Changer d'édition

Les Belges favorables à la vaccination obligatoire
International 3 min. 07.06.2021

Les Belges favorables à la vaccination obligatoire

En Belgique, 7,46 millions de doses vaccinales ont été injectées, et 21,8% de la population présente un schéma vaccinal complet.

Les Belges favorables à la vaccination obligatoire

En Belgique, 7,46 millions de doses vaccinales ont été injectées, et 21,8% de la population présente un schéma vaccinal complet.
Photo: AFP
International 3 min. 07.06.2021

Les Belges favorables à la vaccination obligatoire

Ce qui tenait lieu de tabou il y a quelques mois encore est désormais majoritairement accepté, selon un sondage.

De notre correspondant Max Helleff (Bruxelles)- La vaccination obligatoire marque des points en Belgique. Selon un sondage Ipsos diffusé ce lundi par plusieurs médias, 52% des répondants se déclarent en sa faveur. C’est une courte majorité, mais il semble loin le temps où la perspective de cette obligation tenait lieu de tabou. Comme souvent, il faut distinguer les différentes régions du pays. La Flandre et Bruxelles sont favorables à la vaccination obligatoire, contrairement à la Wallonie qui lui reste majoritairement opposée.


Belgian Prime Minister Alexander De Croo gets his temperature checked during a visit to the vaccination village setup in the Heysel site of the Brussels Expo exhibition halls in Brussels on April 15, 2021. (Photo by OLIVIER HOSLET / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La vaccination belge tourne à l’enjeu politique
La bonne marche de la campagne vaccinale conditionne la paix sociale mais aussi la bonne entente entre Wallons, Flamands et Bruxellois.

On peut émettre bien des hypothèses pour expliquer ce revirement. Mais il est certain que les résultats obtenus grâce aux vaccins ont aidé à convaincre une opinion publique longtemps dubitative. Les décès parmi les personnes âgées atteintes du covid sont devenus une exception. Les accidents sont rares, même si plusieurs morts liées au Johnson&Johnson et à l’AstraZeneca ont imposé aux autorités des restrictions dans leur administration.

Autre évidence : la possibilité d’un retour à la vie normale plaide en faveur de la vaccination contre une pandémie qui a tué plus de 25.000 Belges. Notons que ce sondage Ipsos a été réalisé du 25 mai au 1er juin, moment où les grands axes du déconfinement étaient connus et pratiquement acquis. 2.517 répondants de plus de 18 ans ont été interrogés.

L’été dernier, il n’y avait pourtant pas grand monde pour croire en la capacité de la recherche et des laboratoires pharmaceutiques à se présenter en ordre de bataille pour l’hiver. L’hydroxychloroquine et le docteur Raoult faisaient l’objet de toutes les conjectures. L’annonce du recours à l’ARN messager par Pfizer et Moderna déclenchait un vaste questionnement sur les manipulations génétiques. En janvier dernier encore, les couacs à répétition de la campagne de vaccination belge faisaient le jeu de ceux qui s’opposaient à ce que politiques et scientifiques désignaient comme la seule manière d’en finir avec le virus.

En février, selon un sondage réalisé cette fois par l’association de consommateurs Test-Achats, seuls quatre Belges sur dix se disaient prêts à se faire vacciner immédiatement. Les autorités étaient appelées à faire davantage d’efforts pour mieux informer le public, l’information étant «un élément clé de la volonté de faire vacciner». «Alors que 84% des Belges ont été affectés d’une manière ou d’une autre par la pandémie de coronavirus, la méfiance de la population à l’égard de la vaccination contre le coronavirus est encore trop importante», affirmait Test- Achats. 12% des répondants déclaraient en outre ne pas vouloir se faire vacciner, même si le vaccin était obligatoire.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le besoin de liberté et de voyage en a convaincu plus d’un que la vaccination est incontournable, surtout parmi la population cosmopolite des grandes villes. Les tracasseries administratives qui précédent et concluent un voyage à l’étranger servent évidemment cette conviction. Il en va de même pour le coûteux test PCR qui ne sera pas remboursé après le 1e juillet à ceux qui ont refusé d’être vaccinés, a-t-il été annoncé lors du dernier Comité de concertation. Mais – et c’est important de le souligner – la vaccination obligatoire n’est pas à ce jour dans les cartons du gouvernement, même si les scientifiques qui la conseillent sont parfois apparus divisés sur la question.

Reste à voir bien sûr comment évoluera la campagne de vaccination et si l’immunité collective sera finalement atteinte. Certains virologues estiment désormais qu’il faudrait 85% de vaccinés dans la population pour qu’elle soit effective.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cafés et restaurants du royaume pourront servir leurs clients en intérieur à partir de mercredi, grâce aux progrès de la lutte contre la pandémie covid. Mais le dîner ne pourra s'éterniser au-delà de 23h30.
ARCHIV - 23.05.2021, Brandenburg, Potsdam: Gäste essen in einem Restaurant auf dem Pfingstberg. Ab Donnerstag (3. Mai) gelten neue Regeln bei den Corona-Maßnahmen. Bei Restaurantbesuchen ist ein Coronatest auch im Freien weiter Pflicht, wenn auch drinnen serviert wird. 
(zu dpa «Gastronomie voller Sorgen - Einzelhandel erwartet Verbesserungen») Foto: Christophe Gateau/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La mort d’une patiente explique le retrait partiel de ce vaccin unidose censé faciliter le déroulement de la campagne de vaccination. Désormais, seuls les 41 ans et plus y auront droit.
(FILES) In this file photo the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine is administered to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - Half of all US adults will have received full Covid-19 vaccines on May 25, 2021, the White House said, marking another huge milestone in the fight against the pandemic. "Today, the United States will reach 50 percent of American adults fully vaccinated," a White House official said, speaking on condition of anonymity.More than half a million Americans have died from the coronavirus but the country is now a world leader in rolling out vaccinations. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Autorisés de nouveau à voyager à l'étranger pour des motifs non essentiels, ils seront aussi suivis à la trace à leur retour et mis à l'amende en cas d'infraction aux règles.
Registered nurse Frederick Morley loads syringes with the Moderna Covid-19 vaccine at a mobile Covid-19 vaccination clinic at Saint Charles Borromeo Catholic Church's McGivney community center in Bridgeport, Connecticut on April 20, 2021. - The clinic is serving the local parish community who live around the church and many whom without local access to the vaccine due to language, immigration and transportation barriers. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Alors qu'un membre de l'Agence européenne des médicaments a confirmé mardi l'existence d'un lien «clair» entre les thromboses et le vaccin, un collectif de chercheurs français explique qu'une mauvaise administration en serait la cause précise.