Changer d'édition

Le Royaume-Uni partant pour le vaccin Pfizer
International 3 min. 02.12.2020 Cet article est archivé

Le Royaume-Uni partant pour le vaccin Pfizer

Au total, le Royaume-Uni a commandé 40 millions de doses.

Le Royaume-Uni partant pour le vaccin Pfizer

Au total, le Royaume-Uni a commandé 40 millions de doses.
Photo : AFP
International 3 min. 02.12.2020 Cet article est archivé

Le Royaume-Uni partant pour le vaccin Pfizer

La formule anti-covid développée par Pfizer/BioNTech a été approuvée pour une utilisation au Royaume-Uni. La campagne de vaccination pourrait débuter dès la semaine prochaine.

(AFP) - Alors que le pays entame un déconfinement progressif, à compter de mercredi, le Royaume-Uni vient d'officialiser l'usage du vaccin contre le covid-19 de Pfizer/BioNTech. Une urgence dans l'Etat européen qui a payé le plus lourd tribut à l'épidémie avec 58.448 morts depuis le printemps.


A healthcare worker wearing personal protective equipment (PPE) treats a Covid-19 patient in an intensive care unit (ICU) at the University Hospital Tulln in Vienna, Austria on November 27, 2020. (Photo by HELMUT FOHRINGER / APA / AFP) / Austria OUT
Les Etats européens inégaux face aux effets du covid
A étudier comment le virus a affecté 31 pays du continent européen, l'OCDE note que le Luxembourg a, pour l'instant, mieux su gérer la crise socio-économique que sanitaire.

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, n'a pas hésité à qualifier cette décision de «moment historique».  Après cette première autorisation au monde, les doses du vaccin devraient arriver «dans les prochains jours» à Londres qui en a commandé 40 millions de doses au total pour 2020 et 2021. «Nous nous attendons à ce que le déploiement du vaccin au Royaume-Uni réduise le nombre d'hospitalisations de personnes à haut risque», a de son côté déclaré Ugur Sahin, patron de BioNTech.

Le calendrier s'accélère

Les espoirs d'une parade contre le covid-19 se précisant, chaque pays réfléchit à sa stratégie de vaccination. Au Luxembourg, le Premier ministre a avancé une possible arrivée des premières doses de sérum pour la mi-décembre. Pour cet arrivage, seules 15.000 des 420.000 doses attendues seraient alors disponibles. Xavier Bettel, à titre personnel, a exprimé son souhait de ne pas imposer une vaccination obligatoire.

La France envisage, elle, une session de vaccination grand public au printemps (non obligatoire là aussi). Le président Emmanuel Macron prévoit «une première campagne très ciblée, avec des vaccins de première génération», réservée aux personnes les plus vulnérables début 2021, suivie d'une autre «plus large», qui s'ouvrira «quelque part entre avril et juin».


(FILES) In this file photo taken on September 11, 2020 Laboratory technicians handle capped vials as part of filling and packaging tests for the large-scale production and supply of the University of Oxford�s COVID-19 vaccine candidate, AZD1222, conducted on a high-performance aseptic vial filling line at the Italian biologics� manufacturing facility of multinational corporation Catalent in Anagni, southeast of Rome. - Financial markets were less giddy November 10, 2020, but eked out some gains nonetheless and oil prices rose on strong hopes for a coronavirus vaccine.
News from the US pharmaceutical group Pfizer and Germany's BioNTech about excellent phase-three results for their candidate vaccine "seems to have been a game changer, even if experts warn that production and distribution may take time," remarked Fawad Razaqzada, an analyst at ThinkMarkets. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
La Belgique opte pour une vaccination volontaire
Les autorités veulent rassurer les citoyens en ne leur imposant pas le ou les futurs vaccins.

Mardi, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé avoir reçu les demandes d'autorisation sur le continent de Pfizer/BioNTech et de Moderna pour leurs vaccins respectifs. Deux formules qui affichent toutes deux un taux d'efficacité proche de 95%. Le régulateur devrait se prononcer sur le vaccin du tandem américano-allemand le 29 décembre «au plus tard» et sur celui du concurrent américain d'ici au 12 janvier.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'Agence américaine des médicaments a aussi été sollicitée par Pfizer/BioNTech et, depuis lundi, par Moderna. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles dès ce mois-ci aux Etats-Unis (268.103 décès liés au covid). La vaccination contre le Covid-19 devrait y être offerte en priorité, dans la première phase, aux professionnels du secteur de la santé ainsi qu'aux résidents des maisons de retraite. Ces deux populations représentent de l'ordre de 24 millions de personnes aux Etats-Unis.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La société américaine a annoncé qu'elle déposerait lundi des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin contre le covid-19 aux Etats-Unis et en Europe. Des résultats complets ont confirmé une haute efficacité, estimée à 94,1%.
(FILES) In this file photo a flu vaccine is administered at a walk-up Covid-19 testing site, November 24, 2020, in San Fernando, California, just northeast of the city of Los Angeles. - America should prepare for a "surge upon a surge" in coronavirus cases as millions of travelers return home after the Thanksgiving holiday, top US scientist Anthony Fauci warned on November 29, 2020. The United States is the worst-affected country, with 266,074 Covid-19 deaths, and President Donald Trump's administration has issued conflicting messages on mask-wearing, travel and whether the outbreak is under control. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Devant l'ancien aéroport Tegel, la pancarte orange d'une compagnie aérienne lance encore un «Bienvenue» aux voyageurs mais ce sont prochainement des milliers de candidats à la vaccination contre le covid-19 qui devraient affluer ici.
A health worker sorts blood samples for Covid-19 vaccination study at the Center for Pediatrics Infectology Studies (CEIP) where the pharmaceutical company Janssen, of Johnson & Johnson, is developing the phase 3 study of the vaccine in Cali, Colombia on November 26, 2020. - The World Health Organization (WHO) has identified 48 "candidate vaccines" at the stage of clinical trials in humans by mid-November, but only 11 at the most advanced Phase 3 stage. The WHO has identified another 164 vaccine projects that are still in the pre-clinical phase of development. (Photo by Luis ROBAYO / AFP)
Moins d'un an pour élaborer un antidote au virus, contre dix ans en moyenne: les annonces d'efficacité de candidats vaccins contre le covid-19 se multiplient. Une prouesse scientifique permise notamment grâce à des financements très importants.
A flu vaccine is administered at a walk-up Covid-19 testing site, November 24, 2020, in San Fernando, California, just northeast of the city of Los Angeles. - California shattered the state's single-day COVID-19 record with over 20,500 new cases recorded on November 23 ahead of the Thanksgiving holiday. (Photo by Robyn Beck / AFP)
Alors que les nouvelles mesures sanitaires doivent entrer en vigueur ce jeudi, Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, revendique mardi l'ambition de faire descendre le nombre de nouvelles infections à «50 par jour». Et détaille le processus d'inoculation à venir du vaccin.
A l'instar du Land de Rhénanie-Palatinat, le Luxembourg mettra sur pied des centres dédiés à l'inoculation du vaccin, confirme lundi Paulette Lenert, qui précise d'ailleurs être en attente du comité national d'éthique pour finaliser la méthode qui sera appliquée une fois les sérums livrés.
Pour faire face au covid-19, 48 candidats vaccins sont actuellement en essais cliniques. Mais seuls onze sont entrés dans la phase trois, la dernière avant l'homologation des autorités, selon l'Organisation mondiale de la santé.
An illustration picture shows vials with Covid-19 Vaccine stickers attached, and syringes, on November 17, 2020. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP)