Changer d'édition

Le «modèle suédois» face au covid remis en cause
International 2 min. 03.06.2020

Le «modèle suédois» face au covid remis en cause

Anders Tegnell a fait part des doutes qu'il avait aujourd'hui sur la méthode retenue en Suède.

Le «modèle suédois» face au covid remis en cause

Anders Tegnell a fait part des doutes qu'il avait aujourd'hui sur la méthode retenue en Suède.
Photo : AFP
International 2 min. 03.06.2020

Le «modèle suédois» face au covid remis en cause

L'architecte de la politique controversée d'allègement de la quarantaine pour lutter contre l'épidémie a concédé pour la première fois que le pays aurait dû imposer davantage de restrictions pour éviter d'avoir un nombre de morts aussi élevé.

(pj) Et si, au final, Anders Tegnell et le gouvernement suédois avaient eu tort? Les critiques, en tout cas, commencent à pleuvoir sur les théories de l'épidémiologiste qui a conseillé à son pays de ne pas imposer de mesures strictes de confinement dès l'apparition du covid-19. Une liberté jalousée en Europe mais dont le bilan sanitaire convainc de moins en moins. 

Ainsi, la Suède et ses 10,2 millions d'habitants ont connu 4.468 décès en lien avec l'épidémie. Dans le même temps, ses voisins moitié moins peuplés, Danemark et Norvège ont eu respectivement à déplorer 580 et 237 victimes de l'infection virale. Au point que désormais Copenhague et Oslo ont tous deux déclaré que le taux d'infection plus élevé en Suède imposait de ne plus ouvrir leurs frontières aux Suédois... 

Ainsi, les chiffres de mortalité ont poussé Anders Tegnell à reconnaître, mercredi, dans une interview: «Si nous devions rencontrer la même maladie, avec exactement ce que nous savons aujourd'hui, je pense que nous nous retrouverions à mi-chemin entre ce que la Suède a fait et ce que le reste du monde a fait». Un retournement alors que depuis des mois, ce professionnel de santé critique les blocages des autres pays et insiste sur le fait que l'approche de la Suède est plus durable malgré la forte surveillance internationale de son bilan obstinément élevé.

Le fonctionnaire qui, chaque soir, fait le bilan de la situation sanitaire a ajouté « qu'étant donné que presque tous les autres pays européens se sont soudainement enfermés, il était difficile de savoir quelles mesures fonctionnaient le mieux ». La Suède, elle, a gardé ses écoles pour les moins de 16 ans ouvertes. Elle a également gardé ses frontières ouvertes aux visiteurs européens et s'est appuyée sur la coopération du public plutôt que sur des règles formelles de distanciation sociale. D'ailleurs, la population suédoise a fortement soutenu l'approche de Tegnell. Moins maintenant...

Une commission d'enquête

Lundi, le gouvernement suédois de centre-gauche a déclaré qu'il allait nommer une commission pour enquêter sur l'approche du pays en matière de coronavirus avant l'été, cédant à la pression des élus d'opposition. Parmi eux, le député Hans Wallmark fait partie des plus virulents, déclarant que le public était consterné par trois choses : le nombre élevé de décès dans les maisons de soins qui rend beaucoup de gens presque honteux» ; l'échec de la mise en place d'un programme de tests de masse pour covid-19 (tel que celui lancé au Grand-Duché); et la fermeture des frontières pour les Suédois.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des tests covid-19 pour les clubs «européens»
En partant du principe que l'UEFA imposera à tous les clubs qui participeront aux compétitions continentales de faire préalablement tester les joueurs et leur encadrement, la FLF a proposé ses services. C'est ainsi que la fédération diligentera des analyses dans tous les clubs qui le souhaitent.
Le Luxembourg compterait plus de 400 asymptomatiques
La deuxième série de tests des participants à l'étude CON-VINCE met en avant le phénomène des «porteurs silencieux» du covid-19. Ces derniers pourraient être à la base de la deuxième vague tant redoutée.
23.03.2020, Bayern, München: Eine Mitarbeiterin am Institut für Virologie der technischen Universität München (TUM) arbeitet in einem Labor an einer Sterilbank mit Zellkulturen. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un test covid-19 offert à tout arrivant au Findel
Alors que les premiers vols Luxair redécollaient de l'aéroport national, le gouvernement a annoncé proposer un dépistage pour chaque voyageur qui descendra d'un avion. Une opération basée sur le volontariat.
Wi , Konsequenzen Lux-Airport und Luxair nach Coronakrise , Flughafen Luxemburg , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort
Le coronavirus circulait au Luxembourg dès février
L'étude Coronastep mise en place par le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a annoncé ce jeudi que les premières traces du covid-19 ont été détectées entre le 12 et le 25 février. Soit près d'un mois avant que le premier décès ne soit officiellement confirmé.