Changer d'édition

Brèves International 2 min. 29.12.2021

(AFP) -  Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935.000 cas de covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l'AFP réalisé à partir de bilans officiels.

Ces chiffres, les plus hauts depuis le début de la pandémie fin 2019, se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l'intensification du dépistage dans de nombreux pays depuis le début de la pandémie. En outre, les politiques de tests diffèrent d'un pays à l'autre.

Avec 6.550.000 cas enregistrés entre le 22 et le 28 décembre, soit 935.863 par jour en moyenne, le virus circule actuellement à une vitesse inédite, nettement supérieure au précédent record, atteint entre le 23 et le 29 avril, quand 817.000 cas quotidiens avaient alors été enregistrés.

37% d'augmentation

Les contaminations recensées, en hausse à l'échelle mondiale depuis la mi-octobre, ont augmenté de 37% sur les sept derniers jours par rapport à la semaine précédente. «La croissance rapide est probablement liée à une combinaison entre la perte de l'immunité et l'augmentation intrinsèque de la transmissibilité du variant Omicron», a jugé l'OMS mardi, mettant en garde contre le risque «très élevé» présenté par ce variant particulièrement contagieux.

Pour l'heure, cette explosion du nombre de cas détectés ne se traduit pas par une augmentation globale du nombre de décès, en baisse depuis trois semaines dans le monde. Environ 6.450 nouveaux décès quotidiens ont été déplorés en moyenne ces sept derniers jours, au plus bas depuis fin octobre 2020. Au plus fort de la pandémie, 14.800 décès quotidiens avaient été enregistrés entre le 20 et le 26 janvier 2021.

La majorité des nouvelles contaminations sont actuellement constatées d'Europe, où plus de 3,5 millions de cas ont été enregistrés ces sept derniers jours, soit plus de 510.000 en moyenne par jour. Ce niveau est également inédit, alors que la région n'avait jamais recensé lors des vagues précédentes plus de 300.000 cas par jour.

En deux ans depuis la découverte du virus, plus de 282 millions de cas de covid-19 ont été officiellement détectés dans le monde, pour plus de 5,4 millions de décès. Le nombre de morts liées au covid-19 pourrait selon l'OMS, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au covid-19, être deux à trois fois plus élevé.

Hier

Les orages ont fait de nombreux dégâts.
Brèves International 18.08.2022

Les violents orages qui frappent la Méditerranée française depuis mardi, après des semaines de sécheresse, ont fait trois morts et plusieurs blessés jeudi en Corse, lors d'un épisode très brutal en pleine saison touristique.

En Corse-du-Sud, une adolescente de 13 ans est décédée lorsqu'un arbre est tombé sur son bungalow dans un camping du village de Sagone en début de matinée. Une personne a également été grièvement atteinte et huit autres ont été blessées sur ce site, ont indiqué les pompiers à l'AFP.

Une femme de 72 ans est pour sa part décédée sur la plage du Liamone à Coggia, en Corse-du-Sud, après la chute du toit d'une paillote sur son véhicule, a précisé la préfecture.

Des rafales jusqu'à 224 km/h

Des rafales de vent allant jusqu'à 224 kilomètres/heure ont été enregistrées dans cette zone. Plusieurs opérations de sauvetage en mer étaient toujours en cours jeudi sur toute la côte ouest.

En Haute-Corse, c'est un Français de 46 ans qui est mort dans un camping de Calvi. Une Italienne de 23 ans, elle aussi en vacances dans un camping de cette ville balnéaire, est en urgence absolue, en arrêt cardio-respiratoire, et a été transportée à l'hôpital de Bastia, selon la préfecture de ce département.

Les orages ont quitté l'île vers l'Italie voisine en fin de matinée, a précisé Météo-France qui a levé la vigilance orange, mais «une reprise de l'activité orageuse est attendue la nuit prochaine».

