Changer d'édition

Les frontaliers interpellent Jean Rottner, il répond
International 2 min. 19.07.2018 Cet article est archivé

Les frontaliers interpellent Jean Rottner, il répond

Depuis le 14 juillet, les frontaliers n'en peuvent plus des mauvaises  conditions de transport suite aux travaux sur l'axe ferroviaire.

Les frontaliers interpellent Jean Rottner, il répond

Depuis le 14 juillet, les frontaliers n'en peuvent plus des mauvaises conditions de transport suite aux travaux sur l'axe ferroviaire.
Noémie Koppe
International 2 min. 19.07.2018 Cet article est archivé

Les frontaliers interpellent Jean Rottner, il répond

Le président de la région Grand-Est répond à la lettre ouverte publiée mercredi 18 juillet par l'Association des voyageurs du TER Metz Luxembourg. Une lettre pour dénoncer de mauvaises conditions de transport mises en place pendant la fermeture de la ligne ferroviaire Bettembourg-Luxembourg.

(NK) - Après 5 jours de travaux les frontaliers qui se rendent au travail en train depuis la France sont exaspérés. Entre la circulation des trains en unité simple (330 places au lieu des 660 habituelles) et le manque de bus pour relier Bettembourg à la gare de Luxembourg pendant les six semaines de travaux, les usagers sont à bout.

L'Association des voyageurs du TER Metz-Luxembourg (AVTERML) a adressé deux lettres mercredi 18 juillet: une à Vincent Téton, directeur régional TER Grand-Est, et la seconde à Xavier Bettel, Premier ministre et Jean Rottner, Président de la région Grand-Est.


Les frontaliers ne voient pas le bout du tunnel
Après les multiples grèves place aux travaux. Depuis le 14 juillet, la voie ferrée reliant Bettembourg à Luxembourg est fermée jusqu'au 24 août. Le vase déborde pour les frontaliers qui enchaînent les problèmes ferroviaires quotidiens depuis le mois d'avril.

Dans cette seconde lettre ouverte, Henry Delescaut, secrétaire général de l'association, dénonce plusieurs problèmes: «Contrairement à notre demande, les trains en heure de pointe circulent en capacité réduite (330 places au lieu de 660 possibles) «en raison de contraintes de sécurité liées à la configuration de la gare de Bettembourg» selon les CFL. «On nous refuse l’accès aux TGV sur le tronçon Bettembourg-Metz, alors que cette autorisation permettrait de remplir les TGV qui circulent remplis à à peine 1/10ème de leur capacité».

«Les itinéraires de bus de substitution n’ont pas été revus, et ces derniers continuent à emprunter l’autoroute A3/A31 saturée aux heures de pointe» ajoute-t-il. A la fin de cette lettre, quatre questions leur sont directement posées:

Capture d'écran d'un extrait de la lettre ouverte destinée à Xavier Bettel et Jean Rottner.
Capture d'écran d'un extrait de la lettre ouverte destinée à Xavier Bettel et Jean Rottner.
AVTERML

Jean Rottner n'a pas tardé à répondre à cette lettre. Sa réponse a été publiée ce matin sur les réseaux sociaux de l'association ainsi que sur son site internet

Réponse de Jean Rottner, Président de la région Grand-Est.
Réponse de Jean Rottner, Président de la région Grand-Est.
AVTERML

Le président de la région Grand-Est affirme que «les mesures alternatives mises en place ne répondent pas de manière satisfaisantes aux légitimes attentes des abonnés». Il prend tout de même note des arguments développés dans la lettre et ajoute que «quelques actions de bon sens permettraient de lever une partie des difficultés...», sans pour autant espérer «assurer un service idéal». 

«Au regard des perturbations que les frontaliers ont d'ores et déjà dû subir durant les récentes périodes de grève et qui ne font que s'ajouter à la saturation récurrente de cet axe, il me semble légitime que tout soit mis en oeuvre pour leur faciliter la tâche» ajoute-t-il. 

Jean Rottner tient tout de même à montrer son engagement en assurant qu'il prendrait «attache dès aujourd'hui, des autorités luxembourgeoises et de la Direction de la SNCF afin que des correctifs puissent être apportés». Il reste désormais cinq semaines pour espérer voir les changements concrets annoncés dans cette réponse. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce lundi matin marquait l'ouverture des "festivités" pour les 12.000 frontaliers empruntant la ligne ferroviaire entre Metz et Luxembourg. Nous avons testé un trajet entre la ville messine et le Grand-Duché: au final, plus de peur que de mal!
12.2.WO fr / Pas de Train entre Bettemburg et Luxembourg / Bus de Substitution a la Gare de Bettembourg / Bus / Grenzgänger / Pendler / CFL Foto:Guy Jallay
Le trafic est totalement interrompu vers la France, sur la ligne 90, Luxembourg-Bettembourg-Thionville-Metz, et ce, pour au moins 48 heures. Alors que les frontaliers s'organisaient avec les bus et les quelques trains qui circulaient mardi soir, la SNCF annonce deux trains et des cars pour mercredi matin.
La SNCF annonce avoir mis en place 22 bus de substitution entre Thionville et Luxembourg depuis ce mardi matin.