Changer d'édition

Le Royaume-Uni verrouille un peu plus ses frontières
International 2 min. 09.02.2021

Le Royaume-Uni verrouille un peu plus ses frontières

En cas de non-respect des mesures en vigueur, les contrevenants risquent de lourdes sanctions pouvant aller jusqu'à dix ans de prison.

Le Royaume-Uni verrouille un peu plus ses frontières

En cas de non-respect des mesures en vigueur, les contrevenants risquent de lourdes sanctions pouvant aller jusqu'à dix ans de prison.
Photo: AFP
International 2 min. 09.02.2021

Le Royaume-Uni verrouille un peu plus ses frontières

Alors qu'une étude a récemment démontré une faible efficacité du vaccin anti-covid AstraZeneca contre les formes légères du covid-19 dues au variant sud-africain, le pays prend des mesures radicales pour ne pas compromettre sa stratégie de vaccination.

(AFP) - Le Royaume-Uni se barricade encore un peu plus. Face aux variants potentiellement résistants aux vaccins, le pays a annoncé, mardi, renforcer les mesures en place aux frontières. De nouvelles règles qui viennent s'ajouter à l'obligation, pour tous les voyageurs, de présenter un test anti-covid négatif réalisé dans les 72 heures avant leur départ.   


A medical staff member prepares the AstraZeneca-Oxford Covid-19 vaccine at the Mignot Hospital in Le Chesnay, near Paris, on February 7, 2021, after the top French health authority cleared the vaccine for use against coronavirus, but advised against giving it to people over 65. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)
L'OMS interroge l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca
Les experts de l'Organisation mondiale de la Santé examinent lundi le vaccin anti-covid-19 alors que la question de son efficacité se pose sur les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus, l'Afrique du Sud allant même jusqu'à suspendre sa campagne d'immunisation.

Dès lundi, toute personne arrivant en Angleterre devra donc respecter de nouvelles règles, à commencer par une quarantaine obligatoire de dix jours. Elles devront par ailleurs se soumettre à deux tests PCR : aux deuxième et huitième jours après l'arrivée sur le territoire, a annoncé le ministre de la Santé, Matt Hancock, devant les députés. 

En cas de test positif, l'échantillon sera analysé pour identifier un éventuel variant. La période d'isolement sera également prolongée, a précisé le ministre, affirmant travailler avec les autres nations du Royaume-Uni pour une approche uniformisée.   

Jusqu'à dix ans de prison

Les résidents britanniques ou les Irlandais arrivant de 33 pays jugés à haut risque, comme l'Afrique du Sud où circule un variant susceptible de résister en partie aux vaccins, seront consignés dans un hôtel et placés sous surveillance durant dix jours. Ils seront facturés 1.750 livres (près de 2.000 euros) pour l'ensemble du séjour et les tests. Les arrivées de ces pays, parmi lesquels figurent aussi le Portugal et de nombreux pays d'Amérique du Sud, sont déjà interdites aux personnes ne résidant pas au Royaume-Uni. 

Les contrevenants encourent de lourdes sanctions, allant de 1.000 livres d'amende (1.125 euros) pour un test négatif manquant à l'arrivée jusqu'à 10.000 livres pour ceux qui tentent d'échapper à la quarantaine à l'hôtel. Les voyageurs qui mentent sur leur séjour dans un pays à risque dans les dix jours précédant leur arrivée encourent même jusqu'à dix ans de prison.

12,3 millions de premières doses  

Face à la rigueur de ces mesures, Matt Hancock a défendu sa stratégie. «Je ne m'excuserai pas pour la force de ces mesures, parce qu'en tant que nation, nous sommes confrontés à l'une des menaces les plus importantes pour notre santé publique», a-t-il justifié. Le Parti travailliste, principale formation d'opposition, a néanmoins de son côté regretté qu'elles n'aillent pas assez loin.

Pour rappel, le Royaume-Uni est actuellement soumis à un dur confinement après avoir subi une flambée des contaminations attribuée au variant plus contagieux, apparu dans le sud de l'Angleterre. Le pays joue donc son va-tout sur la vaccination et a déjà administré près de 12,3 millions de premières doses depuis le lancement de la campagne début décembre, au moyen de deux vaccins, le Pfizer et l'AstraZeneca.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les experts de l'Organisation mondiale de la Santé examinent lundi le vaccin anti-covid-19 alors que la question de son efficacité se pose sur les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus, l'Afrique du Sud allant même jusqu'à suspendre sa campagne d'immunisation.
A medical staff member prepares the AstraZeneca-Oxford Covid-19 vaccine at the Mignot Hospital in Le Chesnay, near Paris, on February 7, 2021, after the top French health authority cleared the vaccine for use against coronavirus, but advised against giving it to people over 65. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)
Si les médias allemands évoquent ces derniers jours une souche grand-ducale du covid-19, la version B.1.160 du virus ne se serait en réalité pas développée sur le territoire du Grand-Duché, affirme le LNS.
Suivant les recommandations de l'Union européenne, le Luxembourg et ses voisins ont mis en place des restrictions pour limiter les va-et-vient des voyageurs. Tour d'horizon des règles à respecter avant de se rendre à l'étranger.
ARCHIV - 10.04.2020, Niedersachsen, Nordhorn: Ein mit Atemschutzmaske ausgerüsteter Beamter der Bundespolizei hält eine Kelle ("Halt Polizei") an der Grenze zu den Niederlanden. Foto: Friso Gentsch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Soucieuse d'éviter des fermetures de frontières au sein de l'UE, la Commission européenne a recommandé lundi aux Etats membres de mettre en place de nouvelles restrictions de déplacement pour les zones les plus touchées par le virus.
Travellers come out of the Eurostar train from London upon their arrival at the Brussel-Zuid or Bruxelles-Midi, train station on January 15, 2021, in Brussels as the country announced more severe rules for passengers arriving in Belgium from non-EU territories. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT