Changer d'édition

Les campus belges rappelés à l'ordre
International 3 min. 21.10.2021
Enseignement supérieur

Les campus belges rappelés à l'ordre

Il est question d'alcool mais aussi de situations dégradantes ou d'agressions sexuelles dans les travers estudiantins belges.
Enseignement supérieur

Les campus belges rappelés à l'ordre

Il est question d'alcool mais aussi de situations dégradantes ou d'agressions sexuelles dans les travers estudiantins belges.
Photo : Shutterstock
International 3 min. 21.10.2021
Enseignement supérieur

Les campus belges rappelés à l'ordre

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Plusieurs affaires ont conduit ces dernières semaines les autorités académiques à réguler les activités folkloriques estudiantines.

De notre correspondant MAX HELLEFF (Bruxelles) - La vie des campus universitaires belges s’est fortement compliquée ces derniers mois. Dernier fait en date : l’interdiction de la... nudité publique lors d’activités liées au folklore estudiantin à l’ULB. Une réponse à des faits qui se sont passés il y a une dizaine de jours.


Bullying, discrimination or stress concept. Sad teenager crying in school yard. Upset young female student having anxiety. Upset victim of abuse or harassment sitting on stairs outdoors with backbag. - Bilder
Les universités belges fermes face au harcèlement
A l’heure de la rentrée académique, une série d’initiatives sont mises en place pour soutenir les victimes des agressions sexuelles sur les campus du royaume.

Ainsi, des étudiants d’un cercle de l’Université libre de Bruxelles (ULB) se sont livrés à des libations entièrement nus, au vu et au su de tous. Selon des témoignages, leur «jeu» consistait à se mettre à quatre pattes et à avaler la bière ruisselant entre les fesses de l’étudiant précédent. Le tout formait une ronde pour le moins remarquée, appelée «affond aqueduc». «Cette pratique, écrit Le Soir,  serait «fréquente», mais «consentie» entre comitards (membres élus au sein d’un comité de baptême) et non pas entre bleus (nouvel étudiant qui souhaite faire son baptême)».

L’ULB prend les choses au sérieux. Les activités du cercle incriminé associées à l’accueil des bleus sont suspendues. De leur côté, les cercles s’engagent à «respecter l’intégrité morale et physique des bleus».


Un baptême étudiant fatal émeut la Belgique
Un rite de passage organisé par des fils de bonne famille avait conduit à la mort d’un jeune métis de 20 ans, Sanda Dia. Cette affaire de 2018 va bientôt être jugée.

Auparavant, deux incidents – dont un très grave - ont contraint les autorités académiques de l’Institut Cardijn et de l’UCLouvain à suspendre toutes les activités estudiantines, et à fermer provisoirement le cercle de droit et criminologie. Dans un communiqué, l’UCLouvain précise que «par respect pour l’étudiante grièvement blessée et sa famille et dans l’attente d’informations complémentaires sur les circonstances de l’accident, l’université a immédiatement décidé de suspendre l’ensemble des activités liées à l’animation étudiante (baptêmes, bal des bleus, etc.) sur tous ses sites et jusqu'à nouvel ordre».

Les baptêmes estudiantins ont défrayé la chronique ces dernières années en différentes universités, plusieurs incidents aboutissant à renvoyer certains protagonistes devant les juges pour des faits qui ont parfois conduit à la mort de «bleu(e)s».

Il y a un an, à Louvain-la-Neuve, une charte éthique interdisant les traitements dégradants et les propos racistes a été établie entre les cercles, les universités et les hautes écoles en suite de la fermeture en 2018 de la MAF – le cercle des étudiants en éducation physique, kiné et réadaptation. Neuf étudiants doivent répondre en correctionnelle d’attentats à la pudeur, de traitements dégradants et de violences physiques et morales.

Au fil des mois, il devient clair que le folklore estudiantin ne peut plus tout justifier. En avril dernier, s’alignant sur l’Université de Gand et l’ULB, les autorités de l’UCLouvain ont demandé aux étudiants d’expurger le «Bitu», le chansonnier traditionnel des néolouvanistes, de ses chants sexistes.


A foam covered student from St Andrews University participates in the traditional Raisin Monday celebrations in St Andrews, Scotland October 29, 2012. The tradition dates back to the early days of the university when new students would give senior students one pound (0.45kg) of raisins in gratitude for their help in adapting to university life, in exchange for a receipt written in Latin. Failure to produce such a receipt could result in a dousing in the local fountain. Nowadays the raisins have been replaced with a bottle of wine and the dousing with foam. REUTERS/David Moir (BRITAIN - Tags: EDUCATION SOCIETY)
En Belgique, le «Bitu» peut aller se rhabiller
Les chants estudiantins sexistes et racistes sont appelés à disparaître de la guindaille à Louvain-la-Neuve mais aussi dans toutes les universités du pays. Une adaptation aux temps qui passe difficilement.

Me Too est passé par là et ceux qui propagent, consciemment ou non, une image dépréciée de la femme ont du souci à se faire, qu'importe le registre. En témoigne la tournure prise par une affaire présumée de viols aux abords du cimetière d’Ixelles, à deux pas de l’ULB. Un serveur officiant dans deux établissements fréquentés par des jeunes aurait drogué des étudiantes avant d’en abuser. Il aurait agi pendant des années, sans jamais être inquiété.

