Changer d'édition

84% de la population québécoise a reçu au moins une dose anti-covid.
Brèves International 12.01.2022

(AFP) - Ils sont un «fardeau» pour le système de santé: le Québec s'apprête à durcir les mesures contre ceux qui refusent le vaccin anti-covid en mettant en place une nouvelle taxe uniquement pour les non-vaccinés. Cette «contribution santé», le gouvernement de la province francophone du Canada durement frappée par la vague Omicron souhaite qu'elle représente un «montant significatif» qui est encore en discussion. A priori, on parle de 70 euros d'amende.

Selon le Premier ministre québécois François Legault, les 10% de Québécois qui n'ont reçu à ce jour aucune dose de vaccin ne doivent pas «nuire» aux 90% qui se sont fait vacciner. «Ce n'est pas à l'ensemble des Québécois de payer», a-t-il martelé lors d'une conférence de presse parlant d'un «fardeau financier pour tous les Québécois».

Le Premier ministre québécois a expliqué que si les adultes non vaccinés ne représentent que 10% de la population, ils comptent pour 50% des personnes en soins intensifs, évoquant une situation «choquante».

Il y a quelques jours, le Québec avait déjà annoncé que certains commerces non essentiels allaient être interdits aux non-vaccinés, à commencer par ces magasins vendant de l'alcool et du cannabis.

Au total, 2.742 personnes atteintes du Covid sont hospitalisées au Québec, qui compte environ 8 millions d'habitants et quelque 255 personnes se trouvent en soins intensifs.