Changer d'édition

Lisbonne interdit les déplacements «non essentiels»
International 31.01.2021

Lisbonne interdit les déplacements «non essentiels»

Lisbonne interdit les déplacements «non essentiels»

Photo: AFP
International 31.01.2021

Lisbonne interdit les déplacements «non essentiels»

Pour faire face à l'explosion des cas de covid-19, les mouvements de population hors des frontières sont strictement réglementés pour quinze jours. Les rares exceptions concernent les activités professionnelles à l'international, les urgences médicales ou le regroupement familial.

(AFP) - Le Portugal est le pays le plus durement frappé au monde par le covid-19, en proportion de sa population de 10 millions d'habitants. Le bilan de la pandémie s'y élève ainsi à plus de 12.000 morts, dont près de la moitié depuis le début de l'année lors d'une troisième vague virulente, alors que le pays a été soumis le 15 janvier à un deuxième confinement général. Par voie terrestre, les contrôles aux frontières du pays avec l'Espagne ont été rétablis et les points de passage limités. 

A Elvas, l'un des principaux points de passage situé à quelque 200 km à l'est de Lisbonne, des dizaines d'automobilistes ont été contrôlés dans la matinée de dimanche par la gendarmerie et le service des frontières portugais. En ce qui concerne les vols en provenance de l'Union européenne et de l'espace Schengen, le Portugal a mis en place trois catégories de mesures en fonction du nombre de cas de coronavirus pour 100.000 habitants. Les passagers des pays les moins touchés comme la Norvège n'ont aucune restriction. 

Ceux des pays intermédiaires comme la France doivent présenter un test négatif au covid-19 de moins de 72 heures à l'embarquement. Enfin, les voyageurs des pays avec le plus de cas comme l'Espagne ou l'Irlande doivent non seulement présenter un test négatif à l'embarquement mais aussi respecter une quarantaine de 14 jours à leur arrivée sur le territoire portugais. Le Portugal a par ailleurs suspendu tous ses vols avec le Royaume-Uni et le Brésil en raison de la détection de nouvelles souches du virus. 


Sur le même sujet

Le président portugais réélu au premier tour
Sans surprise, les Portugais ont reconduit dimanche le conservateur modéré Marcelo Rebelo de Sousa, à l'issue d'un scrutin réalisé en pleine tourmente sanitaire et marqué par une importante percée de l'extrême droite.
Presidential candidate Marcelo Rebelo de Sousa delivers his victory speech after been re-elected as Portugal's President during the 2021 presidential elections in Lisbon on January 24, 2021. - Marcelo Rebelo de Sousa won Portugal's presidential election with a majority of the vote in the first round, according to the election commission. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
Le Portugal durcit encore une fois le ton
Alors que les restrictions de circulation ont été prolongées ce week-end et élargies à l'ensemble du pays, les autorités portugaises pourraient également adopter de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre la reprise de la pandémie.
People wearing face masks stand next to Bica funicular in Lisbon on January 7, 2021. - Portugal reported a record 10,000 new coronavirus cases in 24 hours yesterday, and the government warned that its hospitals were under "enormous pressure" from the resurgence of the pandemic. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)