Une enquête est ouverte et la présomption d’innocence reste de mise jusqu’à preuve du contraire. Mais la diffusion de nouveaux témoignages de violences sexuelles sur les réseaux sociaux a poussé plus d’un millier de personnes à manifester dans la rue. Le gouvernement fédéral promet de réagir, notamment en luttant contre «le chiffre noir» des agressions sexuelles qui fait le jeu des violeurs. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les données actuelles publiées par les autorités de santé belges ne permettent toutefois pas de dire quel est le nombre de vaccinés parmi les nouveaux décès en lien avec le covid-19.
CENTREVILLE, VA - OCTOBER 19: Kaitlin North, 2nd grade teacher at Colin L. Powell Elementary School, helps a student read aloud a letter they wrote to the family of Colin Powell with their condolences after news of his passing due to COVID-19 complications was announced, on October 19, 2021 in Centreville, Virginia. Students and faculty at the school, which is named after the former Secretary of State, honored his legacy by lowering the school's flag to half-staff, watching a video of Powell and holding a moment of silence.   Kenny Holston/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
L'Université du Luxembourg peut dire merci à la Fondation André-Losch. C'est elle qui financera à 100% la construction d'un nouvel auditorium pour les étudiants sur le campus du quartier des affaires.
ProEXR File Description

=Attributes=
cameraAperture (float): 36.000004
cameraFNumber (float): 8.000000
cameraFarClip (float): 1000000015047466200000000000000.000000
cameraFarRange (float): 1000.000000
cameraFocalLength (float): 19.736631
cameraFov (float): 85.404305
cameraNearClip (float): 0.000000
cameraNearRange (float): 0.000000
cameraProjection (int): 0
cameraTargetDistance (float): 24.504093
cameraTransform (m44f)
channels (chlist)
compression (compression): Zip
dataWindow (box2i): [0, 0, 4999, 2499]
displayWindow (box2i): [0, 0, 4999, 2499]
lineOrder (lineOrder): Increasing Y
name (string): ""
pixelAspectRatio (float): 1.000000
screenWindowCenter (v2f): [0.000000, 0.000000]
screenWindowWidth (float): 1.000000
type (string): "scanlineimage"
vrayChannelInfo (string): "{"Z":{"alias":117,"index":2,"flags":68,"type":1},"MultiMatteElementobj1":{"alias":1000,"index":13,"flags":8212,"type":2},"VRayRefraction":{"alias":103,"index":4,"flags":8,"type":2},"VRayLighting":{"alias":107,"index":20,"flags":8,"type":2},"MultiMatteElementobj5":{"alias":1000,"index":17,"flags":8212,"type":2},"MultiMatteElement1":{"alias":1000,"index":8,"flags":8212,"type":2},"MultiMatteElement5":{"alias":1000,"index":12,"flags":8212,"type":2},"Alpha":{"alias":125,"index":1,"flags":16389,"type":2},"RGB color":{"alias":126,"index":0,"flags":16385,"type":2},"VRayReflection":{"alias":102,"index":3,"flags":8,"type":2},"VRayWireColor":{"alias":127,"index":6,"flags":20,"type":2},"MultiMatteElement3":{"alias":1000,"index":10,"flags":8212,"type":2},"VRayNoiseLevel":{"alias":142,"index":19,"flags":0,"type":1},"MultiMatteElementobj4":{"alias":1000,"index":16,"flags":8212,"type":2},"MultiMatteElementobj2":{"alias":1000,"index":14,"flags":8212,"type":2},"MultiMatteElement2":{"alias":1000,"index":9,"flags":8212,"type":2},"MultiMatteElement4":{"alias":1000,"index":11,"flags":8212,"type":2},"VRaySelfIllumination":{"alias":104,"index":5,"flags":8,"type":2},"VRayDiffuseFilter":{"alias":101,"index":7,"flags":4,"ty
Enseignement supérieur
Ces derniers mois n'ont pas été simples pour les étudiants, mais l'Association des cercles d'étudiants luxembourgeois a tout fait pour que ses membres puissent traverser cette période au mieux.
Virginia Tech students listen during the university commencement ceremony at Lane Stadium on the campus of Virginia Tech in Blacksburg, Virginia May 11, 2007. On April 16, then Virginia Tech student Seung-Hui Cho killed 32 students and faculty members before killing himself in the deadliest shooting in U.S. history. Some 3,600 seniors graduated from Virginia Tech. REUTERS/Chris Keane (UNITED STATES)
Regagner en présentiel pour les cours mais aussi en relations sociales pour les étudiants : voilà deux grands espoirs que fonde l'Université du Luxembourg à l'heure de sa nouvelle rentrée.
Welcome Day Université Belval - Belval -  - 16/09/2021 - photo: claude piscitelli
Les chants estudiantins sexistes et racistes sont appelés à disparaître de la guindaille à Louvain-la-Neuve mais aussi dans toutes les universités du pays. Une adaptation aux temps qui passe difficilement.
A foam covered student from St Andrews University participates in the traditional Raisin Monday celebrations in St Andrews, Scotland October 29, 2012. The tradition dates back to the early days of the university when new students would give senior students one pound (0.45kg) of raisins in gratitude for their help in adapting to university life, in exchange for a receipt written in Latin. Failure to produce such a receipt could result in a dousing in the local fountain. Nowadays the raisins have been replaced with a bottle of wine and the dousing with foam. REUTERS/David Moir (BRITAIN - Tags: EDUCATION SOCIETY)