Changer d'édition

Luxembourg sur la route de von der Leyen
International 2 min. 12.01.2020

Luxembourg sur la route de von der Leyen

Le 10 janvier, la présidente Ursula von der Leyen était en Croatie, futur pays à diriger les débats de la Commission européenne.

Luxembourg sur la route de von der Leyen

Le 10 janvier, la présidente Ursula von der Leyen était en Croatie, futur pays à diriger les débats de la Commission européenne.
Photo : AFP
International 2 min. 12.01.2020

Luxembourg sur la route de von der Leyen

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La présidente de la Commission européenne a rendez-vous avec le Premier ministre Xavier Bettel, ce lundi. Une halte au Grand-Duché au cœur d'une tournée des capitales de l'Union.

Elle en parcourt des kilomètres, Ursula von der Leyen. Il faut dire que la responsable politique allemande choisie en juillet par les 28 chefs d'Etat européens, se doit de faire la tournée des capitales depuis qu'elle a officiellement pris ses fonctions de présidente de la Commission européenne au 1er décembre 2019. Lundi, c'est donc au tour de la capitale luxembourgeoise de la recevoir.

Celle qui vient de succéder à Jean-Claude Juncker, est attendue par le Premier ministre Xavier Bettel (DP) puis par le Grand-duc Henri. A charge d'évoquer ensemble les grandes lignes stratégiques de son programme et l'actualité européenne avec chacun de ses hôtes. Occasion également de saluer non seulement un des pays fondateurs de l'Europe, mais aussi le pays dont est originaire le nouveau commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux, Nicolas Schmit (LSAP).


Hearing of Nicolas Schmit
Le salaire minimum européen sur les rails
Nicolas Schmit, le commissaire européen à l’Emploi, révélera sa proposition de dispositif minimal commun sur les salaires le 14 janvier. Les négociations avec les partenaires sociaux et les Etats membres pourront alors commencer.

Pour Xavier Bettel, cette visite fera suite à son crochet par Paris, trois jours auparavant. Aux côtés du président Macron et du belge Charles Michel, président du Conseil européen, il avait été déjà question des prochaines échéances de l'Union.

La venue d'Ursula von der Leyen vient aussi rappeler que la capitale compte nombre d'institutions liées à l'UE. D'ailleurs, le 7 janvier dernier, la cheffe du Parquet européen- était, elle, de passage au Luxembourg pour rencontrer la ministre de la Justice. Ensemble, Laura Codruta Kövesi et Sam Tanson (Déi Gréng) ont évoqué le prochain emménagement de cet organisme au Kirchberg, dans la Tour B des bâtiments de la Commission européenne. 

S'il était question que cette installation entraîne l'arrivée de 200 juristes et administratifs, le chiffre a été réduit de moitié. Ainsi, le ministère de la Justice préfère évoquer le nombre de «123 collaborateurs d'ici 2023».

Zagreb, Londres, Dublin

Depuis plusieurs semaines, Mme von der Leyen a logiquement multiplié les rencontres officielles avec plusieurs dirigeants ou responsables européens. Il y a quelques jours, elle était en Croatie. Cela alors que le pays vient de prendre la présidence du conseil de l'UE. Avant Zagreb, la présidente de la Commission avait un rendez-vous délicat à Londres avec Boris Johnson. Sachant que le Premier ministre britannique était déjà assuré d'obtenir de ses députés le feu vert pour mener à bien le Brexit.


European Commission President Ursula von der Leyen delivers a keynote speech at the London School of Economics in London on January 8, 2020. - The EU's top official on Wednesday predicted "tough talks" with Britain on the sides' future relations after Brexit enters force after years of delays at the end of the month. "There will be tough talks ahead and each side will do what is best for them," European Council president Ursula von der Leyen said ahead of her first official meeting with Prime Minister Boris Johnson. (Photo by Adrian DENNIS / AFP)
Von der Leyen prédit un dialogue «dur» avec Londres
La présidente de la Commission européenne a déclaré ce mercredi s'attendre à des discussions «longues et difficiles» avec le Royaume-Uni sur la relation post-Brexit. Selon elle, il serait impossible de s'accorder sur «tous les aspects» d'ici à fin 2020, le délai actuellement imparti.

Enfin, dans les prochains jours, l'agenda de la responsable politique comprend un rendez-vous en Irlande. Durant son passage à Dublin, elle rencontrera Leo Varadkar, Premier ministre et ministre de l'Emploi et de la Protection sociale.


Sur le même sujet

Gare à la concurrence déloyale du Royaume-Uni
A peine le résultat des élections britanniques tombé, que les partenaires européens réagissent au Brexit désormais plus que probable après la large victoire des partisans de Boris Johnson.
TOPSHOT - A man in a Union Jack suit walks in Green park, London on December 13, 2019. - Conservative Prime Minister Boris Johnson today hailed a political "earthquake" in Britain after a thumping election victory which clears the way for the country to finally leave the EU next month after years of paralysing deadlock. (Photo by Niklas HALLE'N / AFP)
Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat
L'argent devra provenir de fonds publics mais également privés, a précisé la nouvelle patronne de l'exécutif européen, mercredi. Un objectif annoncé en pleine COP25, et alors que le Grand-Duché a rehaussé ses objectifs climatiques.
Ursula von der Leyen, ancienne ministre du gouvernement d'Angela Merkel, sait qu'elle est attendue sur la question climatique.
Von der Leyen obtient le feu vert du Parlement
A Strasbourg, la présidente de la Commission européenne a obtenu mercredi un large soutien du Parlement pour donner «un nouveau départ» à l'Europe. Le vote d'investiture des députés a de quoi la rassurer.
European Commission president-elect Ursula von der Leyen speaks as European Commission Executive Vice President-Designate Frans Timmermans (R) listens during the presentation of the College of Commissioners and their programme at the European Parliament on November 27, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)