Changer d'édition

Le Portugal en route vers des élections anticipées
International 04.11.2021
Politique

Le Portugal en route vers des élections anticipées

Le Premier ministre Antonio Costa n'a pas réussi à faire passer sa proposition de budget 2022 devant les parlementaires.
Politique

Le Portugal en route vers des élections anticipées

Le Premier ministre Antonio Costa n'a pas réussi à faire passer sa proposition de budget 2022 devant les parlementaires.
Photo : AFP
International 04.11.2021
Politique

Le Portugal en route vers des élections anticipées

Le président portugais s'adressera au pays jeudi soir pour annoncer la convocation d'un nouveau scrutin législatif . Seul scénario après le rejet par le Parlement du budget 2022 du gouvernement socialiste d'Antonio Costa.

(AFP) - A 20h, jeudi soir, nombre de Portugais vont suivre l'intervention télévisée de Marcelo Rebelo de Sousa. Le président conservateur (réélu en janvier 2021)  lèvera ainsi le suspense entourant la nouvelle date d'élections législatives qui, jusqu'alors, étaient prévues pour l'automne 2023. Selon plusieurs hypothèses évoquées par les différents acteurs politiques, ce scrutin anticipé pourrait avoir lieu entre mi-janvier et début février 2022.


Le Portugal remercie le Luxembourg
Alors que le pays se déconfine prudemment, le Premier ministre portugais a souligné dimanche l'«aide importante» apportée par les équipes médicales françaises et luxembourgeoises, envoyées mi-février pour aider son pays à lutter contre le regain épidémique du covid-19.

La cause tient en un acte : le rejet de la loi de finances 2022 proposée par le Premier ministre socialiste Antonio Costa par une majorité d'élus du Parlement. Un vote sanction qui a plongé le Portugal dans l'impasse politique il y a une semaine. Le chef de l'Etat cherchait alors à forcer un compromis entre le gouvernement et les partis d'extrême gauche, arguant que la loi de finances était un outil crucial pour relancer l'économie du pays grâce aux fonds européens du plan de relance post-covid. Il aura échoué dans sa stratégie.

La gauche radicale a en effet voté contre le budget aux côtés de l'opposition de droite, scellant la fin de l'alliance qui a permis à Antonio Costa de diriger le pays depuis fin 2015. Mais alors que ces partis risquent d'être pénalisés par les électeurs pour avoir déclenché la crise, un des fondateurs du bloc de gauche, Fernando Rosas, a rejeté la faute sur «le chantage articulé par le Premier ministre et le président».

Le secrétaire général du parti communiste, Jeronimo de Sousa, a de son côté  accusé le gouvernement d'avoir mené les négociations budgétaires de mauvaise foi et considéré que la dissolution était une réaction «inadéquate» au blocage du budget. Antonio Costa assure pour sa part qu'il aurait préféré éviter les élections, tout en se disant prêt à mener campagne pour obtenir «une majorité renforcée, stable et durable».


Sur le même sujet

Les électeurs portugais seront appelés à élire de nouveaux parlementaires fin janvier 2022. Des élections législatives anticipées provoquées par la rupture entre le gouvernement socialiste d'Antonio Costa et ses anciens alliés de la gauche radicale au sujet du prochain budget de l'Etat.
Portuguese President Marcelo Rebelo de Sousa holds a televised address to the nation to call legislative polls for January 30, 2022, at the Belem Palace in Lisbon on November 4, 2021. (Photo by CARLOS COSTA / AFP)
Grand favori de l'élection présidentielle au Portugal, le candidat conservateur Marcelo Rebelo de Sousa a été élu dimanche dès le premier tour, porté par sa popularité comme commentateur à la télévision, face à une gauche divisée.
Marcelo Rebelo de Sousa addresses journalists after winning the Portugal's Presidencial Election in Lisbon on January 24, 2016. A 67-year-old law professor and TV pundit, Marcelo Rebelo de Sousa, was the clear winner today in Portugal's presidential election, with over 52 percent of the vote, according to a nearly-complete count.   AFP PHOTO / PATRICIA DE MELO MOREIRA