Changer d'édition

Les USA dévoilent les images du raid contre Baghdadi
International 3 2 min. 31.10.2019

Les USA dévoilent les images du raid contre Baghdadi

Le chef du commandement central américain est venu expliquer les détails de l'opération contre le leader islamiste.

Les USA dévoilent les images du raid contre Baghdadi

Le chef du commandement central américain est venu expliquer les détails de l'opération contre le leader islamiste.
Photo: AFP
International 3 2 min. 31.10.2019

Les USA dévoilent les images du raid contre Baghdadi

L'armée américaine a présenté plusieurs photos et vidéos de son opération commando en Syrie. L'attaque avait abouti à la mort du chef de l'Etat islamique, de cinq autres membres du groupe jihadiste et de deux «jeunes enfants».

Donald Trump avait envisagé, dès lundi, de rendre publics des extraits de la vidéo du raid entrepris la veille par les troupes américaines contre le chef de l'Etat islamique. Mercredi, lors d'une conférence de presse, le Pentagone a diffusé plusieurs photos et passages vidéos où l'on voit notamment une dizaine de soldats approcher, dans la nuit de samedi à dimanche, de l'enceinte du complexe où était caché le leader islamiste dans un village du nord-ouest de la Syrie.

Le Pentagone a apporté certaines clarifications au sujet du déroulement de l'opération. Ainsi, lorsqu'Abou Bakr al-Baghdadi a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui-même, la détonation l'a tué ainsi que deux jeunes enfants. En plus six membres de l'EI sont morts en tout au cours du raid: «quatre femmes et deux hommes dont Baghadi», a déclaré le général Kenneth McKenzie, chef du commandement central américain. 

D'autres combattants non identifiés ont été tués dans les environs lorsqu'ils ont ouvert le feu contre les hélicoptères américains, a précisé le général sans en fournir le nombre. Une vidéo montrant des frappes aériennes contre ce groupe de combattants a été diffusée. 

Quant au chien-soldat salué comme un «héros américain» par le président Donald Trump, qui a précédé les militaires dans le tunnel, il a été blessé par des fils électriques mis à nu par la détonation provoquée par le chef jihadiste. Mais il est prêt à reprendre du service. 

L'ADN de Abou Bakr al-Baghdadi a été prélevé parmi les débris et ultérieurement comparé avec celui obtenu lors de son passage dans une prison en Irak en 2004, permettant de confirmer «sans l'ombre d'un doute» qu'il s'agissait bien de lui.

Une fois l'opération terminée, le complexe où résidait le chef djihadiste a été «détruit» pour éviter qu'il ne devienne «un lieu de pèlerinage», a ajouté le général McKenzie en montrant des images dans lesquelles les lieux ressemblent selon lui à «un terrain vague avec de gros nids de poule».

La dépouille d'Abou Bakr al-Baghdadi a, pour sa part, été «immergée en mer conformément aux lois de la guerre dans les 24 heures suivant sa mort». 


Sur le même sujet

Qui pour succéder à Baghdadi?
La mort du chef du groupe Etat islamique (EI), cible d'un raid américain en Syrie, a ouvert la question de sa succession à la tête du mouvement jihadiste mais la liste des potentiels remplaçants est courte, soulignent les experts.
Le commandement militaire irakien a annoncé avoir fourni la localisation du chef du groupe jihadiste Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi en Syrie pour le raid américain qui l'a tué.
Le chef de l'EI «est mort comme un chien»
Donald Trump a annoncé dimanche la mort du chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi lors d'une opération militaire dans le nord-ouest de la Syrie. C'est un succès à l'international pour le président américain mais qui a été accueilli avec retenue par ses alliés européens.
This handout picture taken and released by the White House on October 27, 2019 shows US President Donald Trump (C) watching in the Situation Room as US Special Operations forces close in on ISIS leader Abu Bakr al-Baghdadi. - Trump confirmed the death of Islamic State chief Abu Bakr al-Baghdadi, the world's most wanted man, during an overnight US special operation in northwest Syria. Baghdadi died after exploding a suicide 'vest.' (Photo by Handout / White House / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / WHITE HOUSE" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
«Violents combats» dans l'ultime réduit de l'EI
De violents combats opposent dimanche en Syrie l'alliance arabo-kurde soutenue par Washington aux jihadistes du groupe Etat islamique, au lendemain du lancement de l'assaut «final» pour mettre un terme au «califat» autoproclamé de l'EI.