Changer d'édition

Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé
International 2 min. 31.03.2021

Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé

Face à la recrudescence de la pandémie en France, Emmanuel Macron a décidé de renforcer le dispositif sanitaire entre le 3 avril et le 2 mai prochains.

Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé

Face à la recrudescence de la pandémie en France, Emmanuel Macron a décidé de renforcer le dispositif sanitaire entre le 3 avril et le 2 mai prochains.
Photo: AFP
International 2 min. 31.03.2021

Macron place l'Hexagone sous traitement renforcé

A compter de samedi, l'ensemble du territoire métropolitain se verra appliquer les mesures sanitaires appliquées dans 19 départements où circule activement le virus. Couvre-feu à 19h, fermeture des écoles ou systématisation du télétravail figurent au menu.

(Jmh) - Alors que le Luxembourg s'apprête à rouvrir ses terrasses, la France opte pour une stratégie différente. Mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé que l'Hexagone allait généraliser «les mesures de freinage» en vigueur sur une partie de son territoire. Dans les faits, le discours du président de la République a fait état de la mise en place d'un couvre-feu entre 19h et 6h, la fermeture des commerces non essentiels ou l'interdiction des déplacements en journée au-delà d'un rayon de dix kilomètres autour de son domicile, «sauf motif impérieux».

Les crèches, écoles, collèges et lycées du pays fermeront leurs portes à compter de vendredi soir, pour une durée totale de trois semaines. Les cours seront assurés à distance la semaine prochaine, tandis que les vacances de Pâques seront uniformisées pour toutes les zones les deux semaines suivantes. Désireux de rendre le télétravail systématique, le chef de l'Etat français a indiqué que les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel. Pour les salariés, commerçants, indépendants, mais aussi les entrepreneurs et les entreprises, l'ensemble des dispositifs en vigueur seront prolongés. 


French President Emmanuel Macron looks on as he waits to welcome the president of Iraq's autonomous Kurdistan Region prior to a working lunch at the Elysee Palace in Paris on March 30, 2021. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Reconfiner ou non, Macron s'apprête à trancher
Face aux critiques sur sa stratégie anti-covid avec plus de 5.000 patients «en soins critiques», le président français doit faire mercredi des choix difficiles.

Sur la question des déplacements, Emmanuel Macron indique que les résidents «qui souhaitent changer de région pour aller s'isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques». Et ce dernier de préciser que «les Françaises et les Français de l'étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment et nous ferons tout pour faciliter les trajets et le quotidien de nos concitoyens, travailleurs transfrontaliers». Si l'attestation de déplacement ne fera pas son retour, le président de la République précise toutefois que «les contrôles, les sanctions seront renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements parce que c'est là que le danger existe.»


Paramedics load a patient on a strechter into a ambulance at The Emile Muller Hospital Emergencies in Mulhouse, eastern France, on March 24, 2020, on the eighth day of a strict lockdown in France to stop the spread of the novel coronavirus. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)
Le Luxembourg prend en charge un patient covid mosellan
Le Grand-Duché tend à nouveau la main à la France en prenant ce mardi en charge un patient au sein du CHL. Pourtant, le pays compte lui-même 137 personnes dans ses unités covid.

S'il assure que «la mobilisation de chacun» était nécessaire au cours des quatre semaines à venir, Emmanuel Macron s'est également voulu optimiste. Et a d'ores et déjà fait état d'une réouverture, à partir de mi-mai, de certains lieux de culture et des terrasses de restaurants et cafés. Il a également promis un élargissement de la vaccination à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai. Les personnes de moins de 50 ans suivront mi-juin et «d'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés», a-t-il ajouté.

Faisant l'objet de critiques crescendo par les oppositions, Emmanuel Macron a admis mercredi soir avoir «commis des erreurs» dans la gestion de la crise sanitaire, précisant dans la foulée que la leçon apprise consistait dans le fait que «nous avons tenu (...) et nous nous sommes à chaque fois améliorés».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La France sous la menace d'un confinement strict
L'Hexagone aborde une semaine décisive sous la pression de la troisième vague de l'épidémie de covid-19 dont la flambée provoque la multiplication des signaux d'alarme à l'hôpital et des appels à des mesures plus strictes.
People walk near closed shops in Paris on March 20, 2021, on the first day of a new lockdown in France aimed to curb the spread of the Covid-19 cases. - Several parts of France enter a new partial lockdown. The new restrictions apply to around a third of the country's population affecting, Paris and several regions in the north and south. Schools are staying open. (Photo by Anne-Christine POUJOULAT / AFP)
Quelles mesures aux frontières de la Grande Région ?
Suivant les recommandations de l'Union européenne, le Luxembourg et ses voisins ont mis en place des restrictions pour limiter les va-et-vient des voyageurs. Tour d'horizon des règles à respecter avant de se rendre à l'étranger.
ARCHIV - 10.04.2020, Niedersachsen, Nordhorn: Ein mit Atemschutzmaske ausgerüsteter Beamter der Bundespolizei hält eine Kelle ("Halt Polizei") an der Grenze zu den Niederlanden. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les attestations de déplacement entrent en vigueur
Avec le retour du confinement en France, l'attestation de déplacement dérogatoire fait, elle aussi, son retour. Il faudra obligatoirement s'en munir pour faire ses courses alimentaires, se rendre chez un médecin ou à la pharmacie, aller chercher ses enfants à l'école ou partir travailler.
Macron impose un couvre-feu dans certaines régions
Le président français a annoncé mercredi soir que des couvre-feux seraient imposés dès samedi pour un mois, voire jusqu'au 1er décembre, en Ile-de-France et dans huit métropoles de 21h à 6h afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus.
A family watch on TV the interview of French president Emmanuel Macron announcing new measures to contain the rising spread of Covid-19, in Fouesnant, western France on October 14, 2020. - President Emmanuel Macron on October 14, 2020 ordered a nighttime curfew for Paris and eight other French cities to contain the rising spread of Covid-19 in the country. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)