Changer d'édition

Le risque d'une vaste contagion est «très faible»
International 2 min. 23.05.2022
Variole du singe

Le risque d'une vaste contagion est «très faible»

La variole du singe se traduit d'abord par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée, avec la formation de croutes, notamment sur le visage.
Variole du singe

Le risque d'une vaste contagion est «très faible»

La variole du singe se traduit d'abord par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée, avec la formation de croutes, notamment sur le visage.
Photo: AFP
International 2 min. 23.05.2022
Variole du singe

Le risque d'une vaste contagion est «très faible»

Au total, 85 cas de variole du singe ont été recensés jusqu'ici dans huit pays de l'UE

(AFP) - Le risque de contagion de la variole du singe est «très faible» dans la population en général mais «élevé» chez les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels, a estimé lundi l'agence de l'Union européenne chargée des maladies.


20.05.2022, Baden-Württemberg, Stuttgart: Eine Narbe einer Pockenimpfung ist an einem Oberarm sichtbar. Die Pocken zählten lange zu den gefährlichsten Krankheiten überhaupt für den Menschen. Impfstoffe brachten die Rettung, seit 1980 gilt die Welt als pockenfrei. Inzwischen werden aus immer mehr Ländern Nachweise und Verdachtsfälle von Affenpocken gemeldet. Eine zugelassene Impfung speziell gegen Affenpocken gibt es nicht. Historischen Daten zufolge schützt aber eine Pockenimpfung gut vor Affenpocken - und das wohl lebenslang. Foto: Bernd Weißbrod/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La variole du singe continuera à se propager selon l'OMS
Les voies d'infection doivent être retracées et les personnes infectées isolées. Mais les experts estiment qu'il n'y a pas de risque de nouvelle pandémie.

«Pour la population en général, la probabilité de contagion est très faible», indique le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) dans sa première évaluation des risques depuis l'apparition inhabituelle de dizaines de cas en Europe et en Amérique du Nord. «Toutefois, la probabilité de transmission du virus en cas de contact proche, par exemple durant des rapports sexuels avec des personnes ayant plusieurs partenaires, est considérée comme élevée», souligne l'agence dans son rapport.

Plusieurs symptômes 

La variole du singe se traduit d'abord par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée, avec la formation de croutes, notamment sur le visage. L'ECDC recommande l'isolement de tous les cas jusqu'à ce que les lésions provoquées par la maladie «soient complètement guéries».


HANDOUT - 20.05.2022, München: Eine Frau arbeitet im Institut für Mikrobiologie der Bundeswehr in München (Bestmögliche Bildqualität). Das Institut hat auch erstmals in Deutschland bei einem Patienten das Affenpockenvirus zweifelsfrei nachgewiesen. (zu dpa «Erstmals Affenpocken-Infektion in Deutschland nachgewiesen») Foto: Martin Bühler/Bundeswehr/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Le ministère de la Santé appelle à la vigilance
Ce samedi, le ministère de la Santé indique qu'aucun cas de variole du singe n'a, pour le moment, pas été confirmé au Luxembourg, alors que des cas ont été détectés en France et en Belgique.

Au total, 85 cas ont été recensés jusqu'ici dans huit pays de l'UE (France, Belgique, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Portugal et Suède), selon l'ECDC. Les autorités sanitaires au Danemark ont par ailleurs annoncé un premier cas lundi. La maladie, cousine moins dangereuse de la variole éradiquée depuis une quarantaine d'années, est endémique en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Mais la multiplication des cas hors de la zone de diffusion habituelle inquiète les experts. Des cas ont également déjà été enregistrés au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie.

«Préoccupée par la hausse du nombre de cas»

Outre les relations sexuelles, des contacts de muqueuses ou de plaies infectées, ou encore de grosses gouttelettes transmises lors d'un face-à-face prolongé sont considérés comme des vecteurs possibles, selon l'agence. «Je suis préoccupée par la hausse du nombre de cas signalés de variole du singe dans l'UE et au niveau mondial», a commenté la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, citée dans un communiqué de l'ECDC.


Scientist chemist in protective anti-plague suit looking through microscope in laboratory. Scientific research on coronavirus infection concept
Plusieurs cas de variole du singe détectés en Europe
Plusieurs dizaines de cas suspects ou confirmés de variole du singe ont été détectés depuis début mai en Europe et en Amérique du Nord, laissant craindre un début de propagation de cette maladie endémique en Afrique de l'Ouest.

«Nous suivons la situation de près, et même si la probabilité d'une contagion à la population générale est faible, la situation évolue», a-t-elle prévenu. Si la plupart des cas sont peu graves, la variole du singe peut l'être chez les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées, souligne l'ECDC. L'agence européenne appelle également à la vigilance sur une éventuelle transmission de l'homme à l'animal. «Si une transmission de l'humain à l'animal se produit, et que le virus se diffuse dans la population animale, il y a un risque que la maladie devienne endémique en Europe», souligne-t-elle.


Sur le même sujet

Aucun cas de variole du singe à ce jour
Ce samedi, le ministère de la Santé indique qu'aucun cas de variole du singe n'a, pour le moment, pas été confirmé au Luxembourg, alors que des cas ont été détectés en France et en Belgique.
HANDOUT - 20.05.2022, München: Eine Frau arbeitet im Institut für Mikrobiologie der Bundeswehr in München (Bestmögliche Bildqualität). Das Institut hat auch erstmals in Deutschland bei einem Patienten das Affenpockenvirus zweifelsfrei nachgewiesen. (zu dpa «Erstmals Affenpocken-Infektion in Deutschland nachgewiesen») Foto: Martin Bühler/Bundeswehr/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
L'agence européenne chargée des maladies a classé jeudi comme «événement de santé publique préoccupant» les cas inexpliqués d'hépatites aiguës touchant des enfants, tout en reconnaissant ne pas être en mesure d'en évaluer précisément le risque.