Changer d'édition

Le trésor du troisième homme
International 2 min. 16.04.2022 Cet article est archivé
Chronique de l’élection présidentielle en France

Le trésor du troisième homme

International 2 min. 16.04.2022 Cet article est archivé
Chronique de l’élection présidentielle en France

Le trésor du troisième homme

Macron et Le Pen auront besoin des électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Qui est le mieux placé pour les joindre?

On peut essayer la mathématique aléatoire, on peut tenter la paradoxologie ésotérique et mille autres diableries, rien n’expliquera jamais qu’un premier tour d’élection présidentielle ait pu bouleverser de fond en comble la donne politique sur le plan des forces en présence – karchérisation des Républicains, laminage des Socialistes, humiliation des Ecologistes – et, tout à la fois, déboucher sur un affrontement final strictement identique à celui du second tour en 2017. 


French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron gestures prior to addressing sympathizers after the first results of the first round of France's presidential election at the Paris Expo Porte de Versailles Hall 6 in Paris, on April 10, 2022. - French President Emmanuel Macron leads far-right leader Marine Le Pen in the first round of France's elections on April 10, 2022 by a larger than expected margin, with the rivals now set to battle for the presidency in a run-off later this month, projections showed. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Macron et Mélenchon en tête au Luxembourg
Les électeurs français du Grand-Duché ont majoritairement voté pour Emmanuel Macron, suivi ensuite par Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour.

La psychologie, éventuellement, peut nous être de quelque secours. En ces jours troublés l’électorat a besoin de référents connus, et Macron et Le Pen sont précisément ces figures que chacun sans risque d’erreur peut reconnaître.

Certes, on connaissait le visage d’Anne Hidalgo, mais c’est celui d’une maire de Paris connue pour avoir mis à sac les finances de la capitale, on connaissait le visage de Zemmour mais celui-ci n’aura été qu’une brève hallucination, on connaissait le visage de Jadot mais il ne ressemble pas à Nicolas Hulot et on connaissait le visage de Valérie Pécresse qui ne ressemble plus à rien. Le seul qui en cette affaire est resté identique à lui-même est Jean-Luc Mélenchon, en qui suffisamment de Français se sont reconnus pour lui accorder le statut gratifiant mais terriblement frustrant du “troisième homme”

Le candidat Insoumis Jean-Luc Mélenchon est le "troisième homme" du deuxième tour.
Le candidat Insoumis Jean-Luc Mélenchon est le "troisième homme" du deuxième tour.
Photo: AFP

La finale se jouant cependant à deux, le troisième homme est l’oncle fortuné dont le trésor permettra, au finaliste qui parviendra à le capter, de se trouver ou de se retrouver à l’Elysée. Comment Le Pen, qui à maints égards lui ressemble un peu, comment Macron qui ne lui ressemble pas du tout pourront-ils se faire reconnaître auprès de ses électeurs? Comment les convaincre qu’ils sont tous deux des Insoumis aussi, et qu’ils pourraient leur transférer leurs voix sans se déjuger? 


French far-right party Rassemblement National's (RN) presidential candidate Marine Le Pen leads a meeting with her campaign staff members, after the final results of the first round of the Presidential election in Paris, on April 11, 2022. - French president and candidate for his reelection came first in the first round of voting with 27.85 percent and Le Pen came second with 23.15 percent. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)
Et si Marine Le Pen gagnait ?
Marine Le Pen a des chances de remporter le second tour le 24 avril. En tant que présidente, elle se rapprocherait de Poutine et ferait exploser l'UE.

La tâche n’est pas insurmontable pour la patronne du Rassemblement national, dont le social-populisme a poussé Zemmour à la qualifier de “gauchiste”. Voilà des semaines qu’elle ne parlait plus que de pouvoir d’achat, et ce pouvoir-là va se chercher à gauche. Il en va autrement pour Macron, pour qui la chasse au trésor mélenchonien s’avère plus difficile. Depuis des jours il sillonne la France du “peuple”, et à chaque fois il apparaît comme un jeune marquis soucieux de ne pas crotter ses escarpins. Qui voter dès lors, quand on est en colère, quand on est jeune de surcroît? Des milliers de jeunes Insoumis vont se prononcer pour un candidat ou une candidate qui ne leur ressemble pas, comme si façonner leur avenir revenait à choisir entre peste et choléra.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Chronique de l’élection présidentielle en France
Le regard hebdomadaire de notre chroniqueur Gaston Carré sur l’élection présidentielle en France.
Chronique de l’élection présidentielle en France
Le regard hebdomadaire de notre chroniqueur Gaston Carré sur l’élection présidentielle en France.