorce, ce que refusent les Européens.

«Cela s'est très mal passé», aurait ensuite commenté M. Juncker, cité dans le Sunday Times par l'un de ses assistants, alors qu'il racontait, au téléphone, le contenu de la réunion à la chancelière allemande Angela Merkel.

«Elle est dans une autre galaxie. Sur la base de ce qui s'est passé pendant la réunion, une absence d'accord est plus probable qu'un accord», aurait ajouté le président de la Commission.

«Je ne suis pas dans une autre galaxie», a répondu Mme May, invitée à réagir dans l'émission politique dominicale The Andrew Marr show, sur la BBC.

«Mais je pense que (ces commentaires) et d'autres commentaires que nous avons vus de la part de dirigeants européens montrent qu'il y aura des moments où ces négociations seront difficiles», a-t-elle développé, répétant qu'une absence d'accord était préférable à un «mauvais accord».

«Je tiens à m'assurer que nous tombions d'accord sur un accord commercial et les termes de la sortie», a-t-elle insisté.

«C'est pourquoi nous avons besoin d'un leadership plus fort et stable pour mener ces négociations», a ajouté Theresa May, qui a convoqué des élections législatives anticipées le 8 juin pour renforcer sa position en vue de ces négociations.

Lors d'un sommet à Bruxelles, samedi, les 27 dirigeants de l'UE ont adopté «unanimement» les principes directeurs qui guideront les négociateurs européens, illustrant ainsi leur unité revendiquée face au Royaume-Uni.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Brexit: l'UE refuse de renégocier l'accord
Les dirigeants des 27 pays membres de l'Union européenne ont opposé mardi une fin de non-recevoir à l'exigence des autorités britanniques de renégocier l'accord pour la sortie du Royaume-Uni le 29 mars et le «filet de sécurité» prévu pour l'Irlande.
A handout photograph released by the UK Parliament shows Britain's Prime Minister Theresa May (C) smiling in the House of Commons in London on January 29, 2019, as members of Parliament vote on amendments to Theresa May's Brexit withdrawal bill. - British MPs on Tuesday voted on a series of amendments seeking to show what they want as Brexit approaches on March 29, with Britain currently on course to crash out of the EU without a withdrawal deal. (Photo by Jessica TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO /JESSICA TAYLOR / UK Parliament"
Brexit: l'UE prête à «aider» Theresa May
Tout juste rescapée d'un vote de défiance, Theresa May va tenter d'obtenir jeudi à Bruxelles de nouvelles garanties sur l'accord de Brexit, face à des Européens prêts à «l'aider» à convaincre son parlement mais excluant de renégocier les termes du divorce.
The Elizabeth Tower, commonly called Big Ben stands floodlit after Britain's Prime Minister Theresa May won a confidence vote by Conservative party members on December 12, 2018. - By seeing off a revolt by her own MPs, British Prime Minister Theresa May has once again proved her ability to survive a political crisis -- but in the process acknowledged her time in office is limited. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
Brexit: May face à l'UE en pleine impasse dans les négociations
La Britannique Theresa May retrouve mercredi soir ses collègues européens en plein blocage des négociations sur le Brexit pour un sommet où, sauf surprise, Londres et l'UE en seront réduits à constater leurs divergences persistantes à six mois de leur divorce.
Brexit: May reçoit Juncker, l'UE durcit sa position
La Première ministre Theresa May reçoit mercredi à Londres le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour des discussions sur le Brexit au moment où l'UE durcit sa position sur les conditions de sortie des Britanniques du giron européen.
Le Premier ministre britannique Theresa May.