Changer d'édition

Le vaccin d'AstraZeneca approuvé en 3e dose dans l'UE
International 2 min. 23.05.2022
Lutte contre le covid-19

Le vaccin d'AstraZeneca approuvé en 3e dose dans l'UE

AstraZeneca s'était retrouvé au coeur d'une polémqiue début 2021.
Lutte contre le covid-19

Le vaccin d'AstraZeneca approuvé en 3e dose dans l'UE

AstraZeneca s'était retrouvé au coeur d'une polémqiue début 2021.
Photo : AFP
International 2 min. 23.05.2022
Lutte contre le covid-19

Le vaccin d'AstraZeneca approuvé en 3e dose dans l'UE

Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca a annoncé lundi que son vaccin anti-Covid-19 Vaxzevria avait été approuvé en 3e dose pour les adultes dans l'Union européenne (UE).

(m. m. avec AFP) - «Les professionnels de santé peuvent maintenant utiliser Vaxzevria en troisième dose chez les patients qui ont précédemment reçu des doses de Vaxzevria ou d'un vaccin à ARN messager approuvé dans l'Union européenne», a expliqué le laboratoire pharmaceutique britannique sur son site internet.


A woman receiving a Covid-19 vaccine at a centre in Luxembourg last year
Les doses de vaccins trouvent difficilement preneurs
Alors que le rythme de la vaccination diminue à mesure que la campagne avance, des doses de vaccins commandées par le Grand-Duché arrivent à leur date de péremption. Ces dernières ne peuvent pas toutes faire l'objet de dons envers des pays tiers.

L'Agence européenne du médicament a donné jeudi dernier son autorisation «après un ensemble de preuves suffisantes démontrant une augmentation de la réponse immunitaire après une troisième dose de Vaxzevria» faisant suite à deux doses du vaccin d'AstraZeneca ou d'un autre approuvé dans l'UE, d'après un communiqué sur le site de l'agence.

Ce feu vert devrait donner un coup de fouet aux ventes du vaccin, qui avaient contribué à doper les ventes du géant pharmaceutique au premier trimestre, même si le groupe avait dit s'attendre à une nette baisse des ventes de ses médicaments contre le Covid-19 sur le restant de l'année à mesure «que la menace (du virus) recule».

Pas le premier choix au Royaume-Uni

Le vaccin créé en collaboration avec l'université d'Oxford n'a pas été le choix du gouvernement britannique pour sa campagne de rappels (il propose en priorité les sérums de Pfizer et Moderna), alors qu'il avait été l'un des premiers mis sur le marché au Royaume-Uni, où il avait été privilégié pour la campagne des deux premières doses.

Le Vaxzevria est toutefois une option possible pour les personnes qui l'ont déjà reçu lors de leurs deux premières doses au Royaume-Uni.

Il n'est par ailleurs pas approuvé aux États-Unis.

AztraZeneca a indiqué fin avril qu'il avait distribué dans le monde 2,9 milliards de doses de Vaxzevria, qui est approuvé dans nombre de pays hors UE, notamment en Asie et Amérique du Sud.

Des ventes pour 1,145 milliards de dollars 

AstraZeneca avait mis sur le marché son vaccin à prix coûtant et a commencé depuis quelques mois à récupérer un bénéfice, tout en assurant que ce dernier resterait faible sur ce produit.

Au premier trimestre, les ventes de Vaxzevria ont atteint 1,145 milliard de dollars. A titre de comparaison, celles de son rival américain Pfizer ont atteint 13,2 milliards de dollars sur la même période.

Le vaccin avait pâti début 2021 d'une polémique à la suite d'une série de cas de thrombose post-injection, et des problèmes de distribution avaient entraîné un conflit avec l'UE.

Au Luxembourg, après cinq mois d'enquête, la justice luxembourgeoise avait indiqué en septembre dernier qu'au moins un décès, celui d'une dame de 74 ans décédée en avril 2021, pouvait être mis en lien avec un vaccin AstraZeneca qui avait été injecté deux semaines plus tôt. 

De son côté, le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé il y a quelques jours une nouvelle étape vers l'autorisation de son candidat-vaccin contre le Covid-19 par l'Agence européenne du médicament (EMA).


Sur le même sujet

Le Conseil de gouvernement du 25 février a validé l’arrivée du vaccin Novavax à partir du 1er mars au Luxembourg suite aux recommandations émises par le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) le 23 février.
La vaccination contre le covid-19 réduit de 90% le risque d'hospitalisation et de décès chez les plus de 50 ans et semble aussi efficace face au variant Delta, selon une analyse réalisée en France portant sur 22 millions de personnes.
A health worker gives a vaccine shot against Covid-19 to a man in Ultrecht on October 8, 2021. - The vaccination location at the Jaarbeurs has been put back into use. (Photo by Sem van der Wal / ANP / AFP) / Netherlands OUT
L'Agence européenne du médicament a répertorié mercredi le syndrome de Guillain-Barré parmi les effets indésirables du vaccin produit par le laboratoire anglo-suédois. Mais seuls 833 cas étaient répertoriés dans le monde en juillet dernier.
Alors que le Premier ministre se trouve toujours hospitalisé dans un état présenté comme «sérieux mais stable», la Dr Thérèse Staub, présidente du conseil supérieur des maladies infectieuses fait le point sur l'état des connaissances liées à cette infection.