Changer d'édition

Le Royaume-Uni testera tous les travailleurs clefs
International 2 min. 24.04.2020 Cet article est archivé

Le Royaume-Uni testera tous les travailleurs clefs

Chaque soir, le Royaume-Uni applaudit celles et ceux qui prennent soin des autres, soignants, bénévoles associatifs, policiers, acteurs caritatifs, etc.

Le Royaume-Uni testera tous les travailleurs clefs

Chaque soir, le Royaume-Uni applaudit celles et ceux qui prennent soin des autres, soignants, bénévoles associatifs, policiers, acteurs caritatifs, etc.
Photo : AFP
International 2 min. 24.04.2020 Cet article est archivé

Le Royaume-Uni testera tous les travailleurs clefs

Soignants, enseignants ou policiers: Londres a annoncé que le pays étendait ses opérations de dépistage au covid-19 à l'ensemble des salariés impliqués dans la lutte contre l'épidémie.

(AFP) - Au Royaume-Uni, la pandémie au covid-19 a déjà tué près de 19.000 personnes. Critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la crise, le gouvernement britannique s'était fixé un objectif de 100.000 tests par jour d'ici à la fin avril. Il avait d'abord choisi de réserver les examens aux cas les plus critiques ainsi qu'aux soignants en première ligne. Avec une capacité actuelle de plus de 51.000 tests quotidiens, le gouvernement est en bonne voie pour l'atteindre et peut donc élargir l'accès aux tests aux travailleurs clefs et leur famille, ambitionne désormais le ministre de la Santé Matt Hancock. 

Ces personnels pourront s'inscrire directement sur le site du gouvernement. Le test sera gratuit et non obligatoire, soulignent les autorités sanitaires britanniques. Parmi les plus durement touchés en Europe, le pays a comptabilisé 138.078 cas positifs au covid-19, dont le Premier ministre Boris Johnson, sorti de l'hôpital le 12 avril, qui se trouve toujours en convalescence après avoir été atteint de la maladie Covid-19.

Concernant les hospitalisations, la capitale Londres, zone la plus touchée, enregistre «un très net déclin», a constaté le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance. «Nous avons radicalement diminué le nombre d'infections dans la population, qui s'est traduit par une réduction du nombre d'hospitalisations. Nous sommes toujours en train de passer le pic, mais cela va dans la bonne direction». 

 Le bilan des autorités ne prend toutefois pas en compte les maisons de retraite où, selon des représentants du secteur, plusieurs milliers de personnes âgées sont mortes. Dans ce contexte, malgré la pression montante, le gouvernement exclut pour l'heure tout assouplissement du confinement, instauré le 23 mars et qui doit se prolonger encore au moins deux semaines. Mais il prévoit déjà, quand le nombre de contaminations aura nettement reculé, de déployer un plan pour retracer les contacts des personnes malades ou présentant des symptômes, via une application du système public de santé, afin d'éviter «une deuxième vague».


Sur le même sujet

Les arrivants au Royaume-Uni soumis à quarantaine
Toute personne arrivant de l'étranger doit observer à partir de ce lundi une quarantaine de 14 jours afin d'éviter l'importation de nouveaux cas de coronavirus dans le pays. Une mesure à l'efficacité contestée qui affole les secteurs aérien et du tourisme.
Happy birthday discret pour Elisabeth II
La reine d'Angleterre fête mardi son 94e anniversaire sans sa famille ni les traditionnelles salves d'honneur. Un cérémonial qu'elle a jugé inopportun en pleine pandémie de covid-19.
(FILES) In this file photo taken on October 11, 2019 Britain's Queen Elizabeth II reacts as she visits the Haig Housing Trust in Morden, southwest London, to open their new veteran housing development. - Britain's Queen Elizabeth II will not celebrate her birthday on Tuesday with a traditional gun salute due to the coronavirus crisis, Buckingham Palace said on Saturday.  "There will be no gun salutes. Her Majesty was keen that no special measures were put in place to allow gun salutes as she did not feel it appropriate in the current circumstances," the palace told AFP. The queen, who turns 94 on April 21, 2020, made a rare national address at Easter, saying that "we know that coronavirus will not overcome us" and that "we will meet again" after the country's lockdown is lifted. (Photo by Jack Hill / POOL / AFP)
La pandémie pèse même sur le Brexit
Les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur leur relation post-Brexit reprennent lundi. Mais la longue interruption pour cause d'épidémie de covid-19 rend incertaine la perspective d'un accord d'ici fin décembre.
Exterior cleaning contractor Robin Barclay from Flamingo Exterior Cleaning voluntarily disinfects public surfaces in Ayr town Centre on the west coast of Scotland on April 18, 2020 as life in Britain continues under lockdown to halt the spread of the coronavirus COVID-19 illness. - Malcolm Bennet and Robin Barclay, owners of Flamingo Exterior Cleaning, have been donating their time and materials to clean and disinfect public spaces in towns around Aryshire on the west coast of Scotland as a way of contributing to the fight against the spread of the new coronavirus amid a deadly global pandemic. (Photo by ANDY BUCHANAN / AFP)
«Pouvoir tester la population à grande échelle»
Impliqué dans la recherche d'un protocole de lutte contre la pandémie, l'institut luxembourgeois de la santé milite pour augmenter le nombre de personnes testées au covid-19. Explications avec le professeur Markus Ollert, responsable du service recherche.
Der Forscher unterstützt, dass die Immuntests und Therapien möglichst made in Luxembourg sind - und jeder einen Covid-19-Pass erhält.