Changer d'édition

Les déconvenues s'accumulent autour d'AstraZeneca
International 3 min. 15.03.2021 Cet article est archivé

Les déconvenues s'accumulent autour d'AstraZeneca

Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait assuré qu'il n'y avait «pas de raison de ne pas utiliser» ce vaccin.

Les déconvenues s'accumulent autour d'AstraZeneca

Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait assuré qu'il n'y avait «pas de raison de ne pas utiliser» ce vaccin.
Photo: AFP
International 3 min. 15.03.2021 Cet article est archivé

Les déconvenues s'accumulent autour d'AstraZeneca

Alors que les Pays-Bas ont suspendu dimanche par précaution l'utilisation du vaccin contre le covid-19, le laboratoire suédo-britannique multiplie les déboires en Europe où il ne parvient déjà pas à honorer ses commandes.

(AFP) - Suspendre par précaution l'utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu'au 28 mars inclus. Telle est la décision du gouvernement néerlandais après que des «effets secondaires possibles» ont été rapportés au Danemark et en Norvège. Et ce bien qu'aucun lien ne soit avéré à ce stade, précise le ministère de la Santé néerlandais.

Le pays n'est néanmoins pas le seul à mettre le vaccin entre parenthèses. Plus tôt dans la journée, l'Irlande avait pris la même décision après le signalement en Norvège de quatre nouveaux cas graves de caillots sanguins chez des adultes vaccinés. La Norvège avait d'ores et déjà pris les devants la semaine dernière, comme le Danemark, l'Islande et la Bulgarie. La Thaïlande comme la République du Congo ont pour leur part reporté leurs campagnes de vaccination.

De son côté, le Luxembourg a annoncé jeudi retirer un lot de vaccins. 4.141 doses du lot douteux - sur le total de 4.800 reçues de la part du laboratoire AstraZeneca - auraient néanmoins été administrées


This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine and a syringe in Paris on March 11, 2021. - European countries can keep using AstraZeneca's coronavirus vaccine during an investigation into cases of blood clots that prompted Denmark, Norway and Iceland to suspend jabs, the EU's drug regulator said on March 11, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
La Belgique maintient sa confiance à AstraZeneca
Les autorités assurent que le pays n'a pas été destinataire du lot mis en cause au Danemark notamment, et que le Luxembourg a préféré écarter de sa campagne vaccinale par précaution.

A l'inverse, la région italienne du Piémont (nord-ouest) a décidé de reprendre ses vaccinations, après une brève suspension dimanche des vaccinations AstraZeneca. Mais excluant toutefois par précaution un lot de vaccins du laboratoire anglo-suédois.

Le président de l'Agence italienne des médicaments (Aifa), Giorgio Palu, a assuré que le vaccin AstraZeneca ne présentait «aucun risque», estimant que «les bénéfices dépassent largement les risques encourus «et appelant à dépasser»l'émotivité et se fonder sur «des données scientifiques».

Dans un communiqué dimanche, AstraZeneca a indiqué qu'après «examen attentif de toutes les données de sécurité disponibles sur plus de 17 millions de personnes vaccinées dans l'Union européenne et au Royaume-Uni «avec son vaccin» n'a apporté aucune preuve d'un risque accru d'embolie pulmonaire, thrombose veineuse profonde (TVP) ou de thrombocytopénie dans aucun groupe d'âge, de genre, de lot ou de pays particulier».

Dans l'UE et au Royaume-Uni des TVP et des embolies pulmonaires ont certes été rapportées chez les personnes vaccinées, mais «beaucoup moins que cela ne surviendrait naturellement dans une population générale de cette taille et similaire», a souligné le laboratoire. Vendredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait assuré qu'il n'y avait «pas de raison de ne pas utiliser» ce vaccin.

Responsabilité «engagée»

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a toutefois estimé qu'un lien de causalité était «probable» dans au moins certains des «41 rapports d'anaphylaxie possible observés parmi environ 5 millions de vaccinations au Royaume-Uni». Elle fait valoir que des allergies sévères devraient être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin mais que celui-ci restait sûr.

Pour AstraZeneca, ces déconvenues s'ajoutent à la nouvelle baisse de ses livraisons à l'Union européenne d'ici juin que le laboratoire a été contraint d'annoncer en invoquant des problèmes d'exportations. Le groupe voit sa responsabilité «engagée», avec «seulement 25% des doses livrées» à la fin du premier trimestre, a estimé dimanche la ministre française déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.


«Passeport vaccinal» non, «pass sanitaire» peut-être
Jusqu'alors fermement opposé à l'introduction de tout dispositif qui autoriserait les personnes vaccinées à avoir plus de droit que les autres, le Luxembourg met un peu d'eau dans son vin en évoquant, vendredi, sa volonté de «poursuivre les réflexions».

L'UE reste à la traîne des Etats-Unis, d'Israël et du Royaume-Uni pour les vaccinations. La Commission, qui a négocié les contrats de vaccins au nom des 27 membres de l'UE, table sur une montée en puissance au deuxième trimestre et vise 70% d'Européens vaccinés d'ici la fin de l'été.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.
ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Dès le 8 mars, les autorités sanitaires luxembourgeoises ont bien retiré de la circulation le lot suspect de vaccin signalé par l'Agence européenne des médicaments. Mais des personnes ont toutefois été vaccinées avant ce retrait, confirme vendredi Paulette Lenert.
This picture shows vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine and a figurine taken in a studio Paris on March 11, 2021. - European countries can keep using AstraZeneca's coronavirus vaccine during an investigation into cases of blood clots that prompted Denmark, Norway and Iceland to suspend jabs, the EU's drug regulator said on March 11, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
La ministre de la Santé confirme que plusieurs centaines de doses de vaccins produits par le laboratoire suédois ont été mises de côté. Cela en raison de problèmes de coagulation chez certains sujets vaccinés avec un lot précis.
ARCHIV - 21.02.2021, Slowakei, Banska Bystrica: Eine Ampulle des Corona-Impfstoffs von AstraZeneca steht in einem Impfzentrum während der Impfkampagne für die Mitarbeiter im Bildungswesen neben einer angebrochenen Packung mit weiteren Ampullen. Nach dem Lieferstopp von Corona-Impfstoff aus der Europäischen Union will Australien gemeinsam mit anderen Ländern Druck auf Brüssel ausüben, um abgesprochene Dosen doch noch zu erhalten. (zu dpa «Impf-Protektionismus»: Australien sucht nach Lieferstopp Verbündete") Foto: Jan Kroölak/tasr/dpa +++ dpa-Bildfunk +++