Changer d'édition

Le coronavirus poursuit son tour du monde
International 4 4 min. 26.01.2020 Cet article est archivé

Le coronavirus poursuit son tour du monde

A Wuhan, berceau de l'épidémie, les services médicaux sont omniprésents auprès d'une population dans l'interdiction de se déplacer.

Le coronavirus poursuit son tour du monde

A Wuhan, berceau de l'épidémie, les services médicaux sont omniprésents auprès d'une population dans l'interdiction de se déplacer.
Photo : AFP
International 4 4 min. 26.01.2020 Cet article est archivé

Le coronavirus poursuit son tour du monde

Pour l'heure, douze pays ont recensé des cas de personnes atteintes par l'infection respiratoire venue de Chine. Pour l'heure, officiellement en Europe, seule la France a été impactée.

Chaque jour, la liste des pays et territoires annonçant des cas de maladie due au coronavirus de la famille du Sras s'allonge. Même si le ministre de la Santé, Etienne Schneider a qualifié de "très faible" le risque de contamination pour le Luxembourg. L'inquiétude gagne au fur et à mesure de l'épidémie qui a largement débordé les frontières de la Chine et de l'Asie. 

Depuis sa propagation en décembre, à partir de la ville chinoise de Wuhan où il a fait son apparition en décembre, le virus a déjà fait plus d'une cinquantaine de victimes. Dimanche à midi, seule l'Afrique n'enregistrait aucun cas de contamination sur son sol.


A man re-adjusts his protective mask near Tiananmen Gate in Beijing on January 23, 2020. - China is halting public transport and closing highway toll stations in two more cities in Hubei province, the epicentre of a deadly virus outbreak, authorities said on January 23. (Photo by NICOLAS ASFOURI / AFP)
Face au coronavirus, le Luxembourg dispose d'un bouclier
Depuis 2006, le Grand-Duché est doté d'un plan de crise en cas de pandémie dangereuse. Devant l'épidémie de pneumonies fatales, partie de Chine, le ministre de la Santé assure que le risque d'infection est «très faible».

CHINE (2.000 cas environ) : Près de 2.000 personnes ont été contaminées en Chine, où 56 sont mortes, selon le dernier bilan officiel dimanche. La quasi-totalité des victimes se trouvaient dans la région de Wuhan mais un premier décès a été annoncé dans la métropole géante de Shanghai. 

Six cas ont été enregistrés dans la région autonome de Hong Kong. Plusieurs de ces personnes ont séjourné à Wuhan. - Cinq cas ont été signalés dans la région autonome de Macao. Le premier a été annoncé le 22 janvier. Il s'agit d'une femme d'affaires de 52 ans arrivée trois jours plus tôt en train de la ville voisine chinoise de Zhuhai. 

THAÏLANDE (5 cas) : Il s'agit de quatre Chinois de Wuhan et d'une Thaïlandaise qui avait séjourné dans cette ville. C'est en Thaïlande que le premier malade en dehors de la Chine a été identifié, le 8 janvier. 

AUSTRALIE (4) : Le premier malade est un homme arrivé de Wuhan à Melbourne une semaine auparavant. Les trois autres ont également récemment séjourné en Chine.

MALAISIE (4) : Ils concernent quatre Chinois de Wuhan venus passer des vacances en Malaisie. Parmi eux, une femme de 66 ans et deux jeunes garçons arrivés deux jours plus tôt via Singapour ainsi qu'un homme de 40 ans entré dans le pays à bord d'un autocar avec un groupe de touristes chinois.

SINGAPOUR (4) : Le premier cas a été annoncé le 23 janvier : un homme de 66 ans arrivé de Wuhan trois jours plus tôt. Son fils de 37 ans, qui l'accompagnait, a aussi été testé positif. Tout comme une habitante de Wuhan de 52 ans arrivée le 21 janvier. Le dernier cas a été annoncé dimanche, il s'agit d'un homme de 36 ans arrivé mercredi. 

FRANCE (3) : Ce sont les premiers infectés arrivés en Europe. Ils ont été confirmés le 24 janvier, l'un à Bordeaux (sud-ouest), les deux autres à Paris. Les trois malades avaient récemment voyagé en Chine.

JAPON (3) : Le premier cas est celui d'un trentenaire qui a dû être hospitalisé le 10 janvier après être rentré quelques jours plus tôt d'un séjour à Wuhan. Deux habitants de cette ville chinoise ont également été testés positifs.  

TAÏWAN (3) : Le premier signalement provient d'une femme d'une cinquantaine d'années arrivée le 20 janvier en provenance de Wuhan, où elle habite. 

COREE DU SUD (3) : Le premier cas est celui d'une Chinoise de 35 ans arrivée en avion à Séoul le 19 janvier en provenance de Wuhan. Deux cinquantenaires qui travaillaient dans cette ville du centre de la Chine ont aussi été testés positifs. 

ETATS-UNIS (3) : Un homme d'une trentaine d'années ayant séjourné dans la région de Wuhan a été hospitalisé près de Seattle (côte ouest), où il était retourné le 15 janvier, ont annoncé les autorités. Un deuxième cas a été enregistré le 24 janvier, celui d'une sexagénaire arrivée de Wuhan le 13 et habitant Chicago. Un troisième cas a été confirmé dimanche, en Californie: il s'agit d'un voyageur en provenance de Wuhan, dont l'état n'est pas jugé préoccupant.


A l'intérieur même de Wuhan, les transports publics sont à l'arrêt et les festivités du Nouvel An ont été annulées
Onze millions de personnes mises en quarantaine
La Chine prend les grands moyens contre le nouveau coronavirus qui a commencé à se répandre dans le reste du monde, mettant de facto en quarantaine à compter de jeudi la métropole de Wuhan au cœur de l'épidémie.

VIETNAM (2) : Deux cas, deux Chinois, un homme arrivé au Vietnam le 13 janvier en provenance de Wuhan et son fils habitant à Ho Chi Minh-Ville, qu'il a ensuite contaminé. 

NEPAL - Un cas annoncé le 24 janvier. Il s'agit d'un homme de 32 ans de retour de Wuhan  

CANADA - Un cas présumé, détecté à Toronto chez un homme d'une cinquantaines d'années qui avait séjourné à Wuhan et arrivé le 22 janvier.


Sur le même sujet

Un Hongkongais est devenu mardi la première personne décédée de l'épidémie virale dans la mégapole et la seconde hors de Chine continentale où le bilan monte à 425 morts. Par ailleurs, la ministre de la Santé belge Maggie De Block fait état d’un premier contaminé en Belgique.
Le coronavirus a fait à ce jour 425 victimes en Chine, plus une aux Philippines et une à Hong Kong