Changer d'édition

Le Portugal rouvre ses portes aux touristes européens
International 2 min. 17.05.2021

Le Portugal rouvre ses portes aux touristes européens

Le pays a perdu 33 millions de touristes en 2020

Le Portugal rouvre ses portes aux touristes européens

Le pays a perdu 33 millions de touristes en 2020
Photo: REUTERS
International 2 min. 17.05.2021

Le Portugal rouvre ses portes aux touristes européens

A partir de ce lundi, la majorité des ressortissants de l'Union européenne peuvent se rendre à Lisbonne, Porto ou Faro sans motif impérieux, à condition de présenter un test PCR négatif. La quarantaine n'est également pas obligatoire, une première dans l'UE.

(AFP) - Le Portugal a pris les devants sur ses voisins européens. Alors que le certificat européen permettant de voyager au sein de l'Union européenne (UE) est encore en débat, la pays autorise les ressortissants de l'UE à venir sur son territoire sans motif impérieux. Ainsi, plus besoin de présenter un justificatif de domicile ou un certificat de travail pour se rendre à Lisbonne, Porto ou Faro: les touristes européens sont les bienvenus.


Le Portugal rouvre terrasses, cafés, musées, collèges
Plus de deux mois après leur fermeture, ces établissements font partie de la deuxième étape d'un plan de déconfinement progressif prévu par Lisbonne. Mais le pays sort meurtri de la deuxième vague covid.

En revanche, tous les passagers de plus de deux ans devront toutefois présenter, un test PCR négatif de moins de 72 heures, avant l'embarquement. Les compagnies aériennes qui embarqueraient des passagers sans test encourent «une amende de 500 à 2.000 euros par voyageur», a indiqué le gouvernement portugais dans un communiqué publié samedi. La mesure de quarantaine obligatoire pendant quatorze jours a quant à elle été totalement levée, une première au sein de l'UE.

Cet assouplissement des restrictions de voyages concerne les Etats dont le taux d'incidence est «inférieur à 500 cas pour 100.000 habitants au cours des 14 derniers jours».  Chypre, la Croatie, la Lituanie, les Pays-Bas et la Suède en sont donc pour le moment exclus, et doivent justifier leurs déplacements, comme tout autre pays tiers.

33 millions de touristes en moins

Après un hiver meurtrier, le Portugal a entamé le 1er mai la dernière étape d'un déconfinement graduel qui, pour l'heure, n'a pas provoqué de regain de l'épidémie de covid. 

Cette réouverture des frontières vise à relancer le tourisme, qui représente 12,8 milliards d'euros dans l'économie du pays. Le secteur a particulièrement souffert de l'épidémie du covid, ne représentant que 6,3% du PIB portugais en 2020, contre 11,8% l'année précédente, selon l'Institut national des statistiques. Les professionnels portugais redoutaient de voir s'échapper une deuxième saison d'été. Pour rappel, le covid a fait perdre 33 millions de touristes au Portugal en 2020. En effet, si les voyages non essentiels étaient autorisés en juillet dernier, ils restaient déconseillés par les autorités sanitaires portugaises.


Sur le même sujet

Le Parlement européen a validé, jeudi, la mise en place d'un «certificat européen covid-19» qui doit permettre de voyager au sein de l'UE, mais avec des amendements qui risquent de compliquer la mise en place que la Commission souhaite effective avant la fin juin.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
En début de semaine prochaine, restaurants, centres commerciaux ou encore lycées et universités rouvriront leurs portes, a annoncé jeudi le gouvernement. A l'exception toutefois d'une dizaine de municipalités.
Les ressortissants de onze pays devront observer un confinement de 14 jours à leur arrivée dans le pays à compter de jeudi. Si les résidents luxembourgeois ne sont pas concernés par cette mesure, ils doivent justifier d'un déplacement essentiel pour rejoindre Lisbonne et environs.
Passengers stand in front of TAP airline's check-in desks at Lisbon's Airport during a pilots strike on May 1, 2015. Portuguese state-owned airline TAP pilots staged a ten days strike causing cancellations and disruption for passengers.  AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA

 / AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA