Changer d'édition

Les dépenses militaires mondiales explosent
International 2 min. 27.04.2020 Cet article est archivé

Les dépenses militaires mondiales explosent

«Il est très probable» que le coronavirus aura un effet réel sur les dépenses militaires, juge Nan Tian, chercheur au Sipri.

Les dépenses militaires mondiales explosent

«Il est très probable» que le coronavirus aura un effet réel sur les dépenses militaires, juge Nan Tian, chercheur au Sipri.
Photo: AFP
International 2 min. 27.04.2020 Cet article est archivé

Les dépenses militaires mondiales explosent

Les budgets pour équiper les armées ont atteint en 2019 leur plus haut niveau depuis la fin de la Guerre froide, selon un rapport de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm publié ce lundi.

(AFP) - Sur l'ensemble de l'année, les dépenses militaires se sont élevées à  1.917 milliards de dollars (1.782 milliards d'euros) dans le monde, soit une progression de 3,6% sur un an - la plus importante depuis 2010. «Les dépenses militaires ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de la Guerre froide» en 1989, note Nan Tian, chercheur à l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). 

Le budget numéro un reste celui des Etats-Unis, qui a augmenté de 5,3% en 2019, à 732 milliard de dollars (soit 671 milliards d'euros)- soit 38% des dépenses mondiales. Après sept années de déclin, les dépenses militaires du pays étaient reparties à la hausse en 2018. 


40 Jahre Militärlager W.S.A - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
WSA vise un nouveau déploiement d'activités
A Sanem, l'armée américaine compte accroître sa capacité de stockage de matériels sur le site luxembourgeois hébergeant des matériels de guerre appartenant aux forces aériennes US. Le Luxembourg s'engage à couvrir jusqu'à 225 millions d'euros de dépenses d'ici 2028.

Derrière les Etats-Unis suivent la Chine, avec 261 milliards de dollars, soit une progression de 5,1% sur un an, et l'Inde avec 71,1 milliards de dollars (+6,8% sur un an). Si, au cours des 25 dernières années, les dépenses de la Chine ont suivi de près la courbe de la croissance économique du pays, les investissements reflètent également l'ambition chinoise d'une «armée de classe mondiale», selon Nan Tian. 

«La Chine a ouvertement déclaré qu'elle voulait essentiellement concurrencer les États-Unis en tant que superpuissance militaire», explique-t-il. La progression du pays permet également d'expliquer en partie l'essor de l'Inde, explique le Sipri. «Les tensions et la rivalité de l'Inde vis-à-vis du Pakistan et de la Chine sont parmi les facteurs déterminants de l'augmentation des dépenses militaires» du pays, selon Siemon Wezeman, autre chercheur à l'institut, cité dans un communiqué. 

Reconsidérer les dépenses face au Covid-19 

A lui seul, le top 5 des pays les plus dépensiers - dont la Russie et l'Arabie Saoudite - représente plus de 60% des dépenses militaires totales. L'Allemagne, 7e derrière la France, enregistre de son côté la plus forte progression du top 15: les dépenses y ont augmenté de 10% en 2019, à 49,3 milliards de dollars - en partie à cause de la perception accrue d'une menace russe, selon les auteurs du rapport. 

Si M. Tian note que «la croissance des dépenses militaires s'est accélérée ces dernières années», il prévient également que la tendance pourrait s'inverser en raison de la pandémie de nouveau coronavirus qui ébranle l'économie mondiale. Tandis que le monde se dirige vers une potentielle récession, Nan Tian fait valoir que les gouvernements devront reconsidérer les dépenses militaires face à des secteurs comme ceux de la santé et l'éducation. 

«Il est très probable que cela aura un effet réel sur les dépenses militaires», a déclaré M. Tian. Mais l'histoire montre qu'une baisse des dépenses militaires dans un contexte de crise ne dure jamais longtemps, explique le chercheur. «Nous pourrions assister à une baisse des dépenses pendant un à trois ans, puis à une nouvelle hausse dans les années à venir», détaille-t-il. 


Sur le même sujet

Dans son combat contre le covid-19, le Grand-Duché vient de recevoir l'assistance de son allié américain. Les troupes américaines ont notamment mis à disposition des groupes électrogènes jusqu'alors stockés au dépôt militaire de Sanem.
A Sanem, l'armée américaine compte accroître sa capacité de stockage de matériels sur le site luxembourgeois hébergeant des matériels de guerre appartenant aux forces aériennes US. Le Luxembourg s'engage à couvrir jusqu'à 225 millions d'euros de dépenses d'ici 2028.
40 Jahre Militärlager W.S.A - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort