Changer d'édition

Les eurodéputés veulent un «Pacte vert» plus ambitieux
International 2 min. 17.01.2020 Cet article est archivé

Les eurodéputés veulent un «Pacte vert» plus ambitieux

Le plan initié par Ursula von der Leyen a reçu le feu vert des députés européens mais ces derniers souhaitent aller plus loin.

Les eurodéputés veulent un «Pacte vert» plus ambitieux

Le plan initié par Ursula von der Leyen a reçu le feu vert des députés européens mais ces derniers souhaitent aller plus loin.
Photo: AFP
International 2 min. 17.01.2020 Cet article est archivé

Les eurodéputés veulent un «Pacte vert» plus ambitieux

Si le Parlement européen a offert un soutien au «green deal» de la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, il appelle à plus d'ambitions en matière de lutte contre le changement climatique.

(AFP) - Dans une longue résolution, les eurodéputés ont répondu point par point à la feuille de route dévoilée en décembre par Ursula von der Leyen. Elle a été adoptée à 482 voix pour, 136 contre et 95 abstentions.

Saluant l'engagement de la nouvelle Commission pour une «société plus saine, durable, équitable et prospère, présentant un bilan neutre des émissions de gaz à effet de serre (GES)», le Parlement soutient la transition vers une société climatiquement neutre d'ici 2050 au plus tard.


(FILES) This file photo taken on June 30, 2019 shows vines badly burnt by the sun and heat in a vineyard in Restinclieres, near Montpellier, southern France. - A "historic" heatwave in 2019 hit the south of France, causing a "climate emergency" for humans and animals. (Photo by SYLVAIN THOMAS / AFP)
Von der Leyen lance son «Pacte vert»
La présidente de la Commission européenne a présenté mercredi une feuille de route vers la neutralité climatique destinée à devenir la «nouvelle stratégie de croissance» de l'Union européenne.

Il défend de même l'idée d'une transition «juste (qui) ne devrait laisser ni personne ni aucune zone géographique à l'écart et s'attaquer aux inégalités sociales et économiques». Ces deux points sont au coeur du Pacte vert et de la stratégie climat de la nouvelle Commission.

Il rappelle toutefois sa position plus ambitieuse que l'exécutif européen en ce qui concerne les réductions d'émissions de GES d'ici 2030, soit -55% contre «au moins 50%» dans le programme de la Commission.

Les pesticides et les produits chimiques en ligne de mire

Il appelle la Commission à réviser «rapidement» le fonctionnement du marché du carbone (Système d'échange de quotas d'émissions, dit SEQE ou ETS selon son acronyme anglais) en particulier les règles d'allocation de quotas à titre gratuit. Il demande de nouveaux objectifs nationaux en matière d'énergie renouvelable et la révision de la législation européenne sur l'efficacité énergétique, en particulier dans le bâtiment.

Le Parlement insiste également sur la nécessité d'une législation plus contraignante sur les pesticides et les produits chimiques. Sur les perturbateurs endocriniens, il demande à la Commission une proposition législative «ambitieuse» avant juin. Pour rappel, le Luxembourg est devenu jeudi le premier pays de l'UE à bannir le glyphosate.


Le Luxembourg premier pays à bannir le glyphosate
En interdisant, sans exception, le controversé désherbant au 31 décembre 2020, le Grand-Duché fait office de pionnier en Europe. Mais sans attendre la date limite émise par le gouvernement, plus de la moitié des exploitants agricoles s’en passent déjà.

Un amendement visant à inscrire la contribution de l'énergie nucléaire dans la production d'électricité à faible intensité de carbone a été rejeté. Il avait été déposé par un ensemble éclectique de députés, notamment des membres du PPE (droite) élus d'Allemagne, de France, ou de Hongrie, des membres de Renew Europe (centre), des conservateurs du groupe CRE, mais aussi des membres du groupe ID (extrême droite).    


Sur le même sujet

L'Union cherche les milliards pour son «Pacte vert»
Pour financer une transition énergétique «juste» qui va coûter des milliards, la Commission von der Leyen dévoile mardi à Strasbourg un plan d'investissement. Celui-ci s'appuie sur un nouveau fonds pour soutenir les régions les plus dépendantes au charbon.
Electricity pylons stand in front of the lignite-fired power plant Niederaussem of German RWE AG energy company west of Cologne in this December 3, 2006 file photo.  The Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) February 2, 2007, released its long-awaited report assessing the human link to pollution, global warming and climate change.   REUTERS/Arnd Wiegmann      (GERMANY)
Les eurodéputés prennent la défense des pollinisateurs
Face à la menace qui pèse autour des abeilles et autres insectes qui jouent un rôle dans la biodiversité, le Parlement européen a demandé mercredi à la Commission d'interdire l'usage intensif des pesticides. Au Luxembourg, un plan national a été acté.
85% des plantes à fleurs sont pollinisées par les abeilles, les papillons et les scarabées
«50 actions pour 2050»
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dévoilé ce mercredi un ambitieux programme qui a pour ambition de devenir neutre en carbone d'ici 2050.
View of a gas flare in Anelo, Argentina, in the Vaca Muerta Formation, on November 28, 2019. - Vaca Muerta is an enormous non-conventional oil and gas deposit nestled in a geologic formation. It occupies over 30,000 square kilometers in the states of Neuquen, Rio Negro, La Pampa and Mendoza and provides 43% of the total oil production and 60% of the gas production of Argentina. (Photo by Emiliano Lasalvia / AFP)