Changer d'édition

Les déclarations d'Emmanuel Macron enflamment l'Assemblée
International 4 min. 05.01.2022
Pass vaccinal

Les déclarations d'Emmanuel Macron enflamment l'Assemblée

Les déclarations du président ont ruiné une amorce d'apaisement au Palais Bourbon.
Pass vaccinal

Les déclarations d'Emmanuel Macron enflamment l'Assemblée

Les déclarations du président ont ruiné une amorce d'apaisement au Palais Bourbon.
Photo : AFP
International 4 min. 05.01.2022
Pass vaccinal

Les déclarations d'Emmanuel Macron enflamment l'Assemblée

«Propos indignes», «insultants», les élus d'opposition se sont déchaînés contre les déclarations d'Emmanuel Macron, multipliant les suspensions de séance et demandes de rappel au règlement.

(AFP) - L'examen du projet de loi sur le pass vaccinal a été de nouveau suspendu en pleine nuit mercredi en raison de la tempête provoquée à l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron qui a affirmé vouloir «emmerder» les non-vaccinés.


(FILES) This file photo taken on June 4, 2021 shows a staff member uses a self-testing kit for the coronavirus causing Covid-19 at the UBO University of Western Brittany in Brest. - The sale of Covid self-tests outside pharmacies has been authorised in France until January 31, 2022. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
En France, les autotests seront vendus au supermarché
Les pharmaciens en avaient jusqu'à présent le monopole. Les autotests covid pourront désormais se retrouver dans les grandes surfaces en France, pendant un mois.

Cette crise, avec l'envolée des contaminations dues au variant Omicron, 271.000 mardi, avec un total de 3.665 personnes en soins critiques, sera à nouveau à l'ordre du jour d'un conseil de défense et d'un conseil des ministres mercredi.

«Les conditions d'un travail serein ne sont pas réunies», a déclaré peu avant 2h le président de séance, Marc Le Fur (LR), en annonçant que les débats de cette première lecture reprendraient ce mercredi à 15h.

«Propos indignes», «insultants», l'opposition s'est offusquée par rapport aux déclarations du président, tout en multipliant les suspensions de séance et demandes de rappel au règlement, avant d'exiger, en vain, la venue du Premier ministre Jean Castex, dans une ambiance survoltée.

«Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie», a clamé le chef de l'Etat dans un entretien au Parisien. «Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n'est plus un citoyen», a-t-il ajouté.

Des réactions de tout bord

Le patron des députés LR, Damien Abad, a fustigé des propos «indignes, irresponsables et prémédités» qui relèvent d'un «cynisme puéril», tandis que le président des Républicains Christian Jacob s'est «refusé à cautionner un texte qui vise à emmerder les Français».


President of the European Council Charles Michel (L) speaks with France's President Emmanuel Macron (C) and Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel (R) during an European Union Summit with all 27 EU leaders at The European Council Building in Brussels on December 16, 2021. - The lightning spread of Omicron in Europe and elsewhere has added a sense of urgency to an EU summit on December 16, 2021, with leaders struggling to present a united, bloc-wide approach. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Pas de tests entre la France et ses voisins
Paris n'entend pas dépister les voyageurs qui viendront du Luxembourg, Belgique, Allemagne, Italie ou Espagne.

A l'autre bout de l'hémicycle, Ugo Bernalicis (LFI) a dénoncé une «crise politique déclenchée par le monarque présidentiel, qui se permet d'insulter une partie des Français». Mathilde Panot, présidente du groupe LFI, a estimé que le projet de pass vaccinal instaurait désormais une forme de «déchéance de nationalité», comme le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel. Le projet de loi sur le pass sanitaire «est-il un texte pour plus emmerder?, ou moins emmerder?» les Français, s'est-il interrogé.

Plusieurs élus d'opposition ont réclamé en vain la venue immédiate du Premier ministre Jean Castex dans l'hémicycle pour expliquer la ligne de l'exécutif après le propos d'Emmanuel Macron.

