Changer d'édition

Le Parlement européen donne le feu vert au Brexit
International 3 min. 28.04.2021

Le Parlement européen donne le feu vert au Brexit

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est réjoui de pouvoir commencer à construire «un Royaume-Uni plus global»

Le Parlement européen donne le feu vert au Brexit

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est réjoui de pouvoir commencer à construire «un Royaume-Uni plus global»
Photo AFP
International 3 min. 28.04.2021

Le Parlement européen donne le feu vert au Brexit

Les députés européens ont approuvé mercredi l'accord commercial conclu par l'Union européenne avec le Royaume-Uni. Une décision qui met un point final à ce divorce initié en 2016, dans un contexte toujours tendu entre les deux rives de la Manche.

(AFP) C'est la fin d'un divorce qui aura duré plus de cinq ans. Ce mercredi, les députés européens ont validé la version finale de l'accord commercial conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne (UE), suite au Brexit.

Ce traité «marque le fondement d'un partenariat fort et étroit avec le Royaume-Uni », a relevé sur Twitter Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. Son confrère, le président du Conseil européen Charles Michel a lui salué le début d'une «nouvelle ère». 

De son côté, le Premier ministre britannique Boris Johnson a évoqué «la dernière étape d'un long voyage» entre deux partenaires commerciaux d'une «importance vitale, alliés proches et égaux souverains». «Il est maintenant temps de se tourner vers l'avenir et de construire un Royaume-Uni plus global», a ajouté le dirigeant conservateur.


European Commission President Ursula von der Leyen (L) and European Council President Charles Michel (R) pose in Brussels, on December 30, 2020 as they show the signed Brexit trade agreement due to come into force on January 1, 2021. - EU leaders Ursula von der Leyen and Charles Michel signed Wednesday the post-Brexit trade deal agreed with Britain, in a brief ceremony. The texts were then to be flown to London in an RAF jet for the signature of Prime Minister Boris Johnson, on the eve of Britain's departure from the EU single market. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)
Divorce enfin acté entre Londres et Bruxelles
Après plus de quatre ans de négociations, Ursula von der Leyen et Charles Michel ont signé mercredi l'accord commercial post-Brexit conclu avec Londres pour encadrer la rupture historique, qui doit entrer en vigueur jeudi à 23h00.

Cinq ans après le choc du référendum sur le Brexit, cet accord encadre la nouvelle relation de Londres avec l'UE à 27: des échanges commerciaux sans droits de douane ni quotas, des conditions de concurrence équitables, mais rien en matière de défense ou de politique étrangère. Il avait été conclu in extremis le 24 décembre dernier, après plusieurs mois de négociations laborieuses menées par le Français Michel Barnier côté européen.

Le feu vert des eurodéputés était devenu urgent: l'application provisoire du texte s'achève vendredi. Et le Royaume-Uni avait exclu toute prolongation. A l'issue du scrutin, organisé mardi soir après un débat parlementaire de cinq heures, 660 députés ont approuvé le traité, 5 s'y sont opposés et 32 se sont abstenus, sur 697 votants, selon des résultats annoncés mercredi.

Les élus européens ont également voté une résolution non contraignante, dans laquelle ils qualifient le Brexit «d'erreur historique» et demandent à être pleinement associés aux futurs échanges avec Londres sur la gouvernance de cet accord de 1.250 pages. Ce que leur a promis mardi Ursula von der Leyen.


Anti-Brexiteer activist Steve Bray looks at his mobile phone as he protests outside a conference centre in central London on December 4, 2020, as talks continue on a trade deal between the EU and the UK. - With just a month until Britain's post-Brexit future begins and trade talks with the European Union still deadlocked, the UK government on Tuesday urged firms to prepare as it scrambles to finish essential infrastructure. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Les trois sujets de blocage de l'accord post-Brexit
Les discussions entre Britanniques et Européens ont atteint un moment critique, à moins d'un mois de la fin de la période de transition. Retour sur les trois derniers points de friction, qui bloquent la conclusion d'un accord, faisant craindre un «no deal» en fin d'année.

