Changer d'édition

Macron impose le vaccin aux soignants français
International 2 min. 13.07.2021
Pandémie covid

Macron impose le vaccin aux soignants français

A défaut de l'imposer à tous, le président français rend le vaccin obligatoire aux personnes les plus fragiles face au virus et aux professionnels de leur entourage.
Pandémie covid

Macron impose le vaccin aux soignants français

A défaut de l'imposer à tous, le président français rend le vaccin obligatoire aux personnes les plus fragiles face au virus et aux professionnels de leur entourage.
Photo : AFP
International 2 min. 13.07.2021
Pandémie covid

Macron impose le vaccin aux soignants français

Le président français a mis lundi les non-vaccinés sous haute pression en imposant le pass sanitaire à l'entrée de la plupart des lieux publics et en rendant la vaccination obligatoire pour les personnels de santé et ceux au contact des personnes fragiles.

Paris, 12 juillet 2021 (AFP) - La vaccination à tout prix: plus que jamais le chef de l'Etat en fait «l'atout maître» pour faire face à «la reprise forte de l'épidémie qui touche tous les territoires» avec le variant Delta. Car «plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus» et «c'est donc une nouvelle course de vitesse qui est engagée», a justifié Emmanuel Macron, s'exprimant non pas à l'Elysée mais au Grand Palais éphémère, au pied de la Tour Eiffel.


Des cadeaux pour inciter à davantage de vaccination
Face à la multiplication des infections liées au variant Delta, les solutions apportées se multiplient pour tenter d'éviter une quatrième vague de covid-19. Parmi les plus courantes, la mise en place de récompenses, notamment pécuniaires.

A neuf mois de la présidentielle, il a annoncé plusieurs mesures radicales pour éviter une quatrième vague de malades dans les hôpitaux. L'outil privilégié sera le pass sanitaire (preuves de vaccin ou d'un test PCR négatif), dont l'usage sera progressivement étendu dans les prochaines semaines. A partir du 21 juillet, il sera nécessaire pour pénétrer dans des «lieux de loisirs et de culture» comme les cinémas.

Dès le début août, le pass sanitaire deviendra obligatoire pour entrer dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux, y compris pour le personnel, mais aussi dans les avions, trains ou autocars de longs trajets, ainsi que pour les établissements médicaux. Ce pass est déjà en vigueur pour les lieux accueillant plus de 1.000 personnes, notamment les stades, et les discothèques recevant plus de 50 personnes.

Puis, à l'automne, les tests PCR «de confort» seront payants, sauf prescription médicale, alors qu'ils sont actuellement gratuits, a annoncé Emmanuel Macron lors de cette 8e allocution télévisée depuis le début de la crise.

Comme l'ont réclamé de nombreux experts et responsables politiques, la vaccination deviendra obligatoire pour les personnels soignants et non soignants des hôpitaux, cliniques, Ehpad et maisons de retraite, les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers ou les ambulanciers.

Un peu plus de 4 millions de personnes sont concernées dont 1,5 ne sont pas vaccinées. Les personnes concernées «auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner» et, après cette date, seront mis en oeuvre «des contrôles et des sanctions», a prévenu Emmanuel Macron. Et le ministre de la Santé Olivier Véran d'enfoncer la seringue: «A partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n'êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé».

Hausse des rendez-vous 

Résultat immédiat: le site Doctolib a tweeté que «20.000 rendez-vous» de vaccination étaient pris «toutes les minutes», avec 10 minutes d'attente pour accéder au site. Par anticipation, 212.000 personnes avaient déjà pris rendez-vous dans la journée pour une première injection ce week-end, déjà «un record» depuis un mois et «jusqu'à 40% de plus que les week-ends précédents».

Le chef de l'Etat a également annoncé que «des campagnes de vaccination» seraient organisées «dès la rentrée» pour les collégiens, lycéens et étudiants.

Par ailleurs, une campagne de rappel des personnes vaccinées les premières, en janvier et février, démarrera également à partir de «début septembre». La fameuse troisième dose.


Sur le même sujet

Une troisième dose de vaccin à ARN messager sera bien administrée aux plus de 65 ans volontaires pour cette troisième injection anti-covid.
23.09.2021, Niedersachsen, Hannover: Eine Helferin legt in einer Impfkabine des Impfzentrums auf dem Messegelände eine Spritze mit Corona-Impfstoff in eine Schale. Das gemeinsame Impfzentrum von Stadt und Region Hannover auf dem Messegelände wird am 27.09.2021 nach rund acht Monaten seinen Betrieb einstellen. Foto: Moritz Frankenberg/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
A compter de dimanche, le pays va retrouver un semblant de normalité. Grâce à la progression de la vaccination, la situation sanitaire s'est améliorée. Au milieu de la saison touristique, l'annonce devrait rassurer nombre de vacanciers.
Reportagem para jornal CONTACTO com chef Tanka Sapkota, ele que foi co-autor da iniciativa Forno Solidario, uma acção que permite fornecer refeições a centenas de pessoas cadenciadas na cidade de Lisboa.
Alexandra Cruz e Miguel Simões, ambos da Associação de Moradores do Condado carregam as pizzas para dentro da sua viatura 
@Rodrigo Cabrita
La diminution du nombre de nouveaux diagnostics de cas de covid-19 et la baisse du taux d'incidence portent «à croire que nous avons passé un pic épidémique», a affirmé dimanche le ministre de la Santé français, jugeant que le contrôle sur l'épidémie était en train d'être repris.
People walk on the Pont des Arts, on November 14, 2020 in Paris, as France is on a lockdown to tackle the spread of the Covid-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by Martin BUREAU / AFP)