Au banc du gouvernement, le ministre de la Santé Olivier Véran a tenté d'expliquer la parole présidentielle, dans un langage plus policé. «Le mal qui ronge notre pays, c'est une vaccination qui bien qu'importante, reste insuffisante», avec des «millions» de non-vaccinés, a-t-il expliqué.


Les restrictions sanitaires se multiplient en Europe
Comme un air de déjà-vu à l'approche des fêtes de fin d'année, les pays européens annoncent les uns après les autres de nouvelles mesures sanitaires pour lutter contre la montée du variant Omicron.

Les déclarations du président ont ruiné une amorce d'apaisement au Palais Bourbon, déjà agité la nuit précédente par un vote surprise suspendant temporairement les travaux sur ce texte, au grand dam de la majorité. 

Mardi en début de soirée les députés étaient parvenus à s'accorder sur l'épineuse question du pass vaccinal pour les mineurs, reporté de 12 à 16 ans pour les sorties scolaires et activités péri et extrascolaires, mais pas pour les activités privées comme aller au restaurant. Un compromis voté à la quasi-unanimité (386 voix contre 2), sur la base d'un amendement de la socialiste Cécile Untermaier, sous-amendé par le gouvernement.

«Atterrir ensemble»

«C'est une bonne chose pour tous les enfants et adolescents», s'était félicité Damien Abad pour LR. Cécile Untermaier s'était, pour sa part, réjouie de voir les députés «atterrir ensemble» sur cette question clivante de l'âge du pass vaccinal pour les jeunes. «Nous arrivons à construire un consensus de compromis», avait renchéri Guillaume Gouffier-Cha (LREM).

Le vote la veille refusant la poursuite toute la nuit de l'examen du texte avait déjà provoqué des remous. Les oppositions avaient raillé l'incapacité de la majorité d'être présente en nombre suffisant dans l'hémicycle pour éviter ce «camouflet», et dénoncé une absence de volonté de dialogue du gouvernement.

Le gouvernement avait de son côté accusé l'opposition, en particulier les députés LR, de chercher à faire un «coup» politique sans considération pour la gravité de la crise sanitaire.

Quelque 450 amendements restent au menu de cette première lecture au Palais Bourbon. L'exécutif vise une adoption définitive en fin de semaine ou début de semaine prochaine du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, avant une entrée en vigueur au 15 janvier.


Sur le même sujet

Après trois jours de débats tumultueux, alimentés par des propos controversés d'Emmanuel Macron, l'Assemblée nationale a adopté jeudi au petit matin en première lecture le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.
France's Prime Minister Jean Castex (C) speaks during a session of questions to the Government at the French National Assembly in Paris, on January 5, 2022. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)
Durée d'isolement, autotest à réaliser à domicile, attestation de guérison... Les recommandations à suivre après avoir été testé positif au covid-19 diffèrent dans la Grande Région. Tour d'horizon de ces différentes règles.
03.01.2022, Bayern, Bayreuth: Intensivpfleger Oliver Sablowski (l) testet eine Passantin mit einem Antigen-Schnelltest. Er betreibt mit einem Lastenrad eine mobile Corona-Teststation. Foto: Daniel Vogl/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le gouvernement veut mettre plus encore la pression sur les près de cinq millions de Français de 12 ans et plus non vaccinés qui, faute de pouvoir justifier d'un statut vaccinal, n'auront plus accès aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou aux transports publics interrégionaux.
French Health Minister Olivier Veran leaves The Elysee Presidential Palace after taking part in the weekly cabinet meeting in Paris on November 24, 2021. (Photo by Thomas COEX / AFP)
Le ministère de la Santé a fait le point sur la situation épidémiologique dans son dernier bulletin hebdomadaire. Il en ressort que plus de la moitié des personnes hospitalisées pour une infection au covid-19 ne sont pas vaccinées.