Changer d'édition

Le vaccin AstraZeneca jugé «sûr et efficace»
International 3 min. 18.03.2021

Le vaccin AstraZeneca jugé «sûr et efficace»

«Le comité est parvenu à une conclusion scientifique claire: il s'agit d'un vaccin sûr et efficace», estime jeudi Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA.

Le vaccin AstraZeneca jugé «sûr et efficace»

«Le comité est parvenu à une conclusion scientifique claire: il s'agit d'un vaccin sûr et efficace», estime jeudi Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA.
Photo: dpa
International 3 min. 18.03.2021

Le vaccin AstraZeneca jugé «sûr et efficace»

Le sérum du laboratoire suédo-britannique «n'est pas associé» à un risque plus élevé de caillots sanguins, a annoncé jeudi l'Agence européenne des médicaments (EMA).

(AFP) - «Le comité est parvenu à une conclusion scientifique claire: il s'agit d'un vaccin sûr et efficace», a déclaré jeudi la directrice exécutive de l'EMA, Emer Cooke, lors d'une visioconférence. «Ses avantages dans la protection des personnes contre le Covid-19, avec les risques associés de décès et d'hospitalisation, l'emportent sur les risques possibles», a ajouté Mme Cooke.


Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca
Annoncé lundi soir par le gouvernement, le retrait temporaire de l'utilisation du sérum créé par le laboratoire suédo-britannique est suspendu à la conclusion de l'agence européenne du médicament (EMA) qui doit se prononcer jeudi. Ce qui pousse le gouvernement à prévoir une possible «adaptation».

Le régulateur européen, basé à Amsterdam, «a également conclu que le vaccin n'était pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins», a précisé la directrice. Mme Cooke a toutefois expliqué que l'EMA «ne peut exclure définitivement» un lien entre le vaccin élaboré par le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et des troubles de la coagulation rares. 

Une quinzaine de pays, dont l'Allemagne, la France et le Luxembourg, ont suspendu par précaution l'utilisation de ce vaccin, après le signalement d'effets secondaires possibles, tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots. Dans un communiqué commun publié jeudi soir, ministère d'Etat et ministère de la Santé indiquent que «le Luxembourg reprendra la vaccination avec le vaccin AstraZeneca à partir du vendredi 19 mars dans le cadre de la campagne de vaccination». Soit l'application du plan initial, puisqu'aucune injection de nouvelles doses de ce sérum n'était prévue avant cette date.


ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Plus de soupçons que de preuves autour d'AstraZeneca
Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.

Cette annonce intervient quelques minutes après que la Commission n'annonce qu'elle allait activer une procédure contractuelle pour résoudre le conflit avec le laboratoire dont les livraisons de vaccins anti-Covid sont nettement inférieures aux chiffres prévus initialement. «Nous avons l'intention d'envoyer une lettre à AstraZeneca, une lettre qui va nous permettre d'engager un dialogue avec l'entreprise dans le cadre d'un processus de résolution de conflit», a déclaré un porte-parole de l'exécutif européen à Bruxelles. 

Chaque partie a la possibilité d'envoyer une lettre à l'autre partie pour l'inviter à participer à une procédure de résolution de conflit qui aura lieu 20 jours plus tard entre les dirigeants exécutifs de la Commission européenne et de la société, a précisé un autre porte-parole. «Le but est d'arriver à une résolution du conflit sur une base de bonne foi pour faire en sorte que le conflit puisse être résolu de manière satisfaisante pour tout le monde», a-t-il expliqué.


WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un pass sanitaire pour sauver la saison estivale
La Commission européenne a dévoilé mercredi son projet de certificat destiné à faciliter, pour les personnes vaccinées notamment, les voyages au sein de l'UE en prévision des vacances d'été. Une ambition déjà promise à des discussions épineuses entre les Vingt-Sept.

«Il ne faut pas sous-estimer, pour une grande entreprise comme AstraZeneca, le préjudice qui lui est causé lorsque l'UE pose un tel acte» en engageant une procédure de résolution de conflit, a commenté un haut responsable européen. Le laboratoire AstraZeneca doit livrer au deuxième trimestre 70 millions de doses de son vaccin anti-Covid - dont l'utilisation est actuellement suspendue par plusieurs pays -, beaucoup moins que les 180 millions promises dans le contrat signé avec l'Union européenne.

Au premier trimestre, l'UE devrait avoir reçu au total quelque 30 millions de doses d'AstraZeneca, contre 90 millions prévues par le groupe pharmaceutique suédo-britannique. Alors que l'américain Pfizer a résolu rapidement ses difficultés de production de vaccins, «il y a un problème spécifique à AstraZeneca. Il y a une grande suspicion dans les milieux européens (que le groupe) a vendu plusieurs fois les mêmes doses et n'est pas capable» en conséquence d'assurer ses livraisons à l'UE, souligne le haut responsable.


Sur le même sujet

L'Union européenne n'entend pas laisser le laboratoire pharmaceutique avec 90 millions de doses anti-covid manquantes par rapport à la commande signée pour le seul premier trimestre 2021.
(FILES) In this file photo taken on February 6, 2021 a box containing vials of the AstraZeneca Covid-19 vaccine is pictured at the Foch hospital in Suresnes, on the start of a vaccination campaign for health workers with the AstraZeneca/Oxford vaccine. - The EU executive is suing British-Swedish pharmaceutical group AstraZeneca to force it to deliver 90 million more doses of its Covid-19 vaccine before July, a spokesman said on May 11, 2021. "We want the court to order the company to deliver 90 million additional doses, in addition to the 30 million already delivered in the first quarter," spokesman Stefan De Keersmaecker told a media conference. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Se fixant juillet comme nouvel objectif, la présidente de la Commission européenne est optimiste ce vendredi quant au rythme de vaccination au sein de l'Union européenne. Mais les retards de livraison pourraient changer la donne.
(FILES) In this file photo Heather Lieberman (L), 28, receives a COVID-19 vaccination from Yaquelin De La Cruz at the Research Centers of America in Hollywood, Florida, on August 13, 2020. - A key facet of the global mad scramble by Pfizer, Moderna and other pharma groups to develop a viable coronavirus vaccine is the recruitment of tens of thousands of volunteers willing to participate in clinical trials. AFP's correspondent in Miami, Leila Macor, took part in such a trial organized by US biotech firm Moderna, which on November 16, 2020 announced that its experimental vaccine against Covid-19 was nearly 95 percent effective.
Why did Macor, who suffers from asthma, decide to be one of Moderna's 30,000 test subjects? Here, she recounts her experience, which began just weeks after her own father died of Covid-19 in Chile. (Photo by CHANDAN KHANNA / AFP)
Annoncé lundi soir par le gouvernement, le retrait temporaire de l'utilisation du sérum créé par le laboratoire suédo-britannique est suspendu à la conclusion de l'agence européenne du médicament (EMA) qui doit se prononcer jeudi. Ce qui pousse le gouvernement à prévoir une possible «adaptation».
Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin anti-covid du laboratoire suédo-britannique est-il dangereux? De nombreux pays (Luxembourg, France et Allemagne notamment) l'ont suspendu après de graves problèmes sanguins chez quelques vaccinés en Europe.
ARCHIV - 10.03.2021, Sachsen-Anhalt, Magdeburg: Eine Ärztin präpariert eine Spritze mit dem Impfstoff AstraZeneca im Impfzentrum des polizeiärztlichen Dienstes Sachsen-Anhalt. Auch Deutschland setzt Corona-Impfungen mit dem Präparat des Herstellers Astrazeneca vorsorglich aus. Das teilte das Bundesgesundheitsministerium am Montag mit und verwies auf eine aktuelle Empfehlung des Paul-Ehrlich-Instituts zu notwendigen weiteren Untersuchungen. Foto: Ronny Hartmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le géant pharmaceutique a reconnu de nouvelles difficultés de production en Europe pour les doses promises à l'Union européenne. Le Luxembourg avait déjà été informé de certains creux d'approvisionnement.
Syringes are loaded with the AstraZeneca Covid-19 Vaccine at the Skane University Hospital vaccination centre in Malmo, Sweden, on February 17, 2021. (Photo by Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP) / Sweden OUT