Changer d'édition

South Korean tourists pose for photos after their arrival at Phu Quoc international airport on November 20, 2021, as the island welcomes its first international tourists to arrive after a Covid-19 coronavirus vaccine passport scheme kicked off this month in Vietnam. (Photo by Nhac NGUYEN / AFP)
Brèves International 29.11.2021

(AFP) - Le secteur touristique mondial devrait encore perdre 1.800 milliards d'euros cette année sous l'effet des restrictions liées à la pandémie de covid. Le chiffre a été avancé par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui juge la reprise de l'activité «lente» et «fragile». Cette estimation, similaire aux pertes essuyées en 2020, survient alors que de nouvelles restrictions ont été prises en divers pays de la planète. Cela soit comme en Europe, pour faire face à une nouvelle vague de l'épidémie, soit pour contrer l'avancée du nouveau variant Omicron, détecté pour la première fois en Afrique du Sud.

Ces dernières évolutions montrent que «la situation est totalement imprévisible» et que le secteur touristique n'est pas à l'abri d'aléas susceptibles de provoquer «d'énormes dégâts» économiques, souligne le secrétaire général de l'OMT. Selon l'agence onusienne, les arrivées de touristes internationaux devraient ainsi rester cette année «de 70 à 75% inférieures» à celles de l'avant-pandémie.

Au Grand-Duché, le secteur touristique est lui aussi en difficulté. Ses entreprises,  après un été en demi-teinte, bénéficient d'un package d'aides spécifiques. Celui-ci vient d'ailleurs d'être reconduit jusqu'à la fin décembre 2021 aussi bien pour les agences de voyage par exemple, que les bars, restaurants et sociétés événementielles.