Changer d'édition

Le covid entraîne Trump à l'hôpital
International 2 min. 03.10.2020

Le covid entraîne Trump à l'hôpital

Et pendant ce temps, le candidat démocrate Joe Biden poursuit sa campagne en vue des élections de novembre.

Le covid entraîne Trump à l'hôpital

Et pendant ce temps, le candidat démocrate Joe Biden poursuit sa campagne en vue des élections de novembre.
Photo : AFP
International 2 min. 03.10.2020

Le covid entraîne Trump à l'hôpital

L'état de santé du président américain, infecté au coronavirus, a nécessité son placement en services de soin. Après une gestion de crise sanitaire chaotique, Donald Trump n'a toutefois pas encore transmis ses pouvoirs de chef d'Etat au vice-président Mike Pence.

(AFP) - Un jour après avoir été testé positif au covid-19, Donald Trump a été admis vendredi soir dans un hôpital militaire. L'actuel président américain a assuré, dans un bref message vidéo, aller «très bien». A un mois de l'élection, le leader de la première puissance mondiale a toutefois quitté la Maison Blanche sans un mot, en portant en masque, pour rejoindre en hélicoptère l'hôpital Walter Reed, dans la banlieue de Washington.

Selon sa porte-parole, Kayleigh McEnany, cette hospitalisation devrait durer «quelques jours». Elle a été décidée «dans un souci d'extrême prudence» et sur recommandation d'experts médicaux. Donald Trump travaillera «depuis les bureaux présidentiels» que comporte l'hôpital Walter Reed, a-t-il été précisé. Kayleigh McEnany a indiqué un peu plus tard dans un communiqué qu'après consultation avec des spécialistes, M. Trump recevait l'antiviral remdesivir. Mais le président «n'a pas besoin d'un supplément d'oxygène». 

L'inquiétude gagne maintenant le camp républicain à un mois de l'élection présidentielle face au démocrate Joe Biden, qui est immédiatement reparti en campagne. Le 45e président des Etats-Unis «continue à souffrir de fatigue mais a le moral», a déclaré vendredi après-midi son médecin Sean Conley dans un nouveau bulletin de santé au ton moins serein que dans la nuit, lorsqu'il avait assuré que son patient allait «bien».

Les médecins lui ont injecté une dose du cocktail expérimental d'anticorps de synthèse développé par la société Regeneron. Des experts ont souligné le danger d'injecter dans l'organisme de l'homme le plus puissant du monde (âgé de 74 ans) un médicament certes prometteur mais encore si peu testé, en raison des possibles effets secondaires. 


US President Donald Trump speaks during a briefing at the White House September 27, 2020, in Washington, DC. - US President Donald Trump paid just $750 in federal income taxes in 2016, the year he won the election, The New York Times reported September 27, 2020, citing tax return data extending more than 20 years. (Photo by Brendan Smialowski / AFP)
Révélations explosives sur les impôts de Trump
Le président américain a-t-il caché au fisc la majeure partie de ses revenus? Des informations publiées dans le New York Times le laissent croire.

Concrètement, la campagne de M. Trump est stoppée net. L'équipe du président, qui se vante régulièrement d'avoir une santé de fer, a annoncé que «tous les événements» prévus deviendraient «virtuels» ou seraient «reportés». Le candidat républicain doit ainsi renoncer aux meetings qu'il affectionne et sur lesquels il semblait compter pour rattraper son retard persistant dans les sondages en vue de l'élection du 3 novembre.

Après avoir souhaité un «prompt rétablissement» à Donald et Melania Trump, Joe Biden, qui a lui été testé négatif vendredi matin, a enfoncé le clou. «Il ne s'agit pas de jouer au dur. Il s'agit de jouer son rôle. Porter un masque ne vous protégera pas seulement vous mais aussi ceux qui sont autour de vous», a-t-il lancé dans le Michigan.

Le candidat démocrate, 77 ans, a maintenu ce déplacement trois jours seulement après avoir partagé la scène du premier débat présidentiel avec son adversaire républicain. L'incertitude pèse désormais sur le prochain duel, prévu le 15 octobre


Sur le même sujet

Trump et Biden opposent leurs visions
Lors d'un curieux duel télévisé à distance, les deux candidats à la Maison Blanche ont affiché jeudi soir, sur deux chaînes différentes, leurs styles radicalement opposés et leurs profonds désaccords sur la gestion de l'épidémie du covid-19.
(COMBO) This combination of file photos created on October 15, 2020 shows
Democratic presidential candidate Joe Biden(L) speaking in Tampa, Florida on September 15, 2020 and US President Donald Trump speaking to reporters as he makes his way to board Marine One from the South Lawn of the White House in Washington, DC on September 26, 2020. - Hollywood stars from Barbra Streisand and Ben Stiller to Julia Louis-Dreyfus and J.J. Abrams have slammed NBC for scheduling a Donald Trump town hall at the same time as challenger Joe Biden's own event. The US president and Biden will participate in simultaneous, dueling televised talks on October 15, 2020 after a head-to-head debate was scrapped in the aftermath of Trump's Covid-19 diagnosis. (Photos by JIM WATSON and Olivier DOULIERY / AFP)
Le débat Trump-Biden vire au chaos
Invectives, railleries, attaques personnelles: le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert la nuit dernière un spectacle particulièrement chaotique à 35 jours d'une élection présidentielle américaine sous haute tension.
WEST HOLLYWOOD, CALIFORNIA - SEPTEMBER 29: A broadcast of the first debate between President Donald Trump and Democratic presidential nominee Joe Biden is played on a TV at The Abbey, which seated patrons at socially distanced outdoor tables, on September 29, 2020 in West Hollywood, California. The debate being held in Cleveland, Ohio is the first of three scheduled debates between Trump and Biden.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Les vaccins argument de campagne aux Etats-Unis
Le futur sérum pour lutter contre le covid-19 est plus que jamais un dossier important en vue de la présidentielle outre-Atlantique alors que l'ONG Oxfam accuse dans un rapport les pays riches d'avoir réservé plus de la moitié des doses à venir au détriment du reste du monde.
Capped vials are being pictured during filling and packaging tests for the large-scale production and supply of the University of Oxford�s COVID-19 vaccine candidate, AZD1222, conducted on a high-performance aseptic vial filling line on September 11, 2020 at the Italian biologics� manufacturing facility of multinational corporation Catalent in Anagni, southeast of Rome, during the COVID-19 infection, caused by the novel coronavirus. - Catalent Biologics� manufacturing facility in Anagni, Italy will serve as the launch facility for the large-scale production and supply of the University of Oxford�s Covid-19 vaccine candidate, AZD1222, providing large-scale vial filling and packaging to British-Swedish multinational pharmaceutical and biopharmaceutical company AstraZeneca. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
Un 19e anniversaire du 11-Septembre marqué par la crise
Criminalité en hausse, appartements et magasins vacants, sans-abris omniprésents : New York commémore les attentats du World Trade Center dans un profond contexte de crise, enjeu de bataille politique à l'approche de la présidentielle américaine.
Donald Trump face aux électeurs, Acte II
Son nom ne sera inscrit sur aucun bulletin de vote mais sera dans tous les esprits: Donald Trump se prépare à des élections cruciales au Congrès, qui donneront le ton de la deuxième partie de son mandat à la présidence des Etats-Unis.