Changer d'édition

Le principal avocat de Carlos Ghosn démissionne
Motonari Otsuru, ancien procureur assurant la défense de Carlos Ghosn «a soumis une lettre de démission au tribunal».

Le principal avocat de Carlos Ghosn démissionne

Photo: AFP
Motonari Otsuru, ancien procureur assurant la défense de Carlos Ghosn «a soumis une lettre de démission au tribunal».
International 13.02.2019

Le principal avocat de Carlos Ghosn démissionne

Le principal avocat de Carlos Ghosn, arrêté le 19 novembre et détenu depuis dans une prison de Tokyo pour des malversations financières présumées, a annoncé mercredi se retirer du dossier.

(AFP) – Motonari Otsuru, un ancien procureur qui assurait la défense du bâtisseur de l'alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, «a soumis une lettre de démission au tribunal», ainsi que son confrère Masato Oshikubo, selon un communiqué du cabinet d'avocats.

Aucun raison n'a été fournie pour expliquer cette décision, qui intervient alors qu'une première réunion était prévue jeudi entre avocats, juges et procureurs pour préparer le procès.

M. Otsuru, 63 ans, avait la délicate mission de défendre l'ancien capitaine d'industrie naguère vénéré pour avoir sauvé le constructeur japonais Nissan de la faillite, et aujourd'hui vilipendé. Ancien chef de l'unité d'élite actuellement chargée de l'enquête, il n'a fait qu'une seule conférence de presse début janvier, déployant un flegme qui contraste avec la verve des ténors du barreau qu'on peut voir ailleurs.

Il s'était alors montré pessimiste sur les perspectives de libération sous caution de Carlos Ghosn avant l'ouverture de son procès, dans plusieurs mois. Dans une interview accordée fin janvier à l'AFP dans un parloir de sa prison de Kosuge, au nord de Tokyo, l'homme d'affaires franco-libanais-brésilien avait fustigé sa détention prolongée, une situation qui ne serait «normale», selon lui, «dans aucune autre démocratie».

Visé par trois inculpations pour abus de confiance et minoration de revenus aux autorités boursières sur la période 2010 à 2018, il rejette toute malversation.


Sur le même sujet

Carlos Ghosn verse 8 millions et sort de prison
Carlos Ghosn, patron déchu de Renault et Nissan, a été libéré mercredi de la prison de Kosuge à Tokyo, après plus de 100 jours passés en détention sur des accusations de malversations financières.
Carlos Ghosn à sa sortie de la prison de Kosuge ce mercredi matin.
Carlos Ghosn visé par deux nouvelles inculpations
L'avenir judiciaire de Carlos Ghosn s'est encore assombri vendredi: le bâtisseur de l'alliance Renault-Nissan a fait l'objet de deux nouvelles inculpations par la justice japonaise, mais ses avocats ont aussitôt déposé une demande de libération sous caution.
(FILES) This file photo taken on May 11, 2012 shows the-president and CEO of Japanese auto giant Nissan, Carlos Ghosn, gesturing as he answers questions during a press conference at their headquarters in Yokohama, suburban Tokyo. - Former Nissan boss Carlos Ghosn said on January 8, 2019 he had been "wrongly accused and unfairly detained" at a high-profile court hearing in Japan, his first appearance since his arrest in November rocked the business world. (Photo by TORU YAMANAKA / AFP)
Carlos Ghosn pourrait sortir de prison
Un mois après son arrestation surprise au Japon, et alors que personne ne s'y attendait, Carlos Ghosn peut espérer être libéré bientôt sous caution: le tribunal de Tokyo a rejeté jeudi la requête du parquet d'étendre sa garde à vue.
(FILES) In this file photo taken on September 15, 2017, Renault-Nissan Chairman and CEO Carlos Ghosn looks on as he addresses a press conference in Paris to present the Renault Nissan group strategy. - A Japanese court on December 20, 2018 rejected prosecutors' request to extend the detention of former Nissan chairman Carlos Ghosn after his arrest for financial misconduct, with local media saying he may be released as early as December 21. (Photo by ERIC PIERMONT / AFP)