Changer d'édition

Meurtrie, Beyrouth panse ses plaies

06.08.2020

Des façades éventrées, des vitrines éclatées, la capitale du Liban présente une image apocalyptique à la suite de deux énormes explosions provoquées par 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium.

(AFP) - La catastrophe, qui s'est produite mardi soir, a fait plus de 130 victimes et 5.000 blessés mais aussi  plus de 300.000 sans-abris. Une bonne partie de la ville est complètement détruite.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

La stupeur et l'incrédulité ont fait place à des images de désolation. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Depuis mardi soir, Beyrouth donne l'image d'une ville complètement dévastée et brisée. «La situation est apocalyptique, Beyrouth n'a jamais connu ça de son histoire», a expliqué le gouverneur de la ville, Marwan Abboud. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Selon des sources de sécurité, les autorités du port, les services des douanes et des services de sécurité étaient tous au courant que des matières chimiques dangereuses étaient entreposées au port mais se sont rejeté mutuellement la responsabilité du dossier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.

Sur le même sujet

Beyrouth en deuil au lendemain des explosions
Dans les ruines fumantes du port de la capitale du Liban, au milieu des immeubles éventrés, les secouristes tentent encore ce mercredi de retrouver des victimes, au lendemain des deux énormes déflagrations qui ont fait au moins 100 morts et des milliers de blessés.
A view shows the aftermath of yesterday's blast at the port of Lebanon's capital Beirut, on August 5, 2020. - Rescuers worked through the night after two enormous explosions ripped through Beirut's port, killing at least 78 people and injuring thousands, as they wrecked buildings across the Lebanese capital. (Photo by Anwar AMRO / AFP)