Changer d'édition

Législatives: Dégagisme, abstention: le premier tour en Moselle
International 2 min. 12.06.2017 Cet article est archivé

Législatives: Dégagisme, abstention: le premier tour en Moselle

Aurélie Filippetti et Christian Eckert, balayés dès le premier tour

Législatives: Dégagisme, abstention: le premier tour en Moselle

Aurélie Filippetti et Christian Eckert, balayés dès le premier tour
AFP / AFP
International 2 min. 12.06.2017 Cet article est archivé

Législatives: Dégagisme, abstention: le premier tour en Moselle

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Jusqu'à 64% d'abstention, ex-ministre et secrétaire d'Etat PS battus, Philippot en mauvaise posture pour le second tour: voici les highlights de ce premier tour des élections législatives en Moselle.

(ChB avec AFP) - La vague En Marche a déferlé sur le Grand Est lors du premier tour de ces législatives avec 30 candidats en tête dans les 49 circonscriptions mais le Front national reste en lice pour 15 duels au second tour.

Deux figures socialistes éliminées

En Lorraine, la République en Marche a éliminé deux figures socialistes: l'ancienne ministre de la Culture et députée sortante Aurélie Filippetti et l'ancien secrétaire d'Etat au budget, Christian Eckert.

Le Front national a qualifié sept candidats dont le numéro deux du parti, Florian Philippot, arrivé en tête dans sa circonscription à Forbach (Moselle). Mais sa victoire n'est pas assurée: il est talonné par le candidat LREM Christophe Arend, un chirurgien-dentiste de 41 ans.

64% d'abstention à Thionville-Ouest

L'abstention, élevée dans tout le territoire, a été particulièrement forte en Moselle, département qui avait placé Marine Le Pen largement en tête au premier tour de la présidentielle. Le taux d'abstentionnistes dépasse largement les 50%, pour monter jusqu'à 64% dans la 8e circonscription (Thionville-Ouest), 62% dans la 6e (Forbach) ou encore 58% dans la première (Woippy).

En Lorraine, seules deux circonscriptions n'auront pas de candidat LREM au second tour: la quatrième des Vosges, où s'affronteront un candidat Les Républicains et le député socialiste sortant, et la 6e de Meurthe-et-Moselle, qui connaîtra un duel FN-France insoumise.

C'est loin d'être gagné pour Philippot 

Le vice-président du Front national Florian Philippot est arrivé en tête au premier tour des élections législatives dans la 6e circonscription de Moselle. «Merci aux électeurs de la #circo5706 de m'avoir placé en tête du premier tour ! En avant vers la victoire face au Système Macron !» a-t-il réagit sur Twitter.

Avec 23,79% des voix, il passe d'un cheveu devant le candidat de la République en Marche (REM), Christophe Arend (22,01%), un chirurgien-dentiste de 41 ans dont la candidature avait été validée à la dernière minute par le mouvement d'Emmanuel Macron.

Au niveau national, le FN a subi un important revers avec un très net reflux en voix par rapport à la présidentielle: le parti d'extrême droite passe de 21,3% à environ 13,3%, selon la totalisation nationale sur 97% des inscrits reçus à 00H30, soit plus de quatre millions de voix évaporées.

Seule la présidente, à nouveau candidate dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, est en position très favorable avec 46% des voix au premier tour.


Sur le même sujet

Elections législatives: Vers une Assemblée bouleversée en France
Les Français ont commencé à voter dimanche pour choisir leur nouvelle Assemblée nationale, promise à un profond renouvellement: affaiblissement des partis traditionnels face à la République en marche, grande favorite des sondages, et interdiction du cumul des mandats.
Un bureau de vote, à Rennes le 11 juin.
Présidentielle 2017: Macron en tête, Le Pen en deuxième position
Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle, selon les premières estimations du premier tour publiées dimanche soir qui placent le candidat d'En Marche en tête, devant la candidate FN, puis, au coude-à-coude, Jean-Luc Mélenchon et François Fillon.