Changer d'édition

Le Japon commémore le tsunami de 2011
International 11.03.2020

Le Japon commémore le tsunami de 2011

Le tsunami de 2011 avait provoqué le décès de quelque 18.500 personnes.

Le Japon commémore le tsunami de 2011

Le tsunami de 2011 avait provoqué le décès de quelque 18.500 personnes.
Photo: AFP
International 11.03.2020

Le Japon commémore le tsunami de 2011

Le pays du soleil levant commémorait sobrement mercredi le souvenir du grand tsunami du 11 mars 2011, qui a aussi entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima. L'épidémie de coronavirus a conduit à l'annulation des principales cérémonies publiques.

(AFP) –  Le Premier ministre Shinzo Abe rendra hommage aux victimes de la catastrophe dans ses bureaux à Tokyo, et a demandé à la nation d'observer une minute de silence à 14H46 heure japonaise, le moment précis où un terrible séisme sous-marin de magnitude 9.0 a frappé les régions du nord-est du pays, il y a neuf ans jour pour jour. Un catastrophe qui avait été amplifiée par un accident nucléaire à Fukushima.

La télévision japonaise montrait des images de familles venues se recueillir mercredi matin dans plusieurs endroits de la préfecture de Miyagi, particulièrement touchée par la catastrophe, qui a fait au total environ 18.500 morts et disparus. Le gouvernement japonais avait préféré annuler la semaine dernière la grande cérémonie nationale qui avait lieu chaque année à Tokyo depuis 2012 en présence de proches de victimes, de membres de la famille impériale, du Premier ministre, d'élus locaux, de diplomates.


An official of the Tokyo Electric Power Co. measures radiation at H4 tank area where radioactive water leaked from a storage tank in August, at the Fukushima Dai-ichi nuclear power plant in Okuma, Fukushima Prefecture, Japan, Thursday, Nov. 7, 2013. Japanese regulators on Oct. 30 gave preliminary approved the removal of fuel rods from the cooling pool at the damaged Unit 4 reactor building considered the highest risk at the crippled nuclear plant. Removing the fuel rods is the first major step in a decommissioning process that is expected to last decades at the Fukushima plant, where three reactors melted down after the March 2011 earthquake and tsunami. (AP Photo/Kimimasa Mayama, Pool)
Le casse-tête des eaux radioactives de Fukushima
Entre les eaux ayant servi à résorber l'incendie et les eaux résiduelles des environs, les installations de l'ancienne centrale nucléaire peinent à assainir les millions de m3 contaminés. Et la solution d'un éventuel rejet en mer des liquides partiellement dépollués reste une hypothèse.

«Au regard de la situation actuelle, nous nous devons de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir la propagation du virus sur notre sol, ainsi nous sommes arrivés à la conclusion que nous ne pouvions pas faire autrement que d'annuler la cérémonie», avait annoncé le Premier ministre dans un communiqué. Il avait ensuite présenté ses condoléances aux familles des victimes et renouvelé sa promesse de mener à bien la reconstruction des régions sinistrées. 

A la demande des autorités, de nombreux événements publics dans tout le pays (concerts, compétitions sportives, remises de diplômes, etc.) ont été annulés ou reportés, et les écoles ont été fermées, pour tenter d'enrayer la propagation du nouveau coronavirus, qui a contaminé 568 personnes et tué 12 personnes au Japon, selon un dernier bilan. 


Sur le même sujet

La Suisse dit adieu à l'une de ses centrales nucléaires
Après 47 ans en service, le site de Mühleberg a été définitivement déconnecté ce vendredi du réseau en raison de la cherté de son entretien. Il s'agit d'une première sur le territoire de la Confédération qui n'a désormais plus que trois centrales.
Le plan d'action de Cattenom ne passe pas la frontière
Les nouvelles mesures de protection prises en cas d'accident nucléaire sont actuellement communiquées dans un rayon de 20 km autour de la centrale. Un territoire qui a doublé en surface et inclut désormais le Sud du Luxembourg, mais géographiquement seulement.
Comme en 2016, la France va procéder à une distribution de pastilles d'iode stable dès cet automne. Une mesure qui concernera 112 communes situées à 20 km de la centrale de Cattenom, hormis au Luxembourg.
Un robot va «toucher» le combustible fondu de Fukushima
La compagnie d'électricité japonaise Tepco a commencé mercredi une opération inédite dans la centrale ravagée de Fukushima, en envoyant un robot dans un des réacteurs pour y «toucher» le combustible fondu, pour la première fois.