Changer d'édition

Les féminicides bientôt comptabilisés en Belgique
International 3 min. 11.08.2021
Société

Les féminicides bientôt comptabilisés en Belgique

Selon le blog «Stop féminicides», 13 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou de leur ex-compagnon depuis janvier 2021 en Belgique.
Société

Les féminicides bientôt comptabilisés en Belgique

Selon le blog «Stop féminicides», 13 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou de leur ex-compagnon depuis janvier 2021 en Belgique.
Photo: AFP
International 3 min. 11.08.2021
Société

Les féminicides bientôt comptabilisés en Belgique

La documentation de ce fléau pourrait conduire à sa répression spécifique dans le code pénal.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles)- En France en 2020, 102 femmes ont été victimes de féminicides, indiquait début août le ministère de l'Intérieur. Or 20% d'entre elles avaient pourtant porté plainte contre leur bourreau pour violences avant d’être tuées. 


Security electronic tag on a tagged criminal
Les conjoints violents sous surveillance électronique?
La ministre de l'Egalité entre les hommes et les femmes reconnaît qu'elle accueillerait «positivement»l'introduction de cette sanction pour les auteurs de violences domestiques. L'idée fait son chemin.

Cette statistique a remis en lumière un débat vieux de plusieurs années en Belgique où le féminicide n’est pas inscrit dans le code pénal. Nombreux sont les juristes et les avocats à demander qu’une égalité de traitement «anthropologique» continue à être réservée à tous les Belges dans le domaine du crime, l’homicide désignant la mort violente de l’Homme avec un «H» majuscule, qu’importe son sexe. 

En face, les partisans de l’introduction du féminicide dans la loi font valoir que l’appellation «homicide» ignore l’intention misogyne que peut revêtir un meurtre ou un assassinat et qu’il faut en finir avec l’impunité des bourreaux.


Ces combats qui restent à mener pour les femmes
A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, retour sur les avancées réalisées au Luxembourg et les progrès qu'il lui reste à faire face à ses voisins de la Grande Région.

Le gouvernement De Croo vient de trancher en partie ce débat. Son plan d’action national contre les violences basées sur le genre reprend ainsi le terme «féminicide», soit «le meurtre ou l'assassinat d’une femme, par un homme, parce qu’elle est une femme». L’objectif est de caractériser ce crime par rapport aux autres homicides.

 «Nous pensons que le féminicide est souvent le point final à une situation de violence entre partenaires ou ex-partenaires qui dure depuis des mois ou des années», a expliqué au journal le Soir la secrétaire d’Etat Sarah Schlitz (Ecolo). Déplorant qu'il n'existe pas de statistique officielle sur la question, elle précise que le gouvernement doit «se fier à la couverture médiatique et au travail de la société civile pour savoir combien de femmes sont tuées dans ces circonstances chaque année». Une situation qui limite selon elle le déploiement de «politiques adéquates».

La secrétaire d’Etat donne ainsi raison aux pressions qui viennent de la société civile et des médias. L'hommage rendu à l’ancienne bourgmestre d’Alost, Ilse Uyttersprot, tuée à coups de marteau par son compagnon, a réactivé dernièrement le débat. Un blog nommé «Stop féminicides» comptabilise 24 crimes de ce genre en 2020 et 13 déjà en 2021.

Les temps à venir risquent d'être difficiles pour ceux qui commettent des violences à l’égard des femmes. Leur nombre a augmenté durant le confinement, selon les statistiques. Un centre pluridisciplinaire destiné à accompagner les victimes de viol et d’autres formes d’agression a confirmé dès son ouverture sa raison d’être.

Le respect dû aux femmes est revendiqué désormais partout: à l’université, au travail, dans les clubs de sport, dans les médias. Un journaliste de la VRT vient d’en faire les frais. En marge d’une retransmission d’un match disputé par les basketteuses belges («Belgian Cats») aux JO, il y est allé de commentaires peu reluisants sur le physique et l’orientation sexuelle des joueuses. Son micro n’était pas fermé. Il a été suspendu momentanément par la chaîne publique flamande. Unia, l’organe en charge de l’égalité des genres, a ouvert un dossier à son encontre. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de l'Egalité entre les hommes et les femmes reconnaît qu'elle accueillerait «positivement»l'introduction de cette sanction pour les auteurs de violences domestiques. L'idée fait son chemin.
Security electronic tag on a tagged criminal
A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, retour sur les avancées réalisées au Luxembourg et les progrès qu'il lui reste à faire face à ses voisins de la Grande Région.
Inter-Actions et le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes ont présenté, mercredi, un nouveau programme de lutte contre les violences au sein des foyers. Avec la particularité de se focaliser sur la source du problème.
Elles diffusent des messages contre les violences faites aux femmes en les affichant sur les murs de la capitale et entendent monter en puissance en 2020. Cela afin «d'obtenir des chiffres du gouvernement sur les féminicides».
Collectif anti fémincides. Foto: Guy Wolff/Luxemburger  Wort