Changer d'édition

Le secteur aérien limite ses liaisons avec la Chine
International 3 min. 30.01.2020 Cet article est archivé

Le secteur aérien limite ses liaisons avec la Chine

Cargolux recommande à son personnel un maximum de vigilance.

Le secteur aérien limite ses liaisons avec la Chine

Cargolux recommande à son personnel un maximum de vigilance.
Photo: Chris Karaba
International 3 min. 30.01.2020 Cet article est archivé

Le secteur aérien limite ses liaisons avec la Chine

Air France ou British Airways ont pris la décision de suspendre leurs vols vers la Chine face à la propagation du coronavirus qui a déjà fait 170 morts. D'autres compagnies, par contre, ont réduit la voilure ou font preuve de vigilance à l'instar de Cargolux.

(ER/AFP) - Des milliers d'étrangers se trouvent parmi les millions de personnes bloquées dans la ville Wuhan, d'où s'est propagée l'épidémie de pneumonie virale qui a déjà infecté plus de 7.000 personnes à travers la Chine. De nombreux pays étrangers vont ou songent évacuer leurs ressortissants vivant dans la capitale de la région du Hubei. Une situation délicate et qui pose également des soucis aux compagnies aériennes. 


A l'intérieur même de Wuhan, les transports publics sont à l'arrêt et les festivités du Nouvel An ont été annulées
Onze millions de personnes mises en quarantaine
La Chine prend les grands moyens contre le nouveau coronavirus qui a commencé à se répandre dans le reste du monde, mettant de facto en quarantaine à compter de jeudi la métropole de Wuhan au cœur de l'épidémie.

Entre suspendre les vols ou les réduire, British Airways a été la première à trancher. Depuis mercredi, la compagnie britannique a suspendu immédiatement tous ses vols vers la Chine, suivant la recommandation du Royaume-Uni d'éviter de se rendre dans le pays. Elle a été la première compagnie européenne à annoncer une telle mesure. Dans la foulée, sa consœur allemande - la Lufthansa - a pris la même mesure jusqu'au 9 février.

Pour Iberia, la suspension des vols est programmée pour ce samedi 1er février. La compagnie espagnole ne compte qu'une seule destination en Chine. Quant au groupe indonésien Lion Air, qui exploite la plus grande flotte d'Asie du Sud-Est, il va suspendre aussi ses vols vers la Chine à partir de ce samedi. Au total, ce sont plus de 15 destinations chinoises qui sont desservies par cette compagnie ou sa filiale Batik Air.

Air France revoit ses plans

Enfin la compagnie russe Ural Airlines, qui effectue des liaisons vers Munich, Paris et Rome, renonce à ses vols à destination de l'Europe, massivement utilisés pour des voyages organisés depuis la Chine.   

Air France, qui avait décidé dans un premier temps de réduire la fréquence de ses liaisons avec l'Empire du milieu, a décidé de suspendre tous ses vols réguliers à partir de ce jeudi à destination et en provenance de la Chine, jusqu'au 9 février.

D'autres compagnies ont choisi l'option de réduire leur desserte. C'est le cas de l'américain Delta qui a divisé par deux le nombre de ses vols à 21 par semaine à partir du 6 février et jusqu'au 30 avril. De son côté, United Airlines a annoncé qu'elle suspendait certains vols vers Pékin, Shanghai et même Hong Kong entre le 1er et le 8 février. Sa compatriote American Airlines va interrompre également ses vols en raison de la «baisse significative de la demande», entre Los Angeles et Shanghai mais aussi Pékin du 9 février au 27 mars. 

Prévention accrue chez Cargolux

Même tendance pour KLM. Les responsables néerlandais suspendent à partir de jeudi leurs vols vers Chengdu et Hangzhou, et vont diminuer la fréquence de leurs vols hebdomadaires vers Shanghai de onze à sept. Vendredi, KLM cessera de desservir la ville de Xiamen par liaison directe en raison d'une baisse de la demande.      


Cargolux Cargo,  Boeing 747-8F, LX-VCH, Aéroport du Findel, Luxembourg, le 11 Octobre 2018. Photo: Chris Karaba
Aéroport, Frachtflugzeug, Avion, Cargo, Cargolux, Boeing, 747, Aéroport, Frachtflugzeug, Flugzeug,
Cargolux envisage une nouvelle destination en Chine
La compagnie aérienne nationale de fret pourrait bientôt relier Chengdu, une ville de plus d'un million d'habitants située dans le sud-ouest de la Chine .

Les compagnies de fret sont également attentives à l'évolution de la situation. C'est le cas de Cargolux qui effectue 23 vols par semaine entre Luxembourg et la Chine.  «Nous avons pris des mesures de précaution pour protéger l'équipage et le personnel lors de voyages d'affaires», a annoncé la société luxembourgeoise qui reste toutefois vigilante. Elle a notamment «mis en place des mesures de précaution alignées sur les recommandations émises par l'Organisation mondiale de la santé et le Centre de contrôle et de prévention des maladies». 


People wear protective facemasks at the city's commuter train station in Bangkok on January 28, 2020. - Thailand has detected 14 cases so far of the novel coronavirus, a virus similar to the SARS pathogen, an outbreak which began in the Chinese city of Wuhan. (Photo by Romeo GACAD / AFP)
La contagion au coronavirus s'accélère à l'étranger
Les premiers cas de contamination entre humains ont fait leur apparition mardi hors de Chine où l'infection respiratoire a fait plus de 100 morts. Pékin a appelé les Chinois à ne pas quitter leur pays.

Alors que ce cordon sanitaire draconien, imposé le 23 février, interdit à quelque 56 millions d'habitants de quitter la région, la Russie a annoncé jeudi son intention de fermer ses quelque 4.250 km de frontière avec la Chine alors que le Kazakhstan a ordonné la fermeture des liaisons en bus, avion et train avec son voisin chinois.  

Le bilan du nouveau coronavirus s'élève à 170 morts en Chine et environ 7.700 cas de contamination en Chine continentale (hors Hong Kong).    


Sur le même sujet

D'ici le printemps, la compagnie aérienne proposera des liaisons entre le Findel et Bologne, Bucarest et Cracovie. D'autres apparaissent désormais à son catalogue avec Paphos et Podgorica alors que Tunis et Monastir seront à nouveau desservis à partir du mois de février.
Lokales, Luxair, Luxairport, Flieger, Künstler Sumo  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Pour l'heure, douze pays ont recensé des cas de personnes atteintes par l'infection respiratoire venue de Chine. Pour l'heure, officiellement en Europe, seule la France a été impactée.
Passengers coming from China, leaves the Terminal wearing paper masks after landing in Charles De Gaule Airport on January 26, 2020. (Photo by Alain JOCARD / AFP)
Une co-entreprise basée à Zhengzhou à l'étude
Le spécialiste luxembourgeois du fret aérien envisage bien de créer une société en Chine pour se développer à Zhengzhou avec son actionnaire principal HNCA. Mais cela ne se fera pas au détriment de Luxembourg, assure Cargolux dans un communiqué.
Si Cargolux China doit voir le jour, ce ne sera pas au détriment du Findel, assure le spécialiste luxembourgeois du fret aérien.