Les relations entre Londres et Bruxelles ont été profondément affectées par la décision britannique de quitter le marché unique, officielle depuis le 31 janvier 2020, mais effective seulement depuis le début de l'année 2021. Sur le plan des échanges, les exportations européennes vers le Royaume-Uni ont reculé de 20,2%, quand les importations britanniques dans l'UE ont baissé de 47% au cours des deux premiers mois de 2021, selon Eurostat.

Malgré cet accord, d'autres points de friction restent en suspens des deux côtés de la Manche, comme le récent différend sur l'approvisionnement en vaccins AstraZeneca ou encore la menace mardi de la France de prendre des «mesures de rétorsion» contre les services financiers britanniques si l'accord post-Brexit sur la pêche n'était pas rapidement mis en œuvre.


Sur le même sujet

Divorce enfin acté entre Londres et Bruxelles
Après plus de quatre ans de négociations, Ursula von der Leyen et Charles Michel ont signé mercredi l'accord commercial post-Brexit conclu avec Londres pour encadrer la rupture historique, qui doit entrer en vigueur jeudi à 23h00.
European Commission President Ursula von der Leyen (L) and European Council President Charles Michel (R) pose in Brussels, on December 30, 2020 as they show the signed Brexit trade agreement due to come into force on January 1, 2021. - EU leaders Ursula von der Leyen and Charles Michel signed Wednesday the post-Brexit trade deal agreed with Britain, in a brief ceremony. The texts were then to be flown to London in an RAF jet for the signature of Prime Minister Boris Johnson, on the eve of Britain's departure from the EU single market. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)
Un accord post-Brexit applicable dès le 1er janvier
Les représentants des Etats membres de l'UE ont donné lundi leur feu vert à l'application provisoire, à compter de ce vendredi, de l'accord commercial entre Bruxelles et Londres, dans l'attente de l'approbation des eurodéputés début 2021.
A pedestrian walks near the Royal Exchange and the Bank of England in the City of London on the bank holiday, December 28, 2020, as Londoners continue to live under Tier 4 lockdown restrictions. - Business breathed a sigh of relief this week after a post-Brexit trade deal was agreed, but many issues remain unresolved, notably the place of financial services, which represent 80 per cent of the British economy, as the newly inked deal focuses on trade in goods. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Londres et Bruxelles disent «ok» au Brexit
Après dix mois de négociations harassantes, l'Union européenne et le Royaume-Uni ont annoncé jeudi un accord sur leur future relation commerciale. De quoi éviter in extremis un «no deal» dévastateur.
Britain's Prime Minister Boris Johnson gestures as he holds a remote press conference to update the nation on the post-Brexit trade agreement, inside 10 Downing Street in central London on December 24, 2020. - Britain said on Thursday, December 24, 2020 an agreement had been secured on the country's future relationship with the European Union, after last-gasp talks just days before a cliff-edge deadline. (Photo by Paul GROVER / POOL / AFP)
Les trois sujets de blocage de l'accord post-Brexit
Les discussions entre Britanniques et Européens ont atteint un moment critique, à moins d'un mois de la fin de la période de transition. Retour sur les trois derniers points de friction, qui bloquent la conclusion d'un accord, faisant craindre un «no deal» en fin d'année.
Anti-Brexiteer activist Steve Bray looks at his mobile phone as he protests outside a conference centre in central London on December 4, 2020, as talks continue on a trade deal between the EU and the UK. - With just a month until Britain's post-Brexit future begins and trade talks with the European Union still deadlocked, the UK government on Tuesday urged firms to prepare as it scrambles to finish essential infrastructure. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Merkel envisage toujours un «no-deal» sur le Brexit
La chancelière allemande Angela Merkel a appelé, mercredi, l'Union européenne à se préparer à une éventuelle absence d'accord dans les négociations en cours sur la future relation commerciale avec le Royaume-Uni.
German Chancellor Angela Merkel speaks at the Bundestag, Germany's lower house of parliament, during a session to answer MPs questions on July 1, 2020 in Berlin. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
«Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir»
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a assuré mardi que l'Union européenne avait veillé à la mise en place d'un départ ordonné du Royaume-Uni, alors que l'UE restait suspendue à une ratification côté britannique.
Jean-Claude Juncker,