Changer d'édition

Les centrales nucléaires allemandes pourraient rester en vie
International 2 min. 03.08.2022
Energie

Les centrales nucléaires allemandes pourraient rester en vie

Berlin doit trancher dans les prochaines semaines sur une possible prolongation de ces centrales en s'appuyant sur une nouvelle expertise en cours.
Energie

Les centrales nucléaires allemandes pourraient rester en vie

Berlin doit trancher dans les prochaines semaines sur une possible prolongation de ces centrales en s'appuyant sur une nouvelle expertise en cours.
Photo: AFP
International 2 min. 03.08.2022
Energie

Les centrales nucléaires allemandes pourraient rester en vie

La crise énergétique découlant du conflit russo-ukrainien a poussé Olaf Scholz à s'interroger sur l'énergie nucléaire.

(AFP) - Olaf Scholz a estimé mercredi que cela «peut faire sens» de prolonger la durée d'exploitation des trois dernières centrales nucléaires en activité en Allemagne, en partie privée de gaz russe et qui craint une crise énergétique.


(FILES) In this file photo taken on August 19, 2010 a cyclist passes a nuclear power plant on the banks of the river Weser in Grohnde, northern Germany. - Germany will shut down three nuclear power plants - Brokdorf, Grohnde and Gundremmingen - amid one of the worst European energy crises in history on December 31, 2021. (Photo by PETER STEFFEN / DPA / AFP)
L'Allemagne arrête trois de ses réacteurs nucléaires
Le retrait de trois réacteurs nucléaires sur six encore en activité intervient en pleine crise énergétique européenne attisée par le regain récent des tensions géopolitiques entre le principal fournisseur de gaz, la Russie, et ses clients.

Ces centrales «ne sont pertinentes que pour la production d'électricité et seulement pour une petite partie de celle-ci», mais «cela peut quand même avoir du sens», a affirmé le chancelier allemand.

L'Allemagne a en principe décidé de sortir de l'énergie nucléaire à la fin de cette année.

La raréfaction des livraisons de gaz russe en Allemagne a toutefois remis sur le tapis la question de maintenir les dernières centrales en activité plus longtemps que prévu, face à la crise gazière.

Berlin doit trancher dans les prochaines semaines sur une possible prolongation de ces centrales en s'appuyant sur une nouvelle expertise en cours.

6% de la production électrique

Une fois les résultats de ce «test de résistance» connus «nous tirerons ensuite nos conclusions», a dit le chancelier en visite à Mülheim an der Ruhr (ouest) sur le site de l'industriel Siemens Energy, où une turbine à gaz réparée et destinée à équiper un gazoduc russe vers l'Europe attend d'être acheminée vers la Russie.


German Minister of Economics and Climate Protection Robert Habeck shows a graph featuring forecasts of storage levels as he gives a press conference on energy supply security, on June 23, 2022 at his Ministry in Berlin. (Photo by Tobias SCHWARZ / AFP)
L'Allemagne se trouve dans une crise gazière
L'Allemagne a activé jeudi le «niveau d'alerte» sur son approvisionnement en gaz, qui rapproche le pays de mesures de rationnement après la baisse drastique des livraisons de Moscou via le gazoduc Nord Stream.

Les trois centrales nucléaires encore en activité -en Bavière, Basse-Saxe et Bade-Wurtemberg- concourent actuellement pour 6% de la production nette d'électricité en Allemagne.

La question de leur prolongation divise la coalition gouvernementale, les Verts étant sceptiques, le parti social-démocrate d'Olaf Scholz jusqu'ici réservé, et les libéraux du FDP pour.

Elle est aussi réclamée par l'Union conservatrice CDU-CSU dans l'opposition.

M. Scholz a justifié les réflexions en cours sur une prolongation du nucléaire par le fait que le développement des énergies renouvelables, censées remplacer l'énergie nucléaire et le charbon, est plus lent que prévu.

Nous soutiendrons toutes les régions d'Allemagne du mieux que nous pouvons pour l'approvisionnement énergétique de tous les citoyens en Allemagne et de toutes les entreprises.

Olaf Scholz, chancelier

Il est «très différent d'une région à l'autre en Allemagne», a-t-il dit.

«C'est particulièrement vrai en Bavière, qui a progressé lentement avec l'expansion de l'énergie éolienne», a-t-il lancé, dans une pique à l'adresse de cette région historiquement dirigée par les conservateurs et fortement consommatrice d'énergie.

«Nous soutiendrons toutes les régions d'Allemagne du mieux que nous pouvons» pour l'approvisionnement énergétique de «tous les citoyens en Allemagne et de toutes les entreprises», a assuré M.Scholz.


Sur le même sujet

Label «vert» pour le gaz et le nucléaire
Réunis en séance plénière, les députés européens ont voté en faveur du label «vert» pour le gaz et le nucléaire. Une décision qui n'a pas manqué de révolter le ministre de l'Energie, qui a annoncé que le Luxembourg engagera des poursuites judiciaires contre la Commission européenne.
Anti-nuclear protesters take part in demonstrations ahead of a vote at the European Parliament on a motion to block the European Commission's plans to grant a green label to gas and nuclear investments, in Strasbourg, eastern France, on July 6, 2022. - An EU proposal backed by France and Germany to give a sustainable finance label to investments in both gas and nuclear power faced a tight vote in the European Parliament on July 6. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le nucléaire et le gaz, des énergies durables?
À Luxembourg, le commissaire européen au climat Frans Timmermans remet en question la décision de son administration. Selon lui, investir dans le gaz et le nucléaire n'a pas de sens.
04.07.2022 Eu-Vize Kommissionspräsident Frans Timmermans : Unterredung , Dialog in der Chamber mit den Abgeordneten , Abgeordnetenkammer , Chambre  des députés , Luxemburg , Foto : Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Le principal parti d'opposition luxembourgeois estime qu'il faut repenser l'énergie nucléaire en raison de la crise d'approvisionnement provoquée par la guerre en Ukraine.