Changer d'édition

Macron fait ses propositions aux Européens
International 11 min. 05.03.2019

Macron fait ses propositions aux Européens

Le président français estime qu'«il y a urgence»

Macron fait ses propositions aux Européens

Le président français estime qu'«il y a urgence»
Frank Rumpenhorst/dpa
International 11 min. 05.03.2019

Macron fait ses propositions aux Européens

A trois mois des élections européennes, le président français a décliné une batterie de propositions pour l'UE dans une tribune diffusée ce mardi dans les 28 pays membres.

(AFP) - Intitulé «Pour une renaissance européenne», le texte s'adresse aux citoyens du continent et s'articule autour de trois thèmes qui font écho à la campagne présidentielle de Macron en 2017 (liberté, protection et progrès).

Dans un contexte troublé par le Brexit et «le repli nationaliste», «il y a urgence», car «jamais l'Europe n'a été autant en danger», plaide-t-il. Pointant le risque du «statu quo», M. Macron déroule donc un ensemble de propositions, parmi lesquelles la mise en place d'une «Conférence pour l'Europe» d'ici la fin de l'année. A l'image du grand débat en France destiné à trouver une issue à la crise des «gilets jaunes», il veut y réunir citoyens, universitaires ou encore partenaires sociaux pour définir une nouvelle feuille de route pour l'Union, «sans tabou, pas même la révision des traités».

Une main tendue au Royaume-Uni

Le chef de l'État remet sur la table l'idée d'un office européen de l'asile et d'une police des frontières commune, plaidant plus généralement pour la «remise à plat de l'espace Schengen». L'immigration devrait être, de loin, le thème principal de la prochaine élection selon l'indicateur Eurobaromètre du Parlement européen. 

Tout au long de sa tribune, le président prend soin de ne pas fermer la porte au Royaume-Uni, englué dans un Brexit qualifié «d'impasse», mais qu'il veut associer à un «Conseil de sécurité européen» dans le cadre d'un «traité de défense» européen.

Le Premier ministre libéral belge Charles Michel a immédiatement twitté son soutien au texte «pour une Europe plus efficace et plus citoyenne» tout comme le Premier ministre, Xavier Bettel:


Juncker apprécie

Quant au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'il salue «la contribution importante au débat européen» du président français «ainsi que son engagement ferme pour identifier et répondre aux enjeux européens», son porte-parole a surtout souligné que «plusieurs éléments» présentés par Emmanuel Macron existent déjà, ont «déjà été proposés ou sont en train d'être mis en oeuvre». 

Parmi ceux-ci, «le renforcement des gardes-frontières européens pour contrôler la frontière extérieure de l'Union, c'est une proposition à nous», a-t-il ainsi relevé. «La création d'un conseil européen pour l'innovation a déjà été décidée» cette année, a-t-il ajouté. «La nécessité d'avancer vers une Europe de la défense et de la sécurité, c'est une idée que l'on a déjà proposée», a continué le porte-parole de M. Juncker. «Même chose (...) pour le filtrage des investissements stratégiques étrangers.» 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.