Changer d'édition

Le Nobel pour les pères de la batterie lithium
International 09.10.2019

Le Nobel pour les pères de la batterie lithium

En 2013, le président Barack Obama avait déjà distingué John Goodenough de la médaille des sciences.

Le Nobel pour les pères de la batterie lithium

En 2013, le président Barack Obama avait déjà distingué John Goodenough de la médaille des sciences.
Photo: AFP
International 09.10.2019

Le Nobel pour les pères de la batterie lithium

John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino ont été récompensés pour l'invention des batteries au lithium. Un objet aujourd'hui présent dans de nombreuses technologies du quotidien.

(AFP) - Depuis le début de la semaine, l'Académie des Nobel n'a eu de cesse de récompenser des trios. En médecine d'abord, en physique mardi dernier, et ce mercredi des chimistes. Cette fois la récompense internationale concerne un Américain John Goodenough, un Anglais Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino. Trois scientifiques papas de la batterie au lithium.

«Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante, est maintenant utilisé partout, dans les téléphones et ordinateurs et les véhicules électriques. Elle peut également conserver des quantités significatives d'énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles», a expliqué l'Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix.



Sur le même sujet

Le Nobel de physique à des cosmologues
Avant eux Marie Curie, Albert Einstein ou Niels Bohr ont inscrit leur nom au palmarès. Ce mardi, trois éminents cosmologues, le Canado-Américain James Peebles et les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz ont été distingués.
A computer screen displays the portraits of the laureates of the 2019 Nobel Prize in Physics (L-R) Canadian-American James Peebles, Swiss scientists Michel Mayor and Didier Queloz, at the Royal Swedish Academy of Sciences on October 8, 2019 in Stockholm. - Canadian-American James Peebles, Swiss scientists Michel Mayor and Didier Queloz on October 8, 2019 won the Nobel Physics Prize for their work in cosmology, the Royal Swedish Academy of Sciences said.
Peebles won one-half of the prize "for theoretical discoveries in physical cosmology," while Michel Mayor and Didier Queloz shared the other half "for the discovery of an exoplanet orbiting a solar-type star," professor Goran Hansson, secretary general of the academy, told a press conference. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
Le Nobel de médecine à trois spécialistes de l'oxygène
Les Américains William Kaelin et Gregg Semenza et le Britannique Peter Ratcliffe ont été récompensés pour leurs recherches sur l'adaptation des cellules à l'apport variable d'oxygène qui ouvrent des perspectives pour le traitement du cancer et de l'anémie.
Nobel Assembly members (L-R) Patrik Ernfors, Anna Wedell and Randall Johnson sit in front of a screen displaying the winners of the 2019 Nobel Prize in Physiology or Medicine (L-R) Gregg Semenza, Peter Ratcliffe and William Kaelin after their names were announced during a press conference at the Karolinska Institute in Stockholm, Sweden, on October 7, 2019. - US researchers William Kaelin and Gregg Semenza and Britain's Peter Ratcliffe won the Nobel Medicine Prize for discoveries on how cells sense and adapt to oxygen availability, the Nobel Assembly said. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)