Brèves Grande Région 18.08.2022

(AFP) - Le taux réduit restera en vigueur au moins jusqu'à fin mars 2024 et «nous nous attendons à ce que les entreprises répercutent à 100% cette baisse sur les clients», a ajouté M. Scholz.

La hausse des prix «est un poids important pour beaucoup de personnes», a admis le chef du gouvernement lors d'une brève déclaration à la presse.

Alors que les prix progressent déjà rapidement, les factures vont encore sensiblement augmenter à partir du 1er octobre, quand les distributeurs de gaz pourront - grâce à une nouvelle loi - répercuter la hausse des prix d'achat sur les clients.

Les entreprises pourront demander un prélèvement exceptionnel supplémentaire de 2,4 centimes par kilowattheure (KWh) de gaz aux particuliers et entreprises.

TVA incluse, cela représente quelque 600 euros de plus par an pour un foyer moyen avec deux enfants et une consommation de 20.000 KWh.

Promesse d'un nouveau paquet d'aides

Le gouvernement de coalition cherchait à exempter entièrement ce prélèvement de la TVA, une mesure refusée par la Commission européenne.

Berlin a donc décidé d'abaisser la taxe sur l'ensemble de la consommation, ce qui «décharge les consommateurs davantage» que ce que coûte le prélèvement exceptionnel, a assuré M. Scholz.

Le chancelier a également réitéré la promesse d'un nouveau paquet d'aides «pour alléger la pression qui pèse sur les particulier et les entreprises».

Le détail des mesures est actuellement l'objet de négociations au sein de la coalition.

L'Allemagne a déjà mis en place des aides d'un total de 30 milliards d'euros, parmi lesquelles des rabais à la pompe ou encore le populaire ticket à 9 euros, qui permet de voyager dans les transports en commun et les trains régionaux pour un mois. La mesure s'arrête toutefois à la fin août.

Brèves Luxembourg 18.08.2022

(m. m.) - Le grand-duc Henri a perdu l'un de ses cousins germains, rapporte la presse belge. Le prince Wauthier de Ligne, cousin germain du Grand-Duc, s'est éteint ce lundi à l'hôpital, «après avoir lutté jusqu’au bout contre une longue et pénible maladie», écrit L'Avenir.

Le prince Wauthier de Ligne était le deuxième fils du prince Antoine de Ligne, décédé en août 2005, et de la princesse Alix de Luxembourg, disparue en février 2019. Il avait fêté ses 70 ans le 10 juillet dernier. 

Avant son hospitalisation à l'hôpital de Tournai, le prince Wauthier de Ligne habitait dans les dépendances du château familial de Beloeil, aussi appelé «Le petit Versailles belge».  

Ses funérailles se dérouleront le lundi 22 août à 11 heures en l’église de Beloeil.

Le suspect de l'attaque sur Salman Rushdie a indiqué qu'il n'aimait pas l'auteur britannique car «c'est quelqu'un qui a attaqué l'Islam».
Brèves Luxembourg 18.08.2022

L'Américain accusé d'avoir poignardé Salman Rushdie a déclaré mercredi dans un entretien être «surpris» que l'auteur des «Versets sataniques» ait survécu à l'attaque, perpétrée vendredi lors d'une conférence dans l'Etat de New York.

«Quand j'ai entendu qu'il avait survécu, j'étais surpris», a dit Hadi Matar au New York Post, qui indique l'avoir contacté en prison.

Le suspect, arrêté immédiatement après l'agression, a plaidé samedi non coupable de tentative de meurtre, et doit comparaître à nouveau vendredi devant un tribunal.

M. Matar, 24 ans, n'a pas dit s'il avait été inspiré par la fatwa lancée par l'ayatollah Khomeiny en 1989 depuis l'Iran, appelant à la mort de l'auteur des «Versets sataniques», jugés blasphématoires.

«J'ai de l'estime pour l'ayatollah. Je pense que c'est quelqu'un de remarquable. C'est tout ce que je dirais à ce propos», a-t-il assuré au tabloïd new-yorkais, qui écrit que les avocats de M. Matar, lui ont conseillé de ne pas parler de ce sujet.

Hadi Matar a dit au journal avoir lu «quelques pages» du roman de Salman Rushdie.

Un «hypocrite»

«Je n'aime pas cette personne. Je pense pas qu'il soit un homme bien», a lancé le suspect au New York Post à propos de l'intellectuel. «Je ne l'aime pas, je ne l'aime vraiment pas.»

«C'est quelqu'un qui a attaqué l'Islam», a-t-il ajouté. En regardant des vidéos de l'auteur sur YouTube, il l'a trouvé «hypocrite», a-t-il poursuivi.

L'auteur britannique de 75 ans, poignardé une dizaine de fois et évacué en hélicoptère vers un hôpital, a été brièvement placé sous respirateur avant que son état ne s'améliore. «La voie du rétablissement a commencé», avait souligné son agent dimanche.

Avant-hier

L'auteur présumé des faits a été placé en détention préventive.
Brèves Luxembourg 17.08.2022

(m. m.) - Mardi soir, un couple s’est présenté au commissariat de Luxembourg-Gare après une violente confrontation entre l’homme et l’ex-partenaire de sa compagne. 

L’homme avait été poignardé dans le cou. Il a été immédiatement soigné par les policiers et une ambulance a été appelée. 

La personne blessée, qui était consciente, a ensuite été emmenée à l’hôpital en ambulance pour être soignée. 

L'homme avait été agressé un peu plus tôt dans la rue du Fort Neipperg par l'ex de sa compagne, qui était armé d'un couteau. En outre, l’agresseur aurait proféré des menaces de mort contre son ex.

Une chasse à l’homme a été immédiatement lancée et l’agresseur présumé de Bonnevoie a pu être identifié. 

Un couteau suisse et trois boulettes de cocaïne ont été saisis lors de la fouille corporelle du suspect.

Sur ordre du Parquet, l’auteur présumé a été arrêté et présenté au juge d’instruction. Celui-ci a émis un mandat d’arrêt à son encontre et il a été envoyé à la prison de Schrassig pour être placé en détention provisoire.  

L'adolescente parle le luxembourgeois.
Brèves Luxembourg 17.08.2022

Lana Domenica Mastropaolo Wampach n'a plus donné signe de vie depuis mercredi dernier vers 10 heures du matin, où elle a été aperçue pour la dernière fois chez elle à Hellange.

L'adolescente est de corpulence mince, mesure entre 1m50 et 1m60, a de longs cheveux bruns lisses et parle le luxembourgeois.

Toute information pouvant aider à retrouver la jeune disparue peut être transmise à la police de Dudelange au numéro (+352) 244 69 1000, ou au 113 ou encore par mail à l'adresse suivante: police.dudelange@police.etat.lu.

Brèves Luxembourg 17.08.2022

(AFP) - A 19 heures, plus de 40 millimètres de pluie étaient tombés en l'espace de 90 minutes, selon les relevés de Météo France à la station du parc Montsouris, soit quasiment «70% de ce qui tombe normalement en un mois tout cumulé», souligne un porte-parole à l'AFP.

La normale mensuelle de précipitations 1991-2020 pour cette station est en effet de 58 millimètres, ajoute-t-il, et a été dépassée ce mardi après deux épisodes de pluie récents.

Peu après 18 heures, plusieurs stations du métro parisien - sur les lignes 10, 12, 6, 9, 4 et 8 notamment - avaient successivement fermé leurs accès à cause des intempéries et notamment de l'eau de pluie qui dévalait certains escaliers donnant accès aux quais. Des images impressionnantes qui ont fait le tour des réseaux sociaux.

Le trafic a repris progressivement en cours de soirée sur les lignes touchées par les intempéries.

Météo France a par ailleurs placé huit départements de l'arc méditerranéen en vigilance orange en raison de risques d'orages potentiellement violents ce mercredi, en particulier s'ils sont stationnaires, pouvant entraîner de forts cumuls de pluie.