Changer d'édition

AstraZeneca et l'UE mettent fin à leur contentieux
International 3 min. 03.09.2021
Lute contre le covid

AstraZeneca et l'UE mettent fin à leur contentieux

Les doses, livrées à contretemps, seront non seulement destinées à rattraper certains retards de vaccination parmi les 27 mais aussi pour aider des pays défavorisés.
Lute contre le covid

AstraZeneca et l'UE mettent fin à leur contentieux

Les doses, livrées à contretemps, seront non seulement destinées à rattraper certains retards de vaccination parmi les 27 mais aussi pour aider des pays défavorisés.
Photo : dpa
International 3 min. 03.09.2021
Lute contre le covid

AstraZeneca et l'UE mettent fin à leur contentieux

Le laboratoire préfère offrir plus de doses qu’initialement commandées par l'Union européenne pour se faire pardonner ses précédents retards.

(AFP) - L'Union européenne et AstraZeneca ont annoncé, vendredi, avoir conclu un accord sur l'approvisionnement des Vingt-Sept en vaccins anti-covid. De quoi mettre fin à la procédure judiciaire engagée au printemps contre le laboratoire pharmaceutique accusé d'avoir tardé à livrer les doses promises. Cet accord est intervenu trois semaines avant une nouvelle audience à Bruxelles.


31.07.2021, Bayern, Nürnberg: Aufgezogene Spritzen mit den Wirkstoffen von Johnson & Johnson (l) sowie Biontech/Pfizer liegen in zwei Schalen in einem temporären Impfzentrum am Freizeitpark "Nürnbärland". Am Samstag können sich Besucher, Schausteller und Personal des Parks gegen das Coronavirus ohne Termin immunisieren lassen. Foto: Daniel Karmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
L'Europe paiera plus à Pfizer et Moderna
Les deux laboratoires pharmaceutiques ont augmenté le prix de leur vaccin contre le coronavirus dans le cadre d'un accord avec l'Union européenne. Une hausse loin d'être négligeable.

D'ici à la fin du premier trimestre 2022, le groupe anglo-suédois s'engage à livrer en plusieurs étapes un total supplémentaire d'environ 200 millions de doses afin de compléter les quelque 100 millions déjà reçues par les Etats membres au 30 juin 2021, a précisé la Commission européenne. L'institution rappelant que le contrat conclu il y a un an portait sur 300 millions de doses.

La question des retards de livraisons d'AstraZeneca a empoisonné ses relations avec l'UE et terni l'image du groupe pharmaceutique, sur fond de course contre la montre pour vacciner au maximum la population avant le développement de nouveaux variants du coronavirus. La Commission européenne, qui avait négocié au nom des pays membres les contrats de préachat de vaccins, avait annoncé le 26 avril avoir saisi un tribunal belge. Elle entendait faire reconnaître les torts d'AstraZeneca au regard du contrat - de droit belge - conclu le 27 août 2020 avec ce laboratoire.

Au cœur du litige : l'UE reprochait au groupe pharmaceutique de ne lui avoir livré au premier trimestre 2021 que 30 millions de doses. Au lieu des 120 millions promises... L'Union réclamait que le complément de 90 millions lui soit versé au 30 juin, sous peine de lourdes astreintes.


Trois fake news sur les vaccins à la loupe
Modification de l'ADN, mortalité des enfants, infertilité... la Dr Anna Chioti, cheffe de la division de la pharmacie et des médicaments, décrypte en vidéo trois idées reçues sur la vaccination contre le covid.

L'affaire a d'abord été plaidée devant un juge des référés du tribunal de Bruxelles (procédure en urgence). Cela avait donné lieu à une première décision en juin demandant au laboratoire de livrer à l'UE moins de doses que réclamé. Un procès sur le fond était prévu fin septembre.

En définitive, le bloc européen recevra d'ici à la fin du premier trimestre 2022 les 300 millions de doses initialement exigées pour la fin du troisième trimestre 2021. Ainsi le stipule l'accord à l'amiable annoncé vendredi.

Dans le détail, après les quelque 100 millions de doses livrées au 30 juin, AstraZeneca en fournira encore un total de 60 millions pour le 30 septembre, 75 millions pour le 31 décembre et enfin le solde de 65 millions pour le 31 mars au plus tard, ont détaillé les deux parties dans des communiqués distincts.


An army health personnel inoculates a woman with a dose of the Sinopharm Covid-19 coronavirus vaccine in Colombo on July 5, 2021. (Photo by Ishara S. KODIKARA / AFP)
Le Luxembourg fait don de 350.000 doses de vaccins
Un geste appréciable à destination des pays en manque de ressources pour faire face à la pandémie virale. Actuellement, 86% des humains n'ont reçu aucune injection anti-covid.

Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé, a salué l'accord en soulignant que ces doses permettraient à l'UE de continuer à approvisionner le reste du monde via le mécanisme Covax. Ce dispositif vise à fournir cette année des vaccins anti-covid à 20% de la population de près de 200 pays à travers le monde. Le Luxembourg a ainsi déjà livré des milliers de doses au Cap-Vert.

Les vaccins AstraZeneca doivent aussi permettre de réduire les écarts de couverture vaccinale constatés au sein même du bloc européen, plusieurs pays de l'Est étant nettement en retard. «Il y a d'importantes différences entre pays membres en termes de taux de vaccination et la disponibilité des vaccins, y compris ceux d'AstraZeneca, reste cruciale», a fait valoir Mme Kyriakides, rappelant que l'UE avait franchi cette semaine la barre des 70% d'adultes complètements vaccinés.


Sur le même sujet

Mais au-delà de proposer des injections anti-covid aux salariés non vaccinés, l'Union des entreprises aimerait aussi s'entendre avec l'Etat sur les moyens d'assurer la santé de l'ensemble des employés dans un contexte sanitaire encore indécis.
Quitte à facturer maintenant le dépistage PCR payant, le gouvernement veut voir encore progresser le nombre de citoyens vaccinés contre le coronavirus. Histoire de gagner la course contre-la-montre face au virus.
Politik, briefing Lenert/Bettel, Xavier Bettel, Paulette Lenert Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Persuader plutôt que forcer : voilà la ligne de conduite que la ministre de la Santé luxembourgeoise compte suivre pour faire progresser la vaccination auprès des salariés du domaine de la santé ou des professionnels en contact avec des personnels vulnérables.
L'injection, le 19 août dernier, d'une deuxième dose anti-covid au Premier ministre a soulevé divers questionnements. En effet, aux sujets déjà frappés par le covid, il est souvent dit de ne pratiquer qu'une seule vaccination. Explications
Quatre mois après sa première injection, le Premier ministre présente un schéma vaccinal complet.
L'Union européenne n'entend pas laisser le laboratoire pharmaceutique avec 90 millions de doses anti-covid manquantes par rapport à la commande signée pour le seul premier trimestre 2021.
(FILES) In this file photo taken on February 6, 2021 a box containing vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine is pictured at the Foch hospital in Suresnes, on the start of a vaccination campaign for health workers with the AstraZeneca/Oxford vaccine. - The EU executive is suing British-Swedish pharmaceutical group AstraZeneca to force it to deliver 90 million more doses of its Covid-19 vaccine before July, a spokesman said on May 11, 2021. "We want the court to order the company to deliver 90 million additional doses, in addition to the 30 million already delivered in the first quarter," spokesman Stefan De Keersmaecker told a media conference. (Photo by Alain JOCARD / AFP)