Changer d'édition

Le virus se rappelle au souvenir de la Belgique
International 3 min. 01.07.2022
Pandémie de Covid

Le virus se rappelle au souvenir de la Belgique

Comme ailleurs en Europe, le nombre de cas positifs à l'émergence de la mutation BA.5 du variant Omicron augmente en Belgique.
Pandémie de Covid

Le virus se rappelle au souvenir de la Belgique

Comme ailleurs en Europe, le nombre de cas positifs à l'émergence de la mutation BA.5 du variant Omicron augmente en Belgique.
Photo : dpa
International 3 min. 01.07.2022
Pandémie de Covid

Le virus se rappelle au souvenir de la Belgique

Les chiffres de la pandémie repartent à la hausse, incitant les scientifiques à appeler la population à la prudence.

De notre correspondant Max HELLEFF (Bruxelles) - La Belgique n'échappe pas au retour du covid, à la manière d’autres pays européens. Les contaminations, les hospitalisations, etc.: tous les chiffres sont à la hausse, traduisant l'émergence de la mutation BA.5 du variant Omicron. Soit 3.826 cas quotidiens sur une moyenne hebdomadaire (+36%), alors qu'en janvier dernier le cap des 50.000 était dépassé. Soit également 101 hospitalisations par jour en moyenne (+32%), alors qu'on frôlait les 750 lors de la deuxième vague, à l’automne 2020.


Voici ce qu'il faut faire en cas de test positif au covid-19
Depuis le début du mois de juin, on assiste à une recrudescence des nouvelles infections au coronavirus. Mais que faire si un test confirme une contamination ? Voici une piqûre de rappel.

Il faut toutefois prendre ces données avec des pincettes : même en augmentation, le nombre d'admissions à l’hôpital est le plus bas depuis 2020. La situation en soins intensifs, qui a guidé depuis deux ans la stratégie sanitaire des autorités, n'est par ailleurs pas préoccupante pour l'instant.

Une attention particulière sur les festivals de l'été 

Plusieurs épisodes de contamination «express» ont cependant été rapportés. Le plus emblématique côté francophone est la ducasse de Mons qui a attiré un public nombreux autour de la mi-juin. Les contaminations ont depuis plus que triplé parmi les participants à la fête.

Comme à chaque poussée de fièvre, les scientifiques sont appelés à se prononcer. Le variant Omicron-BA.5 peut provoquer une grosse grippe, prévient Yves Van Laethem, infectiologue et porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid. « La raison principale pour laquelle les contaminations augmentent en ce moment avec BA.5, c'est la mutation du virus, qui lui procure un échappement immunitaire », même chez les vaccinés, embraie l'épidémiologiste Simon Dellicour (ULB).


Malgré l'annonce de restrictions supplémentaires, le Premier ministre s'est toutefois voulu positif, évoquant un Noël 2021 «où l'on peut se voir».
La Belgique ôte (presque) le masque
Lors du Comité de concertation de ce vendredi, il a été décidé que le port d’une protection buccale dans les transports en commun ne sera plus obligatoire.

Une attention particulière est donnée aux nombreux festivals organisés durant l’été. S'ils se déroulent heureusement en plein air, ils rassemblent en revanche des dizaines de milliers de personnes avec un risque de contamination accru.

D'où la question de savoir s’il ne faut pas remettre le masque, deux mois à peine après qu'il a disparu des transports en commun. Pour Yves Van Laethem, les festivaliers doivent le porter une fois la fête terminée et éviter les contacts avec des personnes fragiles. Ces dernières sont encouragées à faire un second rappel du vaccin.

Les experts appellent à la prudence

Côté gouvernemental, une loi sur la planification d’urgence est en préparation. Elle devrait être déposée à la Chambre début 2023. Elle ne se limite pas aux vagues pandémiques, mais veut donner au pays les moyens nécessaires face aux crises sanitaire, sécuritaire ou environnementale. Son bras armé sera l’actuel Centre de crise national. Le ministre de la Santé belge, Frank Vandenbroucke, y voit une réponse conforme au cadre de référence stratégique pour la politique de gestion de crise établi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour l'heure, concrètement, il est question de la mise en place d’une plateforme inter-administrative chargée du volet santé. Le Passenger Locator Form (PLF) pour les voyages à l’étranger reçoit une nouvelle base légale et ne sera réactivé qu’en cas de recrudescence de l’épidémie. L'encadrement des malades souffrant de covid long sera par ailleurs amélioré.


Le port du masque reste obligatoire lors d'une visite à l'hôpital.
La ministre de la Santé demande de remettre le masque
La ministre française de la Santé, Brigitte Bourguignon, a fait cette recommandation lundi, tandis que ce mardi la Première ministre Elisabeth Borne réunit les préfets et directeurs d'agences régionales de santé pour évoquer la situation sanitaire.

Les experts appellent chacun à faire preuve de prudence et à porter le masque dans les endroits très fréquentés, même si ce n'est pas obligatoire. Des scientifiques invitent à recevoir une quatrième dose vaccinale. Et plus d'un convie le gouvernement à préparer dès aujourd'hui une réponse à la vague de contaminations attendue pour octobre.

Dans les colonnes du quotidien La Dernière Heure, la ministre de la Santé belge Christie Morreale précise qu'il est prévu de « déployer une vingtaine de centres de vaccination à la rentrée ».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le gouvernement luxembourgeois a désormais trois ennemis à combattre : le covid-19, les comportements inadéquats de certains citoyens et les réflexes de repli des Etats voisins. Qui sait si le prochain conseil de gouvernement, ce 19 juillet, ne devra pas donner des gages de fermeté pour réfréner les uns et rassurer les autres.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort