Changer d'édition

Les eurodéputés prennent la défense des pollinisateurs
International 2 min. 19.12.2019 Cet article est archivé

Les eurodéputés prennent la défense des pollinisateurs

International 2 min. 19.12.2019 Cet article est archivé

Les eurodéputés prennent la défense des pollinisateurs

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Face à la menace qui pèse autour des abeilles et autres insectes qui jouent un rôle dans la biodiversité, le Parlement européen a demandé mercredi à la Commission d'interdire l'usage intensif des pesticides. Au Luxembourg, un plan national a été acté.

«Pour soutenir la biodiversité végétale et contribuer à la sécurité alimentaire, la réduction de l'utilisation des pesticides doit être une priorité dans le développement de la future politique agricole commune.» Le message adressé mercredi à la Commission par les eurodéputés se veut clair et limpide.   

Début décembre, une résolution approuvée par la commission de l'Environnement du Parlement proposait déjà de s'attaquer aux causes profondes du déclin des pollinisateurs, qu'il s'agisse du changement climatique, de l'agriculture intensive ou de la perte d'habitats de ces animaux. Des actions jugées «insuffisantes» par les députés qui estiment que l'UE doit mettre en place une action plus efficace et coordonnée entre les Etats. En clair, il est temps de réduire l'utilisation des pesticides.   

En 2018, l'UE avait pourtant restreint l'utilisation en extérieur de trois pesticides - l'imidaclopride, le clothianidine et le thiaméthoxame - qui représentaient un réel danger pour les abeilles. Malheureusement, plusieurs pays membres avaient eu recours à des dérogations d'urgence pour contrecarrer cette démarche.


Au Luxembourg, environ 10% des espèces d'insectes sont menacées d'extinction, et entre 30 et 40% sont en déclin
Le gouvernement au chevet des insectes pollinisateurs
Grâce à la mise en œuvre de son plan national d'action, le ministère de l'Environnement entend enrayer le déclin des hyménoptères, papillons à deux ailes et autres coléoptères.

Afin de renforcer la protection des insectes pollinisateurs sauvages, les eurodéputés prônent même l'interdiction de la production, la vente et l'utilisation pure et simple de tous les pesticides à base de néonicotinoïdes dans l'UE. Une substance controversée accusée de participer au déclin des abeilles.

Outre cette recommandation, les élus du Parlement européen réclament davantage de fonds pour la recherche et la surveillance des espèces afin de bénéficier d'une vision complète du déclin des pollinisateurs. Le développement de pesticides à faible risque est également recommandé. 


Insgesamt wurden 89 heimische Falterarten erfasst.
Un tiers des papillons luxembourgeois menacé
En 27 ans, 75% des insectes auraient disparu en Allemagne, selon une récente étude. A l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement, la ministre Carole Dieschbourg a fait le point.

Au Luxembourg, un plan national d'action pour la conservation des insectes pollinisateurs figure dans l'accord de coalition et doit être mis en œuvre au cours de la législature. Environ 10% des espèces d'insectes sont menacées d'extinction au Grand-Duché, selon les données du ministère de l'Environnement. Entre 30 et 40% sont officiellement en déclin.

En vue de «sensibiliser le public à cette question», le ministère de l'Environnement organisera à partir du 14 janvier 2020 une série d'ateliers réunissant des représentants de l'environnement, de l'agriculture, des sciences et des communautés locales. Les propositions formulées seront ensuite intégrées au plan national, et la réalisation des objectifs fixés fera l'objet d'un examen régulier.  


Sur le même sujet

Décadence accélérée des richesses de la nature
Écosystèmes ravagés, eau polluée, air vicié, un million d'espèces menacées d'extinction... La nature nécessaire à l'humanité «décline plus vite que jamais dans l'histoire humaine», selon le rapport du groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité publié ce lundi.