Changer d'édition

Un variant trois fois plus contagieux que le covid
International 4 min. 24.06.2021
Mutation indienne

Un variant trois fois plus contagieux que le covid

Les scientifiques observent également que les vaccins actuels perdent en efficacité face à la souche indienne du virus.
Mutation indienne

Un variant trois fois plus contagieux que le covid

Les scientifiques observent également que les vaccins actuels perdent en efficacité face à la souche indienne du virus.
Photo: AFP
International 4 min. 24.06.2021
Mutation indienne

Un variant trois fois plus contagieux que le covid

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Plusieurs scientifiques ont observé que la mutation indienne du virus s'insérait plus facilement dans l'organisme, et engendrait plus de risques d'hospitalisation que la version initiale. Mais l'arrivée des beaux jours pourrait faire reculer cette souche.

 Classée comme «préoccupante» par les scientifiques de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) depuis le mois de mai, la mutation indienne du virus inquiète particulièrement les autorités sanitaires, au Luxembourg comme ailleurs. En cause: son fort taux de contagion.

Sur Twitter, l'épidémiologiste de l'OMS Maria Van Kerkhove assure que la souche indienne «s'insère plus facilement dans les cellules», ce qui la rend «trois fois plus contagieuse» que le virus original ou même le variant britannique, qui reste encore majoritaire dans de nombreux pays, notamment l'Espagne et le Portugal. Et pour cause, une étude de Public Health England (PHE), l'agence du ministère britannique de la Santé, indiquerait que le risque de contracter cette souche B.1.617.2 dans son propre foyer augmente de 64 % par rapport à la variante alpha.

Mais la forte contagiosité du virus n'explique pas à elle seule l'inquiétude des scientifiques. S'il n'existe pas à ce jour de consensus autour de la question, certaines études ont mis en avant la dangerosité du variant Delta. Des scientifiques écossais ont ainsi expliqué dans la revue médicale Lancet que la souche indienne du covid engendrerait «un plus grand nombre d'hospitalisations», et même de risques de décès.


TOPSHOT - A pedestrian walks past a wall mural depicting a frontline medical staff stopping the Covid-19 coronavirus, in Navi Mumbai on June 7, 2021. (Photo by Indranil MUKHERJEE / AFP)
Le variant Delta fait trembler l'Europe
La mutation indienne du covid a fait basculer le Portugal dans le rouge cette semaine, au point que les autorités n'excluent plus un nouveau confinement. Du côté du Royaume-Uni, la souche très contagieuse du virus pourrait avoir raison de la finale de l'Euro de foot au stade de Wembley.

En Angleterre, douze personnes sont décédées deux semaines après avoir reçu la dernière dose nécessaire à leur vaccination, suite à une contamination avec le variant Delta, rapporte le PHE. Des données à relativiser selon la communauté scientifique, puisque les décès liés au covid dépendent également de «conditions préexistantes», comme l'accès à des systèmes de soins de qualité. 

De plus, les dernières études de l'OMS ont démontré que les sérums produits par BioNTech/Pfizer, Moderna, et AstraZeneca, protégeaient contre le variant indien, bien que celui-ci amoindrisse leurs effets. Ainsi, le PHE a démontré que les défenses immunitaires produites par le vaccin BioNTech/Pfizer étaient efficaces à 88% face à la souche indienne, contre 90% en cas de contamination avec le virus original ou son variant britannique. Même constat pour Vaxzevria, passant de 66% à 60%.


Lisbonne s'isole du reste du pays pour le weekend
Alors que le déconfinement avait déjà été repoussé dans la capitale, le gouvernement a interdit les entrées et sorties dans la région pour cette fin de semaine. Une mesure justifiée par la hausse du taux d'incidence dans la zone.

En conséquence, les autorités sanitaires ont pris des mesures à travers l'Union européenne. Le Luxembourg a par exemple instauré des restrictions drastiques pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni et d'Inde, tandis que le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est vu contraint de décaler le déconfinement d'un mois dans le pays. Et alors que les deux derniers matches de l'Euro pourraient ne pas se tenir au stade de Wembley, le Portugal de son côté n'exclut pas un nouveau confinement, à peine deux mois après la réouverture des terrasses, collèges et autres musées. 

En revanche, les autorités sanitaires luxembourgeoises ont écarté cette option. Bien que le Laboratoire national de Santé indique que la mutation indienne ait été répertorié dans 36% des cas analysés dans son bilan sanitaire du 14 au 20 juin, le ministère de la Santé a indiqué au Luxemburger Wort qu'il ne s'agit pas actuellement d'«une cause d'alarme». Les assouplissements du gouvernement ne sont donc pas remis en cause pour l'instant, bien que le Premier ministre Xavier Bettel (DP) comme le Grand-Duc Henri aient appelé à «la prudence».

Et si la stratégie de certains Etats européens comme le Grand-Duché consiste à «tester en masse» et à préserver les plus fragiles grâce à de nouveaux protocoles, pour éviter pareille mesure, la saison estivale pourrait bien être une véritable planche de salut. En effet, l'université d'Oxford estime que le risque d'infection au variant Delta serait beaucoup plus faible «en été que pendant l'hiver». Un recul espéré qui permettrait d'éviter de freiner les nouveaux assouplissements, si attendus. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A l'occasion de la fête nationale, le Grand-Duc Henri, le Premier ministre Xavier Bettel, et le président de la Chambre Fernand Etgen, sont revenus sur la pandémie et ses conséquences au Luxembourg. S'ils se disent «optimistes», tous trois ont néanmoins appelé à la prudence.
Premierminister Xavier Bettel und Chamberpräsident Fernand Etgen während der Gedenkminute.
La mutation indienne du covid a fait basculer le Portugal dans le rouge cette semaine, au point que les autorités n'excluent plus un nouveau confinement. Du côté du Royaume-Uni, la souche très contagieuse du virus pourrait avoir raison de la finale de l'Euro de foot au stade de Wembley.
TOPSHOT - A pedestrian walks past a wall mural depicting a frontline medical staff stopping the Covid-19 coronavirus, in Navi Mumbai on June 7, 2021. (Photo by Indranil MUKHERJEE / AFP)
Depuis dimanche, le Large Scale Testing change de mission et s'adresse en premier lieu aux personnes n'ayant pas un schéma vaccinal complet afin de leur offrir des tests PCR. Une démarche loin d'être apprécié par tous les laboratoires d'analyse.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Les vacances approchant, mieux vaut prendre les devants si vous souhaitez changer d'air pendant la période estivale. Dans la Grande Région, au Portugal, ou sur les îles grecques, les conditions d'entrée des voyageurs varient au sein de l'Union européenne. Petit tour d'horizon avant de boucler les valises.
Alors que le déconfinement avait déjà été repoussé dans la capitale, le gouvernement a interdit les entrées et sorties dans la région pour cette fin de semaine. Une mesure justifiée par la hausse du taux d'incidence dans la zone.
Dans son rapport hebdomadaire, le ministère de la Santé indique que la mutation indienne du covid représente 30,9% des cas analysés par le LNS entre le 7 et le 13 juin. Soit quasiment deux fois plus que la semaine précédente.
Le Luxembourg maintient ses mesures restrictives pour les personnes venues d'Inde et du Royaume-Uni. Test PCR, déclaration à l'Inspection sanitaire et isolement visent à contenir la mutation indienne du covid, jugée «préoccupante» par l'OMS.
Des scientifiques américains étudient l'efficacité des sérums américains et britannique contre la souche indienne du covid. Si les premiers résultats sont encourageants, leur essai n'a pas encore été validé par d'autres scientifiques.