Changer d'édition

Le tourisme belge en souffrance
International 3 min. 02.08.2021
Secteur en crise

Le tourisme belge en souffrance

Même parée de mille couleurs, la Grand-Place de Bruxelles n'attire pas les visiteurs comme avant.
Secteur en crise

Le tourisme belge en souffrance

Même parée de mille couleurs, la Grand-Place de Bruxelles n'attire pas les visiteurs comme avant.
AFP
International 3 min. 02.08.2021
Secteur en crise

Le tourisme belge en souffrance

Max HELLEFF
Max HELLEFF
L’absence des touristes intercontinentaux est durement ressentie dans certaines destinations de premier plan.

De notre correspondant MAX HELLEFF (Bruxelles) - Le tourisme belge peine à trouver son rythme de croisière cet été. Si la Côte et l’Ardenne peuvent compter sur la présence des nationaux et des ressortissants des pays limitrophes qui ont préféré ne pas voyager au loin en raison de la pandémie, il n’en va pas de même pour les destinations tributaires du tourisme intercontinental. A ce titre, Bruges fait figure de victime expiatoire.


Lokales,Hochwasser,Überschwemmungen,Starkregen,Katastrophe. Mullerthal.Camping Cascade.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les campings entament l'été... rincés
Ils devraient afficher complet, ils tournent à peine à 60% de leurs capacités. Entre virus et aléas de la météo, les 90 campings du Luxembourg ont encore bien des obstacles à franchir pour réussir la saison.

A Bruges, 30% des touristes sont habituellement issus de l’international. Ils sont Américains, Chinois, Australiens. Ils occupent les grands hôtels et dépensent sans trop compter. Mais le covid a complètement modifié la donne en contraignant les Etats à la fermeture des frontières. Résultat: les city-trips sont partiellement à l'arrêt et certaines nationalités lointaines sont absentes le long des canaux. L’augmentation du nombre de touristes venus des pays proches ne suffit pas à compenser les pertes subies par le secteur. 

«Au cours des six premiers mois de 2021, nous n’avons pratiquement vu que des Français, des Néerlandais et des Allemands à Bruges», déclare l’échevin brugeois Philip Pierins dans les colonnes du Soir. «Le tourisme international a enregistré ici une baisse de 92% par rapport à 2019 qui était la seconde meilleure année de tous les temps.»

Toutefois, la ville revit quelque peu depuis deux semaines. Notamment parce qu’un certain nombre de vacanciers belges ont reflué vers la cité médiévale après s’être aperçus que leur lieu de vacances initial a souffert des inondations qui ont dévasté une partie de l’est de la Belgique.

Et le Brexit en plus...

Mais cela reste insuffisant. Le problème est identique dans la capitale où le Manneken Pis se sent souvent seul. La Brussels Hotels Association annonce un taux d’occupation des établissements hôteliers sous les 20%. Soit 80% de moins qu’en 2019! Ici aussi, le covid est pointé du doigt. Il est de surcroît responsable de l’annulation de certains grands festivals belges qui, en marge, amenaient des dizaines de milliers de spectateurs dans les rues de la capitale.

Pour Bruxelles comme pour Bruges, c’est donc la triple peine. Les deux villes avaient déjà vu le tourisme international les bouder au lendemain des attentats de 2016. Le Brexit a par ailleurs privé Bruges des nombreux Britanniques qui arpentaient ses pavés il y a un an encore.

Quelques exceptions

Les principales attractions wallonnes livrent elles aussi un bilan mitigé pour juillet, tout en pariant sur un meilleur mois d’août. La plupart du temps, la même histoire se répète : l’augmentation des visiteurs belges ne suffit pas à compenser les pertes dues à l'absence de touristes internationaux, lesquels génèrent davantage de chiffre d’affaires. 

Il y a toutefois quelques heureux comme le mémorial de la bataille de Waterloo qui limite la casse, avec 10% de visiteurs seulement en moins par rapport à 2019 (contre -40 % en début d’année). Le pourcentage de visiteurs étrangers y est même pour juillet à la hausse en cette année du bicentenaire de la mort de l’empereur. Les affaires tournent bien également pour les lacs de l’Eau d’Heure, l’Eurospace Center de Redu ou encore l'abbaye de Villers-la-Ville.

Mais ce ne sont là que des exceptions, qui vivent en bonne partie du tourisme national. La réouverture des parcs d'attraction augurait par ailleurs d'un bon été pour Walibi (Wavre) jusqu’au moment où les inondations de la mi-juillet l’ont forcé à l’arrêt. Walibi ne rouvrira pas ses portes avant Halloween. La pluie qui devrait continuer à tomber tout au long de cette semaine ne fera pas l’affaire des sites et des attractions de plein air.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que bon nombre de résidents luxembourgeois s'apprêtent à passer une partie du mois d'août dans la partie occidentale de la péninsule ibérique, les autorités portugaises ont adopté une législation qui oblige les voyageurs à présenter un certificat d'au moins 14 jours.
D'un côté le port de plaisance de Remich, de l'autre la base nautique de Basse-Ham et entre les deux? Mille choses à découvrir pour qui téléchargera l'appli NAVI MOSEL' et empruntera la Moselle en bateau, à pied ou à vélo.
6.8. Luftaufnahmen /  Schwebsange / Yachthafen  / Osten / Mosel / foto: Guy Jallay   ACHTUNG !! ATTENTION !! : DIESE BILDER DUERFEN NUR FUER SAINT-PAUL PRODUKTE VERWENDET WERDEN / CES IMAGES SONT POUR UN UTLISATION EXCLUSIVE DANS LES PRODUITS SAINT-PAUL / JEDE ANDERWEITIGE NUTZUNG BEDARF DER VORHERIGEN ZUSTIMMUNG / POUR TOUTE AUTRE UTLISATION IL FAUT IMPERATIVEMENT DEMANDER UNE AUTORISATION AU PREALABLE / CONTACT : ROMAIN REINARD OU LE PHOTOGRAPHE DE L`IMAGE
En ouvrant la première application officielle dédiée aux points d'intérêt touristiques du Grand-Duché, le ministère des Classes moyennes entend fournir "une boussole 2.0" à ceux qui (re)découvriront le pays à l'occasion d'un weekend ou des congés.
Face à des flux de visiteurs toujours plus importants, la plus grande ville de la province de Flandre-Occidentale a décidé de réduire le nombre de bateaux voguant en même temps sur les canaux flamands.
Beautiful panoramic view of famous Spiegelrei canal with famous Poortersloge and Jan van Eyck square in the background illuminated in golden morning light, Brugge, Flanders region, Belgium