Changer d'édition

«Les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer»
International 16.03.2020

«Les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer»

Ursula von der Leyen s'est entendue avec Angela Merkel et Emmanuel Macron pour prendre des mesures aux frontières extérieures de l'Union dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

«Les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer»

Ursula von der Leyen s'est entendue avec Angela Merkel et Emmanuel Macron pour prendre des mesures aux frontières extérieures de l'Union dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.
Photo: AFP
International 16.03.2020

«Les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
La Commission européenne a proposé ce lundi d'instaurer une interdiction d'entrer sur son territoire aux ressortissants originaires de pays extérieurs à l'UE. Mais Ursula von der Leyen entend garantir le passage aux frontières des citoyens de l'UE.

(DH) - Pour freiner la propagation du coronavirus, et ce pendant 30 jours, Ursula von der Leyen a indiqué, ce lundi, que la Commission européenne entendait interdire l'entrée sur le territoire de l'Union européenne aux ressortissants originaires de pays extérieurs. Mais selon la présidente de la Commission, qui s'est entretenue, dimanche, avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron, cette mesure ne touchera pas les travailleurs frontaliers

«Moins il y a de voyages, plus nous pouvons contenir le virus», a expliqué la présidente de l'exécutif européen dans une vidéo sur Twitter,  après une visioconférence avec les dirigeants du G7. 

Cette proposition devra être approuvée par les chefs d'Etat et de gouvernement, qui ont leur propre rendez-vous par vidéo mardi. Elle intervient 24h après celle de limiter les exportations d'équipements médicaux de protection hors du territoire européen, pour garantir l'approvisionnement des pays membres.


Sur le même sujet

Déjà 50 millions d'euros versés aux entreprises
Le président de la Fedil, Nicolas Buck, a annoncé ce lundi matin le montant des aides d'Etat déjà accordées au Luxembourg. Quelque 2.000 entreprises ont déjà profité de ce soutien de chômage partiel et plus de 10.000 devraient encore recevoir ce coup de pouce.
TOPSHOT - French President Emmanuel Macron wearing protective suit and face mask visits the Kolmi-Hopen protective face masks factory in Saint-Barthelemy-d'Anjou near Angers, central France, on March 31, 2020 amid a new coronavirus (COVID-19) pandemic. (Photo by Loic VENANCE / POOL / AFP)
La pandémie de coronavirus expliquées en graphiques
Apparu en décembre 2019 en Chine, le covid-19 s'est depuis propagé dans plus de 110 pays à travers le monde. Au Grand-Duché, sept cas ont officiellement été détectés et plusieurs dizaines de personnes ont été placées en quarantaine. Retour en chiffres sur un phénomène mondial.
Un système sanitaire très dépendant des frontaliers
L'annonce, faite lundi de demander aux hôteliers de proposer des solutions de logements pour certains salariés du secteur sanitaire afin qu'ils puissent «s'installer avec leur famille au Grand-Duché» démontre la dépendance du système sanitaire luxembourgeois.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Paulette Lenert, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'Allemagne freine le passage aux frontières
L'Allemagne bloquera toute circulation venant de Suisse et d'Autriche. Les travailleurs frontaliers français pourront passer. Le Luxembourg n'entre actuellement pas dans les restrictions mises en place à compter de lundi.
15.03.2020, Mecklenburg-Vorpommern, Ahlbeck: Ein polnischer Beamter steht am Grenzübergang Ahlbeck - Swinemünde. Polen hat seit Sonntagmorgen wegen der Corona-Krise für alle Ausländer die Grenzen geschlossen. Polnische Staatsbürger dürfen zwar weiterhin einreisen, müssen aber in Quarantäne. Foto: Stefan Sauer/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++