Changer d'édition

Menace terroriste en Belgique: Bruxelles en état d'alerte, un Belge arrêté en Turquie
International 3 min. 21.11.2015 Cet article est archivé

Menace terroriste en Belgique: Bruxelles en état d'alerte, un Belge arrêté en Turquie

Le métro bruxellois est fermé à la circulation ce samedi

Menace terroriste en Belgique: Bruxelles en état d'alerte, un Belge arrêté en Turquie

Le métro bruxellois est fermé à la circulation ce samedi
AFP
International 3 min. 21.11.2015 Cet article est archivé

Menace terroriste en Belgique: Bruxelles en état d'alerte, un Belge arrêté en Turquie

Alors que la capitale belge est sous tension, ce samedi à cause d'une menace "imminente" et que l'état d'urgence a été déclaré, un belge de 26 ans, soupçonné d'être lié aux attentats de Paris, vient d'être arrêté en Turquie.

(AFP) - Alors que la capitale belge est sous tension, ce samedi à cause d'une menace "imminente" et que l'état d'urgence a été déclaré, un belge de 26 ans, soupçonné d'être lié aux attentats de Paris, vient d'être arrêté en Turquie.

Un homme belge, d'origine marocaine, soupçonné d'être lié aux attentats jihadistes qui ont tué 130 personnes à Paris la semaine dernière, a été arrêté dans le sud de la Turquie, a annoncé samedi l'agence de presse Dogan.

Ahmet Dahmani arrêté le 20 novembre 2015 à Antalya en Turquie
Ahmet Dahmani arrêté le 20 novembre 2015 à Antalya en Turquie
AFP

Ahmed Dahmani, 26 ans, est accusé d'avoir participé à des opérations de reconnaissance pour choisir les sites des attentats, selon l'agence.

Il a été arrêté près de la station balnéaire d'Antalya, en compagnie de deux Syriens qui devaient l'aider à franchir la frontière avec la Syrie, toujours selon l'agence.

La Belgique a relevé son niveau d'alerte terroriste pour la ville de Bruxelles au maximum en raison d'un "risque d'attentat par des individus avec armes et explosifs", a affirmé le Premier ministre Charles Michel.

Les prncipaux suspects des attentats de Paris du 13 novembre
Les prncipaux suspects des attentats de Paris du 13 novembre
AFP

Le chef du gouvernement a évoqué samedi, lors d'une conférence de presse, un "risque d'attentat par des individus avec armes et explosifs à plusieurs endroits de la capitale", pour justifier le passage au niveau 4 de toute la région bruxelloise, de l'aéroport de Bruxelles ainsi que de Vilvorde, une commune en Flandre dont sont issus plusieurs jeunes qui se sont radicalisés.

Le métro ne circule plus

"Sur recommandation du centre de crise du Service Public Fédéral Intérieur, toutes nos stations de métro (...) resteront fermées aujourd'hui. Ceci est une précaution", a annoncé samedi matin la Stib sur son site Internet.

Bruxelles est en état d'alerte maximal
Bruxelles est en état d'alerte maximal
AFP

"Les bus circulent mais certains trams sont impactés par cette mesure", poursuit la société de transports qui décidera "en consultation avec les autorités compétentes et la police, au jour le jour, si les stations réouvrent".

La Belgique a relevé dans la nuit de vendredi à samedi au niveau maximal son niveau d'alerte terroriste pour la ville de Bruxelles, a annoncé le centre national de crise OCAM, mentionnant une menace "imminente".

L'organisme, qui dépend du ministère belge de l'Intérieur, a relevé le niveau d'alerte terroriste à 4, très grave, pour la région bruxelloise. Le niveau 3 est appliqué pour le reste du pays.

Cette mesure est intervenue quelques heures après qu'un suspect arrêté en Belgique a été inculpé pour terrorisme par la justice belge en lien avec les attentats jihadistes qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre. Ce suspect, dont l'identité n'a pas été rendue publique, est le troisième à être inculpé en Belgique en lien avec les attentats de Paris.

Outre les mesures concernant les métros, le centre de crise a recommandé samedi "aux autorités administratives des 19 communes (de la région de Bruxelles, ndlr) d'envisager l'annulation des grands événements sur le territoire de leur commune" et "la suppression des matchs de football de 1ère et 2ème division de ce weekend".

Il recommande également d'"organiser une communication ciblée à la population visant à éviter les lieux de grande concentration de personnes" et de "renforcer le dispositif policier et militaire".


Sur le même sujet

Attentats de Bruxelles: La "marche contre la peur" annulée
La traque pour "anéantir" le réseau jihadiste à l'origine des attentats de Bruxelles et Paris a enregistré une avancée samedi avec l'inculpation d'un suspect susceptible d'être le troisième homme de l'attaque contre l'aéroport de la capitale belge, où une "marche contre la peur" a dû être annulée.
A man wrapped in a Belgian flag sits next to a statue as people gather on the Place de la Bourse to pay tribute to the victims of Tuesday's bomb attacks in Brussels, Belgium, March 26, 2016. The writing reads, "Brussels, I love you". REUTERS/Francois Lenoir TPX IMAGES OF THE DAY