Changer d'édition

Le retour des vacanciers belges sous surveillance
International 2 min. 24.07.2020

Le retour des vacanciers belges sous surveillance

Que se soit un retour de France ou d'ailleurs, les Belges vont devoir remplir un formulaire deux jours avant leur départ.

Le retour des vacanciers belges sous surveillance

Que se soit un retour de France ou d'ailleurs, les Belges vont devoir remplir un formulaire deux jours avant leur départ.
Photo: AFP
International 2 min. 24.07.2020

Le retour des vacanciers belges sous surveillance

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Les autorités du royaume vont imposer à leurs ressortissants de compléter un formulaire en ligne avant de rentrer au pays. Une mesure qui s'appliquera à tous les pays sans exception à condition d'y avoir séjourné au moins deux jours. Les travailleurs frontaliers ne sont pas concernés par cette mesure.

C'est un réflexe que les Belges vont devoir apprendre à acquérir. A leur retour de vacances, nos voisins vont donc devoir remplir le «Public Health Passenger Locator Form» (LPC) quel que soit le mode de transport par lequel s'effectue le retour au pays. 

«Que ce soit à pied, à vélo, en voiture ou en avion, ce document devra être complété par toutes les personnes (âgées de plus de 16 ans) qui reviennent d'un voyage», a précisé la Première ministre Sophie Wilmès lors du  Conseil national de sécurité qui s'est tenu jeudi.

Concrètement, ce document est disponible sur le site internet des Affaires étrangères. Rédigé en.... anglais, les autorités demandent à chaque citoyen d'y inscrire «sur l'honneur», une série d'informations sur le vol (siège occupé, date d'arrivée, date de naissance, mail, téléphone, adresse de quarantaine ou encore le nombre d'enfants de moins de 16 ans...). Une demande qui concerne aussi les déplacements en train ou en voiture et qui devra être effectuée 48 heures avant le retour au pays.


(FILES) In this file photo taken on April 19, 2020 a Belgian Police officer controls the documents of a person in a car at the border between Belgium and France during a police patrol in Quevy, enforcing the social distancing rules, as Belgium is in its fifth week of lockdown to fight the COVID-19 outbreak, caused by the novel coronavirus. - An European coordination for a return to free movement between European countries is delicate, between health imperatives and economic emergency, after the closings of the borders which have damaged a symbol of the European Union. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Pour la Belgique, le Luxembourg passe «à l'orange»
Avec 83 nouveaux cas observés dimanche, le nombre de nouvelles infections reste élevé au Luxembourg. Un fait qui amène le voisin belge à classer le Grand-Duché comme une zone à risque moyen, sans toutefois la moindre incidence sur le déplacement des travailleurs frontaliers.

Le but de cette initiative est de faciliter le traçage en cas de contamination après le retour de vacances. Elle concerne en priorité les zones rouges et des pays hors Schengen mais aussi ceux placés sur le listing orange, à l'instar du Grand-Duché. Dans ce cas, une quarantaine et un dépistage sont même recommandés. 

Cette mesure va aussi être étendue aux pays qui se retrouvent en zone verte dès le 1er août. Tout le monde sera donc concerné par cette mesure et en cas de non-respect, ce sera 250 euros d'amende.

Dernière précision, ce formulaire ne devra pas être complété par les personnes dont le séjour à l'étranger est de deux jours ou moins. De quoi rassurer les frontaliers belges habitués par les allers-retours vers le Luxembourg.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le masque obligatoire sur les marchés belges
La Première ministre belge Sophie Wilmès a annoncé ce jeudi un renforcement des mesures face à la hausse des cas de coronavirus. Le port d'une protection sera désormais imposé dès samedi dans «tout endroit à forte fréquentation», tandis que la bulle sociale reste maintenue à 15 personnes.
La Belgique gèle son déconfinement
Les mesures destinées à assouplir les conditions sanitaires en vigueur dans les secteurs culturel et sportif sont reportées d’une semaine au moins.
Belgian Prime Minister Sophie Wilmes wears a protective face mask following a plaque unveiling ceremony as part of the 60th anniversary of DR Congo's Independence, in Ixelles on June 30, 2020. - Belgium's King Philippe expressed his "deepest regrets" on June 30, 2020, for the harm done during Belgian colonial rule in DR Congo, in a first for his country. Philippe, who has reigned since 2013, made his remarks in a letter to the president of the Democratic Republic of Congo, Felix Tshisekedi, on the the 60th anniversary of Congo's independence on June 30, 1960. (Photo by JOHN THYS / AFP)