Changer d'édition

Macron se positionne en tête selon les premiers sondages
International 3 min. 24.04.2022
Election présidentielle française

Macron se positionne en tête selon les premiers sondages

La Libre révèle que quatre instituts de sondage «réputés en France» donnent Emmanuel Macron vainqueur de ce second tour, avec 55% à 58% des voix.
Election présidentielle française

Macron se positionne en tête selon les premiers sondages

La Libre révèle que quatre instituts de sondage «réputés en France» donnent Emmanuel Macron vainqueur de ce second tour, avec 55% à 58% des voix.
Photo: Luc Deflorenne
International 3 min. 24.04.2022
Election présidentielle française

Macron se positionne en tête selon les premiers sondages

Le visage du président sortant devrait apparaître souriant ce soir sur le Champ-de-Mars, alors que les premières estimations dévoilées par la presse internationale le donnent gagnant.

«Rien n'est joué», ne cessaient de marteler les soutiens d'Emmanuel Macron lors de la dernière ligne droite de la campagne électorale. Si le président sortant était donné favori des sondages pour ce deuxième tour de l'élection présidentielle française, son avance sur sa rivale, Marine Le Pen, était en revanche estimée réduite, par rapport au scrutin de 2017.


Un vote «par dépit» pour Macron ce dimanche à Longwy
Sur le marché de Longwy ce jeudi matin, les électeurs de gauche indiquent qu'ils choisiront pour la plupart de voter Macron lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, par défaut. D'autres préféreront s'abstenir, ou voter blanc.

Des prédictions qui se sont confirmées, à en croire les premières estimations dévoilées par La Libre. Le média belge a pour habitude de diffuser des estimations de résultats avant 20h, n'étant pas soumis à la loi française qui l'interdit. En effet, lors d'une élection, la presse française ne peut diffuser aucun sondage, résultat ou estimation avant la fermeture du dernier bureau de vote. Dans les grandes villes, ces derniers ferment leurs portes à 20h.

Certains médias étrangers ayant leurs entrées sont en revanche disposés à les communiquer. De cette façon, La Libre révèle que quatre instituts de sondage «réputés en France» donnent Emmanuel Macron vainqueur de ce second tour, avec 55% à 58% des voix. Marine Le Pen, de son côté, récolterait 42% à 45% des suffrages. 

Ces sondages ne sont pas «une projection sur base de résultats réels» rappelle toutefois le journal, mais «une enquête d'opinion réalisée auprès d'un panel représentatif». Ainsi, ces résultats proviendraient de sondages en ligne, remplis par des personnes ayant voté avant 17h.

Le Pen en tête dans les Outre-mer

Plus tôt dans la journée, La Libre et la RTBF avaient par ailleurs dévoilé les résultats définitifs des bureaux de vote situés dans les départements et territoires d'Outre-mer, où les habitants ont déposé leur bulletin dans l'urne samedi 23 avril. 


This photograph taken on April 21, 2022 in Paris shows of French far-right Rassemblement National (RN) party and presidential candidate Marine Le Pen with a sticker depicting a veiled woman. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Les partis luxembourgeois alertent sur le danger Le Pen
Dans une lettre ouverte le LSAP appelle les électeurs du Grand Est à voter Emmanuel Macron. Les politiciens luxembourgeois des autres partis alertent aussi sur le danger d'une victoire de Marine Le Pen pour le Grand-Duché.

Ainsi, les deux médias belges annoncent une nette victoire pour Marine Le Pen en Guadeloupe, où elle remporte 69,60% des voix, contre 30,40% pour Emmanuel Macron, tandis que le taux de participation est situé à 47,18%. La Martinique et la Guyane placent également Marine Le Pen en tête, avec respectivement 60,87% et 60,70% des suffrages exprimés pour la candidate du Rassemblement national, contre 39,13% et 39,30% pour le président sortant. 

Même rengaine à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, avec 55,42% pour Marine Le Pen, et 44,58% pour Macron. A Saint-Pierre-et-Miquelon, l'écart est plus serré, mais la candidate RN l'emporte avec 50,69% contre 49,31% pour le président. Macron n'arrive donc en tête qu'en Polynésie française, mais là aussi, c'est serré. Le président remporte 51,81% des voix, et sa rivale 48,19%.

Macron pour les Français de l'étranger

Le choix a été radicalement différent pour les expatriés. Les médias belges ont notamment révélé les résultats de bureaux de vote situés dans plusieurs pays d'Amérique, où les Français ont voté samedi 23 avril. Le décompte des voix étant terminé, Emmanuel Macron est donné largement en tête du scrutin en Argentine (89%, contre 11% pour Le Pen), au Brésil (86%, contre 14% pour la candidate RN), ou encore au Chili (87%, contre 13% pour sa rivale).


French President and centrist La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron speaks to supporters as he holds a rally on the last day of campaigning, in Figeac, southern France, on April 22, 2022, ahead of the second round of France's presidential election. - Macron faces the French far-right Rassemblement National (RN) party candidate in a run-off vote on April 24, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Un échange de coups à la fin de la campagne électorale
A la veille du second tour, Marine Le Pen s'en prend de manière inhabituellement virulente au président. Le chef de l'Etat, lui, met en garde contre les projets de la populiste de droite.

Même sort au Venezuela, où Macron remporte également le scrutin avec 88% des voix, en Colombie, où il rafle 91% des suffrages, ou au Canada, sans Vancouver, où le président se place en tête avec 86% des voix. Aux Etats-Unis (sans Chicago et la Nouvelle-Orléans), enfin, Emmanuel Macron a convaincu 92% des électeurs, et Le Pen, seulement 8%.

L'abstention, de son côté, a été estimée peu après 17h par quatre instituts de sondages français. Ainsi, Ipsos Sopra-Steria, l'Ifop, Harris interactive et Elabe, ont indiqué que l'abstention devrait atteindre 28%, soit 2,5 points de plus qu'au second tour de l'élection présidentielle de 2017, lors duquel elle se situait à 25,44%. Notons qu'elle resterait, selon cette estimation, inférieure au record enregistré au second tour de 1969 (31,3%).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les Français ont commencé à voter dimanche pour élire leur prochain président et choisir, comme en 2017, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le premier est favori, mais jamais l'extrême droite n'a paru si proche des portes du pouvoir.
A dog named Lou does tricks at the command of Delphine Lafont for a smart phone portrait as French citizens que to vote in the French presidential runoff election in Burbank, California on April 23, 2022. - France on Saturday prepared to choose between centrist President Emmanuel Macron and far-right challenger Marine Le Pen to rule the country for the next five years after a bitterly contested and polarizing election campaign. (Photo by DAVID MCNEW / AFP)
Election présidentielle française
Marine Le Pen a des chances de remporter le second tour le 24 avril. En tant que présidente, elle se rapprocherait de Poutine et ferait exploser l'UE.
French far-right party Rassemblement National's (RN) presidential candidate Marine Le Pen leads a meeting with her campaign staff members, after the final results of the first round of the Presidential election in Paris, on April 11, 2022. - French president and candidate for his reelection came first in the first round of voting with 27.85 percent and Le Pen came second with 23.15 percent. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)
Election présidentielle française
L'abstention au premier tour de la présidentielle dimanche devrait se situer entre 26% et 28,3%, selon les estimations des instituts de sondage, soit un niveau beaucoup plus important qu'en 2017 (22,23%) et juste en dessous du record de 2002, à 28,4%.
A French leftist party La France Insoumise (LFI) presidential candidate Jean-Luc Melenchon's supporter reacts at Cirque D'Hiver in Paris on April 10, 2022, after projected results are announced after the close of polling stations in the first round of the French presidential election. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)