Changer d'édition

Luc Partoune, la chute d’un autre patron liégeois
International 2 min. 12.02.2021

Luc Partoune, la chute d’un autre patron liégeois

Luc Partoune, le patron de l’aéroport de Liège, fait les frais après François Fornieri (Mithra) et Stéphane Moreau (ex-Nethys) d’un impressionnant déballage de linge sale.

Luc Partoune, la chute d’un autre patron liégeois

Luc Partoune, le patron de l’aéroport de Liège, fait les frais après François Fornieri (Mithra) et Stéphane Moreau (ex-Nethys) d’un impressionnant déballage de linge sale.
Photo: Licence CC
International 2 min. 12.02.2021

Luc Partoune, la chute d’un autre patron liégeois

Un audit interne à l’aéroport de Liège, filiale de Nethys, a été fatal à son CEO.

De notre correspondant, Max Helleff (Bruxelles) - Jamais deux sans trois. Le dicton se vérifie à Liège où un troisième homme d’affaires très en vue s’apprête à rendre des comptes à la Justice. Luc Partoune, le patron de l’aéroport de Liège, fait les frais après François Fornieri (Mithra) et Stéphane Moreau (ex-Nethys) d’un impressionnant déballage de linge sale.


En Belgique, le ministre de la justice Koen Geens a annoncé la probable fermeture de 42 sièges de justice de paix considérés comme surnuméraires par rapport au nombre de cantons.
Purge dans le milieu économique wallon
Après le patron de Mithra François Fornieri, c'est au tour de l'ex-CEO de Nethys Stéphane Moreau de se retrouver en prison.

Une fois encore, il est question ici du groupe énergétique et de télécoms Nethys. Mais un Nethys nouveau, débarrassé de son ancienne direction, qui a entrepris de nettoyer ses écuries en faisant mener par le bureau Deloitte un audit interne dans la plupart de ses filiales. Dont l’aéroport de Liège, cette success story wallonne qui doit beaucoup à Luc Partoune, un gestionnaire doué qui a fait ses armes autrefois dans la politique.

Ce n’est pas la première fois que Luc Partoune se retrouve dans l’œil du cyclone. En 2019, il avait réussi à s’arracher aux griffes de la Justice en concluant avec elle une transaction pénale. Il était alors soupçonné de faux en écriture, détournements et abus de biens sociaux. Cette fois, de lourds manquements potentiels dans sa gestion sont pointés. Il est question d’un consultant plutôt bien payé, engagé au mépris des règles de marché public et qui produisait des factures sans justificatifs. Mais aussi de notes de frais insuffisamment justifiées ainsi que d’autres fautes de gestion. Luc Partoune a été licencié pour faute grave.

Métamorphose

«Les auditeurs du bureau Deloitte, détaille Le Soir, se sont également intéressés aux conditions d’attribution de grands chantiers de l’aéroport. Au moins cinq dossiers ont été épinglés comme non conformes au respect des règles de marchés publics, notamment un contrat avec la société Wust, société de construction qui fait partie du groupe Besix. Des contrats qui s’élèvent à plusieurs dizaines de millions d’euros.»

Le vice-président directeur commercial de l'aéroport de Liège, Steven Verhasselt, se retrouve lui aussi épinglé à différents titres. Partoune et Verhasselt : les deux hommes ont littéralement métamorphosé l'entreprise en négociant notamment l’arrivée des Russes de Airbridgecargo et des Chinois d’Alibaba.

Dérapage injustifié

Le ministre Jean-Luc Crucke, chargé des aéroports, a refusé de faire un lien direct avec l’affaire Nethys qui secoue aujourd’hui le monde économique et politique liégeois. Mais, a-t-il ajouté, «on ne peut plus accepter qu’il y ait des écarts de comportements avec de l’argent public. Je sais aussi que Luc Partoune a fait du bon travail, mais en aucun cas ça ne justifie le dérapage par rapport à des règles qui sont des règles essentielles de gouvernance.» Jeudi, la Wallonie s'est constituée partie civile dans ce dossier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet