Changer d'édition

Le roi Philippe missionne Egbert Lachaert
International 18.08.2020 Cet article est archivé

Le roi Philippe missionne Egbert Lachaert

Le roi Philippe a accepté la démission des préformateurs Bart De Wever (à g.) et Paul Magnette (à dr.)

Le roi Philippe missionne Egbert Lachaert

Le roi Philippe a accepté la démission des préformateurs Bart De Wever (à g.) et Paul Magnette (à dr.)
Photo: AFP
International 18.08.2020 Cet article est archivé

Le roi Philippe missionne Egbert Lachaert

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Après avoir accepté la démission du duo Bart De Wever - Paul Magnette, le souverain belge a chargé ce mardi le président de l'Open-VLD de chercher à constituer une nouvelle majorité fédérale. Celui-ci devra faire rapport au roi le 28 août

Après l'échec et la démission des préformateurs Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS), le roi Philippe Ier n'a pas perdu de temps. Ce mardi en effet, Egbert Lachaert, le chef de file des libéraux flamands a reçu mission «de prendre les initiatives nécessaires permettant la mise en place d'un gouvernement qui s'appuie sur une large majorité au parlement». Tels sont les termes employés dans le communiqué publié par le Palais. Il devra faire rapport au roi le 28 août.

Là où certains misaient sur un duo unissant un écologiste et un libéral pour reprendre la difficile tâche de trouver une majorité autour d'un projet de gouvernement, le Palais a finalement choisi de n'avoir qu'un seul chargé de mission. Reste à présent à voir quelle sera la coalition qu'Egbert Lachaert testera en priorité. Poursuivra-t-il une piste qui allie toujours le PS et la N-VA ou privilégiera-t-il d'autres formules comme l'arc-en-ciel (alliance des socialistes, libéraux et écologistes francophones et flamands) ou encore la coalition dite «Vivaldi» (PS, SP.a, Groen, Ecolo, MR, Open VLD, CD&V)?


(From L) N-VA chairman Bart De Wever, King Philippe of Belgium and PS chairman Paul Magnette arrive ahead of a meeting with the King at the Royal Palace in Brussels, on August 8, 2020, regarding the formation of a new government after the federal elections of 26 May 2019. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
La parole est au roi Philippe
La réaction du souverain belge est particulièrement attendue ce lundi face à l'échec patent des négociations gouvernementales. La classe politique retient son souffle.

Pour rappel, les préformateurs Bart De Wever et Paul Magnette avaient remis lundi leur démission au roi.

Selon nos confrères de la RTBF, Philippe Ier a rencontré les différents présidents de parti impliqués jusqu'ici dans les négociations. Le roi a ainsi pu s'entretenir ces lundi et mardi avec Joachim Coens (CD&V), Conner Rousseau (SP.a) et Maxime Prévot (cdH). 

Ce mardi matin, il a rencontré Egbert Lachaert (Open VLD), Georges-Louis Bouchez (MR), Jean-Marc Nollet (Ecolo), Meyrem Almaci (Groen) et enfin François De Smet (Défi).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La réaction du souverain belge est particulièrement attendue ce lundi face à l'échec patent des négociations gouvernementales. La classe politique retient son souffle.
(From L) N-VA chairman Bart De Wever, King Philippe of Belgium and PS chairman Paul Magnette arrive ahead of a meeting with the King at the Royal Palace in Brussels, on August 8, 2020, regarding the formation of a new government after the federal elections of 26 May 2019. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT