Changer d'édition

Les bébés de mères vaccinées sont mieux protégés
International 16.02.2022
Lutte anti-covid

Les bébés de mères vaccinées sont mieux protégés

84% des bébés hospitalisés en raison du covid-19 étaient nés de mères non vaccinées.
Lutte anti-covid

Les bébés de mères vaccinées sont mieux protégés

84% des bébés hospitalisés en raison du covid-19 étaient nés de mères non vaccinées.
Photo: AFP
International 16.02.2022
Lutte anti-covid

Les bébés de mères vaccinées sont mieux protégés

Les bébés nés de mères vaccinées durant leur grossesse ont environ 60% de risque en moins d'être hospitalisés du Covid-19, selon une nouvelle étude américaine publiée mardi.

(AFP) - Les chercheurs pensent que cette protection vient notamment d'un transfert d'anticorps contre le virus entre une mère enceinte et son bébé, via le placenta. Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) américains ont mené une étude comprenant des bébés ayant jusqu'à six mois, hospitalisés entre juillet 2021 et janvier 2022.


Les risques d'une grossesse avec le covid
"Pour les femmes enceintes, il n'y a aucune raison de ne pas se faire vacciner", explique le gynécologue Dr Pit Duschinger dans une interview.

L'efficacité de la vaccination des mères durant la grossesse pour empêcher l'hospitalisation des bébés après la naissance s'est révélée de 61%, selon l'étude. La mère du seul bébé décédé durant l'étude n'était pas vaccinée. Et 84% des bébés hospitalisés en raison du covid-19 étaient nés de mères non vaccinées.

L'étude n'a pas pris en compte les femmes ayant été vaccinées en amont de leur grossesse. Étaient seulement incluses celles ayant reçu, durant leur grossesse, soit les deux doses, soit leur deuxième dose de vaccin de Pfizer ou de Moderna. «En résumé, la vaccination maternelle est un moyen très important d'aider à protéger ces jeunes bébés», a déclaré lors d'un point presse la chercheuse des CDC Dana Meaney-Delman.

Plus de protection sur le tard

Si Pfizer devrait soumettre les résultats d'essais cliniques pour un vaccin dès six mois dans les prochaines semaines, un vaccin pour les bébés de moins de six mois n'est «pas en vue», a souligné la chercheuse.

L'étude a par ailleurs montré que la protection était plus élevée pour les bébés dont les mères avaient été vaccinées plus tard durant leur grossesse. Une indication qui semble cohérente avec le fait que les niveaux d'anticorps diminuent dans les mois suivant les injections.

Mais Dana Meaney-Delman a souligné qu'il était important que la vaccination intervienne à n'importe quel stade de la grossesse, afin de protéger la mère d'un possible cas grave de la maladie après une infection, également dangereux pour le bébé dans son ventre.


Sur le même sujet

A peine 0,23% des vaccinations anti-covid ont fait jusqu'à présent l'objet d'un signalement d'effet indésirable. Mais le dernier rapport de pharmacovigilance ne cache rien sur les 430 situations "graves" relevées.
25.11.2021, Bayern, Rosenheim: Eine Frau lässt sich im Impfzentrum, das in einem Zelt auf dem Loretowiese untergebracht ist, impfen. Foto: Peter Kneffel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le gouvernement a rappelé ce lundi que les mères accouchant d'un enfant décédé au bout de leur 22ème semaine de grossesse peuvent bénéficier d'un congé. En revanche, lorsque la fausse couche survient avant cette date, les parents doivent se tourner vers leur médecin traitant.
Contrairement aux mesures actuellement en vigueur, le conseil supérieur des maladies infectieuses recommande aux futures mères de se faire injecter le vaccin. Selon son rapport publié lundi, il n'y aurait aucun risque pour elles ou leur bébé.